Chez Bob de Tunis – Paris (75009)


08.03.11 - Guillaume
Chez Bob de Tunis
10, rue Richer
75009 Paris
01 45 23 51 79
Ouvert de 8h30 jusqu'à 20h sauf le samedi
Métros : Cadet, Grands Boulevards
- Le résumé -

Un juif tunisien impeccable, dans la lignée de Guichi (pour le côté sandwich et salade top), situé dans cet autre quartier juif de Paris (avec entre autres le Marais et les Buttes Chaumont) : le bas du 9.

- La petite histoire -

J’ai beau passer assez souvent dans cette rue, je ne l’avais jamais remarqué ! Jusqu’à ce que je me promène un dimanche et que la seule boutique ouverte de la rue attire inévitablement mon regard.

- Le lieu -

C’est petit, on peut prendre à emporter ou se poser sur l’une des petites tables à nappes bleues qui ont une putain de gueule.

Pendant que je mangeais assis, j’ai vu défiler pas mal d’habitués qui venaient notamment prendre un sandwich tunisien, certains demandant à ce qu’on leur enlève la mie du pain. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des pains avec une farine blanche très fournie et donc pour ceux qui font attention à leur ligne, sachez qu’on peut demander à retirer la mie sans froisser personne.

P1120369

- L'équipe -

Bob est avec sa femme, cela fait des années que ça dure et qu’apparemment ça n’a pas changé (au vu des articles trouvés sur le web).

- Le menu -

J’ai pris le plat du jour à 10 euros.

C’étaient des gombos à la sauce tomate avec viande et merguez.
Le tout servi avec une salade top fraîcheur avec poivrons, olives, citrons, concombres, tomates.
C’était parfait, la viande était tendre, les gombos bien revenus dans la sauce tomate et la salade est un régal total. Les citrons confits, c’est juste le top.
Ils n’ont pas de carafes mais l’épouse qui sert les plats m’a dit qu’il n’y avait aucun problème pour demander autant d’eau que je voulais et voyant que j’étais adepte du Château La Pompe, elle m’a apporté deux grands verres d’eau d’un coup.

P1120366

- Le bilan -

Je n’y ai été qu’une fois donc il faut être prudent. Cela étant quand je vois un article du Parisien de 2004 sur Bob de Tunis et que je compare à mon repas en 2011 qui m’a donné toute satisfaction, je pense qu’il n’y a pas grande chance de se tromper.
J’échange 10 sandwicheries foireuses à la façade vert clair et au nom bidon contre un Chez Bob.