Aux Saveurs du Liban – Paris (75019)


03.02.10 - Guillaume
Aux Saveurs du Liban
12, Rue Eugène Jumin (le resto est au 11)
75019 Paris
01 42 00 17 01
Ouvert de 10H à 23H, fermé le dimanche
- Le lieu -

Il y a le restaurant d’un côté de la rue et le traiteur de l’autre, je ne vous parle ici que du traiteur.

Note : je le recommande juste pour les sandwiches

P1060477

La petite histoire

On ne peut pas dire que ce soit un coup de foudre total (pas un fit particulier avec le gars) mais cela reste un plan tout à fait honnête et surtout super pratique dans un quartier où l’on est vite perdu quand il s’agit de trouver un sandwich, notamment quand on va au Zénith ou au Cabaret Sauvage.
Qui n’est pas sorti du métro Porte de Pantin vers 19h le ventre affamé, n’ayant que 30 minutes pour manger avant le concert, et ne s’est pas dit en regardant tristement les façades qui s’offraient à sa vue : soit je saute le repas mais je vais tomber raide à la moitié du concert, soit je prends un grec et j’essaierai d’être bien concentré sur la musique pour oublier qu’il y a Rammstein en showcase dans mon oesophage.
Même si j’exagère, il y a notamment une brasserie face au métro dans laquelle on m’avait servi un sandwich baguette avec un jambon de qualité, la dame connaissait parfaitement son produit et loin d’être prise au dépourvu m’avait justement répondu que eux ne voulaient pas servir le jambon-patinoire-luisant et qu’ils privilégiaient un jambon goûtu, ce qui avait été le cas.

- Le menu -

P1060499

Les falafels sont vraiment bons, différents de ceux du Marais. Un connaisseur s’exclamera « mais oui, bien sûr! » mais perso j’ai appris à cette occasion que dans le falafel libanais, il y a des fèves en plus des pois chiches, ce que semble-t-il n’ont pas les falafels isaréliens.
Pour info, on trouve les falafels en Egypte, au Liban, en Syrie mais aussi en Turquie, Jordanie et Israël donc. Je suis tombé sur un article assez marrant sur « la guerre des falafels » entre Israël et le Liban → ici.
Les boulettes sont vraiment bonnes et pas sèches mais les sandwiches un peu trop saucés pour moi.

P1060492

Cela étant il y a de quoi faire entre les sandwiches et les plats maison, soit en mangeant sur place rapidement, soit en prenant des plats à emporter, il s’agit assurément d’une cuisine authentique.
Le soir, de nombreux habitants du quartier viennent chercher des plats.
J’ai aussi goûté leur moussaka, leur chenklich qui est un fromage épicé au thym et au paprika (aubergines, tomates, ail et oignons pas de fromage comme on voit parfois chez des traiteurs) et ils sont bons.

P1060475

- Le bilan -

Pas le plan du siècle mais une adresse qu’il est pratique d’avoir dans la poche lors d’un passage dans le quartier.