Belle Maison – Paris (75009)


06.12.16 - Guillaume
Belle Maison
4 Rue de Navarin
75009 Paris
01 42 81 11 00
Fermé dimanche et lundi
https://www.facebook.com/restaurantbellemaison/
- Le résumé -

Belle Maison est le dernier né des restaurants de Franck Ballanger dans le 9ème après Pantruche et Caillebote. A la différence des deux précédents restaurants, je m’y retrouve enfin question confort, les tables sont larges et espacées . On suit la tendance amorcée il y a 2, 3 ans à Paris, dont on ne se plaindra certainement pas : on sert ici des spécialités de la mer. Et c’est très réussi.

- La petite histoire -

Très bon et sympathique déjeuner à la Belle Maison en compagnie d’Estérelle Payany qui m’a fait le bonheur de m’inviter. Estérelle a un riche passé d’auteur et critique gastronomique, elle tient le blog Esterkitchen et s’occupe désormais des pages Restaurants du supplément Sortir de Télérama.

- Le lieu -

Comme je le disais en intro, j’apprécie le confort de la salle. Il y a une salle à l’étage agréable. Les tables sont en bois, larges. Par ailleurs, on s’entend parler, ce qui est notable, l’acoustique étant le parent pauvre de bon nombre de nouveaux restos branchés.

IMG_2227

IMG_2251

- L'équipe -

Le service est souriant et sympathique, ne se la raconte pas et connait plutôt bien sa carte, on regrettera certaines approximations, comme le fait de ne pas nettoyer la table entre les plats, à tout le moins entre le plat et le dessert.

- Le menu -

Il y a un plat du jour à 14 euros, sinon à la carte on a le choix entre les entrées entre 10 et 12 euros, des entrées à partager (moules, bulots, rillettes, …), deux plats qui changent tous les jours, à 21 et 25 euros aujourd’hui et des desserts qui sont tous à 9 euros.

IMG_2226

IMG_2230

En entrée on attaque avec des moules de Bouchot à partager : quelle bonne idée de leur servir un « bain » au Noilly Pratt et de les couvrir d’oseille qui apporte une acidité bienvenue. Le pain et le beurre maison aux herbes citronné étant exceptionnels, on a grand plaisir à tremper son pain beurré dans le bouillon, c’est juste dommage qu’il ait fallu attendre d’avoir mangé la moitié des moules avant de l’atteindre.

IMG_2239

Les plats arrivent : queue de lotte et filet de dorade royale, servis avec du chou vert braisé, des pommes de terre rôties et un velouté de cresson. Une chose est sûre, le chef maîtrise les cuissons : le poisson est parfait, mais les pommes de terre aussi, tendres mais pas trop, impeccable! C’est la première fois que je vois du poisson servi à Paris dans une assiette japonisante (ça se dit?) et ça le fait. L’assiette légèrement rebondie permet de facilement récupérer le tout avec sa fourchette, elle est également chaude et le plat reste à température.

IMG_2241

IMG_2245

 

J’avais démarré avec un vin blanc sec dont je ne me souviens plus, j’ai enchaîné avec ce Macon, légèrement plus liquoreux, en tout cas sucré, 6 euros le verre.IMG_2246

Les desserts sont plusieurs crans en dessous, d’ailleurs les prix modérés (tous à 9 euros) semblent presque indiquer un aveu, une manière de dire « pour les desserts on est là, on a envie de bien faire mais on ne tutoie pas les étoiles ». Ce n’est pas si grave au vu du déroulé du repas mais une tarte au citron de compétition comme celle que j’ai mangée l’autre jour au Cochon Gaulois serait un final en or. Une formule déjeuner incluant entrée ou dessert serait bienvenue.

IMG_2248

J’avais repéré des petites imperfections dans le service et le dessert mais ,en même temps, ça m’avait beaucoup plu, la cuisine m’avait parlé, l’ambiance aussi, le sérieux, le confort, l’accueil. Allez hop, j’ai réservé un 2ème repas quelques jours après, histoire d’en avoir le coeur sûr.

IMG_2333 7 euros le verre de Sauvignon.

Parmi les entrées à partager il y a 6 huîtres pour 15 euros, des Marennes d’Oléron exceptionnelles.

IMG_2335

Je décide de m’aventurer dans la carte, la personne qui m’accompagnait et moi prenons un mulet noir mariné au thé : 11 euros. Superbe! En fait c’est le plat qui m’a le plus bluffé de mes 2 repas, il n’était pas présent à la carte lors de mon précédent déjeuner. Le mulet a beaucoup de goût, servi à température, impossible de me souvenir de quoi étaient faites les croquettes :) Une entrée pas gadget et délicieuse.

IMG_2339

Plat du jour, lieu jaune : 14 euros

IMG_2341

Je repère un dessert sur la table des voisins qui me semble appétissant, 1 chou crème praliné : 9 euros, délicieux.

IMG_2346

- Le bilan -

Une valeur sûre du quartier, qui n’en compte malheureusement pas tellement selon moi, malgré le nombre de tables.