Kigali (Rwanda)


13.09.17 - Guillaume
- Infos pratiques -

Visa : je recommande le East African Visa qui permet de visiter le Rwanda, l’Ouganda et le Kenya en même temps. Il permet de multiples entrées et sorties entre les 3 pays durant 3 mois. Ne pas hésiter à le faire faire, même si vous n’avez prévu de visiter qu’un seul pays, cela vous laisse la possibilité d’aller chez le voisin sur un coup de tête.

Environnement : Attention au Rwanda quand une loi est promulguée, elle est appliquée, c’est le cas des sacs plastiques qui sont interdits depuis belle lurette, lorsque vous passez la douane attendez-vous à être fouillés et vos sacs en plastique stoppés net.

Sécurité : Kigali est super sécure. Les motos taxis ont obligation de porter le casque, ainsi que vous. Les casques sont souvent trop lâches et partent en arrière que vous roulez, mieux vaut prendre le temps de les attacher.

- Le résumé -

On parle de plus en plus du Rwanda et il était temps. Le pays a beaucoup changé depuis le génocide. J’avais été marqué par « Une saison de Machettes » de Jean Hatzfeld, dans lequel il recueillait les paroles de survivants du génocide. L’évènement que j’avais pleinement découvert de l’intérieur avec ce livre, bien plus qu’avec les infos françaises, m’avait bouleversé. Le rôle trouble de l’ONU et de l’armée française m’avait laissé pantois. De l’eau a coulé sous les ponts et m’a pris l’envie d’aller voir ce Rwanda que certains voyageurs rencontrés en Afrique m’avaient décrit comme la Suisse de l’Afrique, un pays hyper propre dans lequel il ne se passe rien après 22h.

Je profitais de mon voyage en Ouganda pour organiser un séjour au Rwanda. J’ai été marqué par les divers échos que j’ai eus de la part d’Ougandais. Quand certains enviaient le civisme rwandais et souhaitaient ça pour chez eux, d’autres au contraire me disaient avoir peur de se faire arrêter par cette police pointilleuse et n’aspiraient qu’à une chose : rentrer en Ouganda pour enfin faire la fête à nouveau, vivre libres (c’est ce qu’ils me disaient).

Je n’ai pas l’intention de m’immiscer plus que ça dans la politique car il est dur de se faire un avis.

- Hôtels -

Hotel Okapi
le site

On m’a recommandé des tonnes d’hôtels que j’ai trouvés très chers, trop chers pour moi. J’ai élu résidence à l’hôtel Okapi, un hôtel défraîchi du centre mais très pratique et de très bon rapport qualité prix. Demandez une vue sur l’arrière qui surplombe la ville, plutôt que sur la rue qui passe devant. En revanche à l’arrière vous entendrez le bruit des bars de nuit. Le petit déjeuner est très bien, je m’y suis senti parfaitement à mon aise dans cet hôtel. Je payais autour de 35 euros la nuit de mémoire.

- Lieux -

Mémorial du génocide
le site

On ne peut pas aller à Kigali sans aller voir ce musée qui est un exemple du genre. On y apprend notamment que le général en charge des Casques Bleus au Rwanda a tiré la sonnette d’alarme bien en amont, mais n’a jamais été suivi par l’institution. Afin de faire la lumière sur les implications des uns et des autres ainsi que sur les disparus, le pays a utilisé ces juridictions traditionnelles que sont les Gacaca. Grâce à eux, de nombreuses familles ont pu localiser les corps de leurs proches et les enterrer dignement. Il y a des témoignages saisissants, comme cette femme qui explique que son voisin était en prison pour avoir tué son mari. Lors d’un tribunal Gacaca, il a aussi révélé où étaient enterrés deux de ses six enfants assassinés.  Ce voisin lui a demandé pardon et elle lui a accordé en le remerciant de lui avoir dit la vérité. Les choses ne sont pas si simples que ça bien évidemment, j’ai aussi rencontré des personnes qui m’ont expliqué que le pays avait du mal à se sortir de cela, et qu’on vit notamment une période critique : en 2017, certains assassins vont être libérés, les familles des victimes souhaiteraient parfois qu’ils restent en prison à vie. Pourtant me confiait une amie, les familles des bourreaux sont elles aussi brisées, les enfants n’ont pas vu leur parent pendant plus de 20 ans.

