Kitchen Galerie – Paris (75006)


16.11.09 - Guillaume
Kitchen Galerie
4, rue des Grands Augustins
75006 Paris
01 44 32 00 33
http://www.zekitchengalerie.fr
- Le lieu -

J’en entendais parler depuis des lustres mais le nom me donnait des boutons. Pourtant à force de le voir plébiscité partout et d’entendre des gens d’horizons divers le mentionner, je me suis dit qu’il était temps d’avancer. D’autant plus que le chef William Ledeuil a été élu « cuisinier de l’année » en octobre par le Gault et Millau.

En 2 mots, non seulement c’est bon même si ce n’est effectivement pas donné pour beaucoup « entrée, plat à la plancha et dessert à 39 euros »; mais en plus, tout ce que le nom et la hype m’avaient laissé craindre ne sont pas là : le service est attentionné, jeune, sérieux et de bonne humeur. On sent que ça bosse bien, et la cuisine visible depuis la salle en témoigne.
Du solide, inventif, réussi et pas arrogant qui a donc toute sa place ici.

- Le menu -

Nous avons slalomé entre les plats du jour et la carte.

Entrées
Croquettes de porc noir de Bigorre aux herbes thaï

Plats
Canard de Challans et foie gras grillé, jus de betteraves au gingembre

Cabillaud (c’était le plat du jour, je n’ai plus l’intitulé exact sorry)

Dessert
Une glace chocolat blanc wasabi, sauce pistache et émulsion au thé vert

- Le bilan -

J’ai juste un peu regretté l’entrée trop tiède pour moi mais j’ai lu dans le Figaroscope que c’était justement la tendance du moment; perso j’aime bien le bouillon chaud-chaud.
Sinon, c’est super bien pensé, léger, le poisson superbement cuit et la glace une tuerie mais pour tout vous dire c’est le genre de repas dont mes papilles ont dû mal à se souvenir quelques jours après car la recherche dans l’association des saveurs et la relative petite quantité des portions font qu’il est plus difficile, en tout cas pour moi, d’en garder un souvenir net. De plus, je ne me sens pas jouer les poète brodant sur des textures aussi raffinées.
C’est l’impression générale qui domine et elle est agréable et empreinte de légèreté.
Je la décrirais ainsi : « Un repas fin et léger doublé d’un service attentionné et accessible qui nous met à l’aise pour découvrir une cuisine inventive, mais soucieuse de convaincre. »
C’est la marque d’une maison bien tenue : cuisine et salle vont exactement dans le même sens.