Chez Grenouille – Paris (75009)


14.11.10 - Guillaume
Chez Grenouille
32, rue Blanche
75009 Paris
01 42 81 34 07
Ouvert tous les jours
Métros : Liège, Blanche
http://www.restaurant-chezgrenouille-paris.com
- Le résumé -

Un resto français qui tient chaud et qui explore un terroir gourmand et consistant (sanglier, gibier, andouillette, cochon de lait, …).
Cette chronique est rapide car je n’ai pas été emballé par tout mais je pense qu’une 2ème visite s’impose.
Donc voilà déjà quelques impressions.

- Le lieu -

Pas forcément bien foutu mais ce n’est pas de leur faute, les lieux sont comme ça. Une petite salle à l’étage tout en longueur et ensuite c’est une cave au sous-sol pour laquelle il ne faut pas être claustro.


P1110445
Le déjeuner en semaine, il y a un menu à 25 euros entrée-plat-dessert qui est très sympa sinon la carte est tout de suite plus chère. On sent cela étant que les spécialités sont du genre sérieux et solide, ça donne envie de les découvrir.

- L'équipe -

La patronne était super sympa et hyper-réactive (« je vous apporte de l’eau tout de suite » alors qu’on venait à peine de s’installer). Notre serveur était lui un peu dans la lune bien que très sympathique. Alors qu’il semblait plongé dans ses pensées et que nous tendions les bras tels un sémaphore sur un porte avion, la patronne nous a vus tout de suite et l’a interpellé ce qui l’a sorti de sa méditation passagère.

- Le menu -

Entrée

Une sole marinée, plutôt décevante j’ai trouvé. Ce n’est pas mauvais bien sûr mais je n’ai pas trouvé ça super non plus surtout qu’on peut faire tellement de choses incroyables avec un poisson cru de cette qualité. Et le balsamique mis comme ça sur le poisson, je n’ai pas adhéré.

P1110453

Un oeuf à la cantalaise pris par la personne qui m’accompagnait : une réussite.

P1110446

Plat
Ensuite en plats nous avons pris chacun du porc servi avec des pommes de terre et nous avons eu aussi des navets car la personne qui m’accompagnait ne mangeait pas de féculents. C’était une belle tranche de viande, bien cuite. Je suis désolé de ne pas me souvenir plus.
J’ai trouvé que les accompagnements auraient pu être plus percutants. Et de simples pommes de terre avec du porc, je trouvais ça juste, on avait envie de légumes d’automne pour habiller le tout.

- Le bilan -

Comme je l’ai dit en préambule cette chronique est impressionniste et peu précise par moments.

Les spécialités ont l’air d’être ultra sérieuses comme cette andouillette spéciale Grenouille (classée parmi les 10 plat addictifs du Figaroscope) ou leur tête de veau. Ce sont plus les à-côtés de ce terroir jouissif et gourmand qui m’ont paru en deça, tels ce poisson cru au balsamique en entrée ou cet accompagnement un peu monochrome.
A re-tester car ce type de nouvelles adresses pas branchées fait du bien !