HipstamaticPhoto-495353352.410280

Inema arts centre
le site

Ce sont 6 frères derrière ce centre culturel, 2 ont co-fondé le lieu, les autres participent. Chaque jeudi ils font des soirées happy hour avec un dj qui font un tabac. Il y a de très belles peintures et le café propose une cuisine savoureuse. Le dimanche ils font des dégustations de vin et whisky.


Inema Arts Centre - Kigali (Rwanda)

Uburanga
le site

Uburanga signifie la beauté. La galerie accueille 11 artistes dont 5 vivent ici. Elle a été créée en 2010 par John Bosco Bakunze. Ils travaillent aussi avec la communauté. Durant les vacances, ils invitent les enfants du quartier et les initient aux pratiques artistiques. L’idée de base est que l’art peut soigner aussi bien physiquement qu’émotionnellement.Le dernier vendredi du mois il y a une soirée qui réunit des personnes d’horizons divers, un sujet  de réflexion est donné et on écoute les avis de chacun, des personnes âgées du quartier sont aussi invitées à s’exprimer.

IMG_0666

HipstamaticPhoto-495713573.910947

IMG_0674 IMG_0667

IMG_0675

 

- Restaurants -

Khanakhaza
le site

Il y a de nombreux indiens et donc des restaurants sur le côté est de l’Afrique. Bien que le Rwanda n’ait jamais été une colonie anglophone, c’est le cas ici aussi. Khanakhaza est sans doute le plus fameux de la capitale. Pour les français c’est l’occasion de découvrir la cuisine du nord de l’Inde, la spécialité de la maison, si rare à Paris puisque la plupart des restaurants proposent une cuisine du sud.
CF5F0642-9D64-40D7-9F00-88F876154993

 

Sol e Luna
le site

Il fallait bien un restaurant italien à Kigali, j’y ai été boire des coups un soir : ambiance sympa, assez jet set locale / expat’ (pas ma préférée) et service plus ou moins efficace. Il reste une jolie vue et un cadre agréable.

Republica Lounge
le site

Un restaurant rwandais avec un décor traditionnel, de la musique live et une très bonne cuisine.

- Cafés -

Shokola
le site

C’est un café chic situé sur les hauteurs, on y est parfaitement bien pour surfer, voire travailler sur son odri, tout en buvant un bon café ou en mangeant. C’est assez branché / chic / expat mais à Kigali, j’ai renoncé à chercher exclusivement les endroits roots car la ville est petite et locaux et expats fréquentent vite les mêmes lieux.

IMG_0683

IMG_0679

- Clubs -

People

C’est un club qui compte mais je n’ai pas adoré, musique internationale clientèle de boîte. J’aurais aimé trouver un truc plus roots mais le groupe avec lequel j’étais – parmi lequel des locaux – aimait aller là.

 

- Magasins -

Marché de Kimironko

C’est le grand marché de la ville, on y trouve de tout, de la nourriture (viandes, poissons, légumes), habits, objets. On prendra plaisir à se balader entre les allées. Si j’étais resté plus longtemps je me serais fait faire une chemise, vous choisissez votre tissu et un(e) tailleur vous la fait sur mesure.

width="600"

IMG_0661

IMG_0663

 

- Musique -

J’ai rencontré un jeune rwandais fan de musique, très sympathique qui m’a filé une sélection de ses artistes préférés, j’ai fait un tri et voilà!

Djs

Dj Eric Soul

Dj Makeda, la djette locale

Dj Toxxyk

Dj Miller, ici une interview

Artistes

King James

Pastor P

Butera Knowless

Urban Boys

- Photos -

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!