Kim Ly – Paris (75014)


16.04.13 - Guillaume
Kim Ly
86, rue Didot
75014 Paris
01 45 45 08 05
Ouvert de 11h à 22h 30 du lundi au samedi et de 18h à 22h30 le dimanche
Métros : Plaisance, Alesia
- Le résumé -

Un boui boui à bobun avec le charme et la fraîcheur qui vont avec.
Je dis boui boui de manière affectueuse car le local est tout petit et on a donc bricolé l’espace.
Cependant la qualité des bobuns et  la chaleur de l’accueil en font une halte sympathique et à connaître.

- Le lieu -

Je viens de le dire, il est tout petit et il est préférable d’avoir son brevet de varappe avant d’aller aux toilettes au sous-sol.
Ici on vient beaucoup pour prendre à emporter.
Cela étant j’y suis allé un soir et on était bien assis dans la salle du fond. Ca se passait bien.
Je ne sais plus comment je l’ai découvert, si on m’en avait parlé ou si c’est parce qu’il était dans le Top Bobun du Figaroscope. Je saisis l’occasion de redire ici que le Figaroscope n’est pas toujours les plus pertinent pour la cuisine étrangère mais sur ce classement de bobuns, ils ont vu assez juste donc je le dis; d’autant plus que le bobun est un sujet casse gueule puisqu’il a tendance à susciter une certaine hystérie.

IMG_8246

 

 

- L'équipe -

Gros gros point fort. J’ai appelé à 21h30 pour demander s’il était encore possible de venir, je sis tombé sur la patronne qui m’a répondu gentiment et m’a dit que ok c’était jouable à condition ne pas trop traîner.
Une fois sur place, elle a tout de suite compris que c’était nous qui avions appelé et nous a indiqué notre table déjà dressée (avec une nappe en papier soit mais dressée quand même).
Nous avons bien papoté avec elle et avec le monsieur d’origine française qui travaille avec elle.
Ils sont également sympas tous les deux et aiment bien rigoler ce qui ne gâche rien.
Un bobun à caractère.

- Le menu -

Je voyais la patronne manger une Phô avec une connaissance d’origine vietnamienne elle aussi, je lui ai donc demandé une Phô mais elle m’a dit que chez elle il fallait d’abord goûter le bobun.

Ok alors c’est parti.
Comme nous venions de loin, elle nous a mis 4 nems au lieu de 2.
Au début j’ai été surpris par le goût des pâtes mais ce fut vite oublié face à la fraîcheur de l’ensemble, les nems sont un véritable délice : fins comme des cigarettes russes, craquants, pas gras, ultra frais (elle les fait deux fois par semaine).
Un bobun qui a su rester simple, sans hype et avec du caractère, tout ce que j’aime.
8 euros le bobun complet.
3 euros la Tsing Tao, pas 4,50, 3!
Alors 11,50 le bobun et sa bière non mais elle est pas belle la vie?
IMG_8249

- Le bilan -

Il est rapide comme l’éclair, comme ma chronique. Bon plan!
Ils ont ouvert en mars 2012 et m’ont dit être ravis d’avoir pu intégrer le classement du Figaroscope aussi vite.
Paris est ainsi fait que si tu bosses bien et avec du coeur, les gens bougent, rue Didot ou pas, fond du 14 ou pas. Tant mieux. Ravi qu’il s’ouvre des trucs aussi nature encore aujourd’hui.