Au Petit Bar – Paris (75001)


04.07.11 - Guillaume
Au Petit Bar
7, rue du Mont-Thabor
75001 Paris
01 42 60 62 09
Ouvert du Lundi au Samedi de 7h à 22h
Métro : Tuileries, Concorde
- Le résumé -

Le Petit Bar, j’y vais tout le temps mais j’en parle peu, sans doute parce que c’est comme une 2ème maison et que j’ai envie de la garder un peu pour moi.

Quel étonnement en découvrant Le Petit Bar en couverture de la section consacrée au 2ème arrondissement du Croc’scope, le guide papier du Figaroscope. Etonnement d’abord parce qu’il est dans le 1er. Mais surtout parce que si François Simon lui a consacré un Haché Menu cette année, il n’en avait jusqu’ici jamais parlé et que le Petit Bar n’est pas dans le Top 20 des restos de l’année du Figaroscope. Jusqu’ici il n’y avait guère que le Routard et 716, ou presque,  pour défendre cette adresse.

Si jamais 716 a contribué d’une manière ou d’une autre à la mettre en valeur, c’est tant mieux. Il n’empêche que c’est dans le 1er :)

rp_DSCN7267.jpg

- Le lieu -

Je sortais du défunt pub irlandais voisin, le Carr’s et en levant la tête je suis tombé sur ce Petit Bar qui m’a tout de suite hélé du haut de sa vieille enseigne comme le ferait un vieux copain. Une fois à l’intérieur, je n’ai pas été déçu!

- L'équipe -

Le patron ainsi que sa femme et le chef mangeaient au fond du bar alors que deux clients devisaient accoudés au zinc. Le chef s’est levé et m’a lancé de suite un chaleureux « bonsoir Monsieur ». Une fois qu’il m’eut servi ma bière, il est reparti s’asseoir en s’excusant : « vous m’excuserez mais nous étions sur le point d’attaquer la viande ».
Ensuite la patron m’a dit : « c’est pour internet? ah mais on y est déjà! »
Et bien le Petit Bar, c’est comme ça chaque fois que j’y retourne : chaleur et authenticité et toujours cette impression que Ventura vient de partir après avoir reçu un coup de fil perso sur le téléphone à cadran posé à côté du Ricard.

- Le menu -

J’aime y prendre un jambon-beurre cornichons sur le pouce avec un ballon de rouge.

Je me dois de rendre également les honneurs qui lui sont dus à l’assiette de crudités (5 euros au comptoir) que j’accompagne d’un oeuf dur (+ 1 euro) : elle est fraîche, elle est sympa, elle n’est pas chère, elle est BONNE.

La vibe de cette assiette m’évoque l’effet que me fait ce morceau.

VIDEO :

- Le bilan -

Depuis j’y suis retourné 70 000 fois et j’aime prendre mon sandwich au bar. Les cornichons sont faits maison et donc ne soyez pas surpris s’ils sont plus aigres que d’habitude. Suivant la saison, on a la salade de tomates faite avec les tomates de leur jardin en Auvergne.
En plat du jour, c’est souvent rosbif-purée.