Golosino – Paris (75005)


27.01.12 - Guillaume
Golosino
4, square Vermenouze
75005 Paris
01 45 35 93 80
Fermé samedi midi et dimanche toute la journée
Métros : Place Monge, Censier Daubenton
- Le résumé -

Une trattoria à la cool, à la fraîche même, à deux pas de Mouffetard, à 1 pas même. Créée au printemps 2010 par Gianluca le sicilien, elle a rapidement trouvé son style et ses marques. Un an et demi après ma première visite, elle n’a pas changé : ce n’est pas cher, c’est bon, le cadre est vraiment nice, un bon plan 716, I tell ya!

IMG_0895

- Le lieu -

C’est une petite trattoria qui fait beaucoup à emporter. Mais Gianluca a mis un comptoir face au mur et l’on peut y manger sur de grands tabourets. Il y a 6 places en tout. L’endroit est très bien décoré, très agréable, le rouge, le noir et la fausse brique se marient bien. Le jour où nous y étions, nous mangions à côté de deux motards de la police en tenue qui avaient garé leur moto devant, l’un des deux parlait parfaitement italien avec Gianluca, c’était sympa.

IMG_0887

- L'équipe -

Il y a Gianluca qui est au four à pizzas et un jeune serveur, en tout cas le jour de ma visite. Gianluca est vraiment sympathique, il a un parcours qui ne le prédestinait pas à tenir une trattoria mais sa reconversion est intelligente : il a compris les exigences de la restauration, sa cuisine et son service n’ont pas les approximations qu’on trouve parfois chez ceux qui se se sont lancés il y a peu dans le métier.

- Le menu -

Il propose des arancini, normal pour un sicilien mais aussi des lasagnes (avec ou sans viande) et pâtes du jour, des pizzas et des desserts : du classique.
Ce que j’aime c’est qu’il s’arrange pour avoir des prix sympathiques quel que soit le plat. Ainsi les arancini sont à 3 euros et c’est une tuerie!! Il se mange facilement à deux, et peut en faire quasiment un repas accompagné d’une salade.
Après, sur la pizza palermitaine on voit que le jambon de Parme n’est pas de 1ère catégorie mais on s’en fout, la pizza est bonne. C’est de la restauration intelligente : préserver les goûts d’ensemble tout en jouant sur les coûts suivant la qualité des produits mais au final cela donne une carte qui se tient et qui ne se moque pas du monde. Alors c’est sûr que je ne suis attiré ni par le plat de penne, ni par la salade de roquette avec tomates cerise et billes de parmesan, mais en revanche je trouve mon compte avec ces arancini à 3 euros qui déboîtent ou cette pizza à 9,90 qui m’a ravi, j’ai emporté le reste que j’ai fait réchauffer le soir, et voilà le travail.

Arancini

IMG_0883

IMG_0884

Salade roquette mozzarella, c’est la personne qui m’accompagnait qui l’a prise.

IMG_0882

Lasaganes végétariennes 6,90 euros, top!

IMG_0885

Pizza Primavera
Jambon de Parme, Roquette,Parmesan, 9,90 euros, pour le prix et le bonheur qu’elle m’a apporté : top!

IMG_0891

Laïus

Au risque de me répéter, voilà ce que j’aime et soutiens avec cette nouvelle génération d’italiens à Paris, ils tiennent à garder avant tout cette dimension de GENEROSITE propre à la cuisine italienne du coup, oui certains produits ne sont pas de 1ère division mais on s’en fout franchement. Si on veut déguster du produit de 1ère bourre pour une somme bien plus grande on va juste ailleurs et tout le monde y trouve son compte; sauf qu’en attendant si l’on veut se restaurer pour pas cher chez un italien qui maîtrise ses saveurs même quand elles ne sont pas toutes strictement d’origine, on a désormais plein d’adresses sympas à Paris et pas des italiens industriels ou tout fake qui puent du cul en vendant de la carte postale au rabais.
Paris est de plus en plus cher et les restaurateurs doivent donc ruser pour proposer une cuisine honnête et pas trop chère : soit aller dans des quartiers peu cotés, soit en mettant un jambon de Parme qui n’est pas de 1ère bourre sur la pizza mais en ne transigeant rien sur la pâte ou la sauce tomate, voilà l’avenir de la cuisine populaire à Paris, selon moi hein, je ne veux pas paraître présomptueux ou définitif.
Ca peut faire pompeux de le dire comme ça mais je le vois tellement tous les jours qu’à un moment il faut bien que je le dise. En plus je soutiens toutes ces initiatives.

- Le bilan -

Assurément un plan à connaître quand on est dans la jungle Mouffetardesque, avec le Vieux Cèdre, ça reste deux plans pas chers et qualitatifs. Et puis Gianluca s’est installé il y a peu tout en pratiquant ces prix raisonnables dans un local agréable et il faut encourager ce genre d’initiatives.