Chibby’s Diner – Paris (75012)


18.10.11 - Guillaume
Chibby's Diner
9, rue Jaucourt
75012 Paris
01 44 73 98 18 (Attention : pas de réservation)
Ouvert tous les jours de 12h à 00h
Métro : Nation
- Le résumé -

 Un coup de coeur ! Burger impeccable, ambiance cosy, service très bien, salle tout confort et pas bruyante, j’ai comme dans l’idée que je vais m’enfiler qq burgers durant cet hiver.

 

- La petite histoire -

Cela fait longtemps que je m’étais mis à la recherche d’un bon burger. J’avais préparé mon coup : j’avais épluché des tops « burgers », demandé à des nord-américains quels étaient les burgers parisiens qui leur avaient plu, etc… Puis comme d’hab’ derrière, j’avais recoupé les infos, je les avais confrontées aux commentaires d’internautes sur différents sites. Et ce n’était pas évident de se faire un avis tranché.
Récemment je suis tombé sur un burger qui m’a eu l’air bien sympa et qui est ouvert depuis quelques mois. Les burgers étaient autour de 12, 13 euros ce qui me paraissait bien. Je compte le tester mais en attendant ça m’a donné envie de me taper un bon burger.
Juste après je suis tombé sur un article du Figaroscope sur la cuisine américaine à Paris dans lequel il apparaissait que Le Floréal proposait un burger excellent. Sauf qu’il ne m’a pas fallu passer bien logntemps sur le web pour n’avoir plus du tout aucune envie d’y aller. Il se faisait déchirer non seulement pas des internautes peu connus mais également par des bloggueurs qui avaient d’abord fait un article enthousiaste puis un autre pour dire de ne plus jamais y mettre les pieds.
Bref.
J’ai voulu manger un burger.
J’ai alors repensé à cette sélection de Yelp que j’avais vu passer. Yelp est un site américain qui a débarqué à Paris il y a 2 ans. Je le recommande car les sélections de bons plans par ses membres sont souvent intéressantes et si tout n’est pas à prendre pour argent comptant, elles ont le mérite de mentionner des adresses ignorées ailleurs. J’ai bossé pour eux mais ce n’est pas de la pub cachée que je fais là, je le recommande parce que pour les chercheurs de bonnes adresses c’est une alternative intéressante à Cityvox, l’Internaute et Restoàparis.
Dans leur playlist de burger places, le 1er était un restaurant dont je n’avais vu le nom nulle part ailleurs : le Chibby’s diner.
Les commentaies donnaient tout de suite envie d’y aller surtout quand on sait que sur Yelp c’est vraiment dur de pipoter. On voit facilement quelle personne a laissé combien de commentaires par ailleurs, les profils sont personnalisés ce qui limite les fakes par pur copinage avec le patron.

- Le lieu -

De l’argent a été mis dans la déco, clairement. On n’est pas dans le « diner » classique avec les banquettes en moleskine rouge, le carrelage au sol et l’éclairage blafard. Ici on fait plutôt dans le vaisseau spatial à remonter dans le temps : un curieux mélange, réussi, de science fiction avec ces lumières du futur, cette moquette grise ultra confort ou ce parquet foncé, ces lumières tamisées et cette déco futuriste et de pures 50’s avec ces affiches classiques de symboles américains et cette musique typique elle aussi – mais qui passe étonnamment bien.

IMG_0694

IMG_0702

Note : J’avais laissé l’appareil photo dans le scoot’ et voici donc des photos à l’Iphone. C’est dommage, l’endroit mérite de belles photos.

- L'équipe -

Quand je suis rentré, je me suis senti tout de suite bien. Je l’ai appris par la suite mais le jeune en salle est le fils du chef. Il est épaulé d’une demoiselle très sympa tandis que son papa travaille lui aussi en duo aux fourneaux.
Ce qui m’a touché c’est qu’à la fin j’ai taillé la bavette avec le fils et qu’il m’a raconté que les débuts ont été durs car ils avaient mis toutes leurs économies dans ce projet. Or pendant un an et demi ça n’a pas marché. Ils ont dû prendre des crédits et manger des patates. Puis ça a décollé et ça fait 1 an et demi que ça marche. On a envie que cette affaire familiale roule car on voit bien l’énergie, le coeur et l’argent qu’ils y ont mis dedans et le résultat mérite à lui seul le succès.
Le père est venu aussi tchatcher avec moi alors qu’il n’y avait plus de clients. Assez vite, et contrairement à d’habitude, j’avais lâché que je recommandais des restos car j’avais senti que le fait d’annoncer la couleur ne changerait rien à la prestation. Je leur avais dit en effet qu’ils avaient fini 1er du Top Burgers de Yelp et ils n’étaient pas au courant.
Alors que je disais au père que j’avais tout de suite été marqué par la propreté et le confort de l’endroit en arrivant, il a voulu me montrer sa cuisine, elle était effectivement nickel chrome alors qu’on était en fin de service un vendredi soir.

 

- Le menu -

La carte est bien faite avec notamment sa formule à 20,10 : burger, frites, coleslaw maison, boisson, dessert maison.

On appréciera la notion « fait maison » mentionnée pour le coleslaw et les desserts. Le coleslaw était nickel, quant aux desserts je ne les ai pas goûtés.

IMG_0688

Il y a pas mal de créations.

IMG_0690

Le repas
Franky’s Blues Burger, 13 euros et quelques : 150g de steak haché, double fromage, bacon, trois beignets d’oignons, sauce barbecue.
J’hésitais à le prendre et j’ai apprécié que la serveuse le conseille d’emblée lorsque je lui ai demandé quel était son favori. Cela montrait déjà qu’elle avait testé la carte et qu’en plus elle n’avait pas peur de s’envoyer un burger costaud.

IMG_0698

Le pain est bien doré tout en en gardant son coeur tendre, le burger se tient d’ailleurs jusqu’au bout. Je me suis fait la même réflexion que pour les pizzas de la pizzeria Rossi, même à la fin il est encore aussi bon qu’au début.
La viande est tendre, très bien cuite, d’ailleurs on nous a demandé la cuisson de notre steack ce qui ne se fait pas toujours me semble-t-il.
Les beignets d’oignons qui me faisaient peur au début passent en fait tout seuls.
L’ensemble est équilibré et a un sacré goût : fromage, bacon et sauce barbecue ne viennent pas gâcher la fête.
Les frites étaient vraiment bonnes, on aurait presque envie d’en avoir quelques-unes de plus. A mon avis en demandant un rab, ça ne devrait pas poser de problèmes.

IMG_0700

J’ai aussi pris une Budweiser 33 cl à 4,60 euros, un peu chère mais c’est le prix dans un resto.
Le Coca 50 cl est en revanche à prix sympa, 3 et quelques je crois.

- Le bilan -

Le bilan est top au vu de cette première visite. J’y retournerai prochainement pendant l’hiver car l’endroit est parfait pour s’avaler un très bon burger dans une atmosphère chaleureuse. Par ailleurs, je suis ravi qu’un site comme Yelp ait pu faire « émerger » une adresse comme celle-ci, véritablement atypique mais diablement réjouissante. Attention, ce n’est pas un burger ultra classique, c’est une « proposition » mais qui trouve toute sa place à Paris vu la difficulté à se mettre d’accord sur un vrai burger ricain, bon, pas trop cher, servi dans une ambiance sympathique et confortable à Paris. Si vous avez ça, j’y cours.