Animal Kitchen @ Point Ephémère – Paris (75010)


14.04.16 - Guillaume
Animal Kitchen
200 Quai de Valmy
75010 Paris
12h30-15h, 19h-23h
Métro : Stalingrad (2,5)
http://www.pointephemere.org/restaurant
- Le résumé -

C’est la nouvelle cantine du Point Ephémère. Un jeune chef, issu du collectif musical Animal Records, a pris les commandes de cet Animal Kitchen et propose un menu à 11 ou 12 euros avec du frais et léger.

 

- Le lieu -

C’est le Point Ephémère, un spot très cool et un emplacement de rêve au beaux jours; mais il faut certainement revoir des choses quant à l’aménagement s’ ils veulent tirer leur partie restauration vers le haut : je ne demande pas des chandeliers, ça peut rester assez brut comme la déco d’un club de jour, mais il y a quelques détails à travailler je pense.IMG_5538

- L'équipe -

Antonin Girard​ est un des membres fondateurs du label de musique « Animal Records« . Très sympa et passionné. J’ai eu l’occasion de discuter avec lui et il était très ouvert aux remarques sur sa cuisine, il a envie de bien faire et n’est certainement pas dans une démarche m’as-tu vu.

Pour ce qui est du service, j’ai eu un peu de mal, non pas en tant que tel, car le service au bar et l’attitude un peu roots ne me dérangent pas, encore faudrait-il prévenir par des panneaux que le service se fait au bar. Mais si je viens pour un menu un peu travaillé, j’ai envie de quelque chose de plus prononcé dans l’attention. Et le soir, si je dépense 35 euros dans un menu tapas (pas 25), j’aurai encore plus envie du service qui va avec. Ce fut un peu long ce midi et s’ils veulent gagner une clientèle de gens qui travaillent dans le quartier, il y a intérêt à ce que ce soit plus rapide. Mais c’était la phase de rodage, le resto n’avait ouvert que depuis deux semaines.

IMG_5547

- Le menu -

Voilà le menu, c’est pas cher et les prix restent les mêmes le midi et le soir.

IMG_5539

Ce velouté butternut, lait de coco, crème Dashi, basilic thaï et Nori, était excellent, riche en goûts qui se mariaient très bien.

IMG_5541

Cette salade aux trois betteraves, soja mariné, crescenza (fromage à pâte molle et affinage court de Lombardie) et shizo (plante alimentaire aromatique), vinaigrette miel-yuzu (« citron jaune d’Asie ») partait d’une bonne idée, mais les morceaux coupés trop gros empêchaient d’apprécier pleinement le mélange. Du coup, à la fin du plat, il ne restait que le soja et le fromage au fond du bol, alors qu’on avait dû auparavant affronté de gros morceaux de betteraves pas super agréables à manger; mais Antonin avait déjà eu ce retour et compte améliorer cela. Le prix est assez cool pour une telle cuisine.

IMG_5543

- Le bilan -

On laisse l’équipe d’Animal Kitchen trouver ses marques au sein du Point Ephémère et on repasse voir si tout va bien, car ce qui est sûr c’est qu’on a envie de les voir réussir. Et je garde un oeil sur les multiples évènements auxquels participe le collectif Animal Records car c’est une belle bête.