La Goulette – Kremlin Bicêtre (94270)


03.04.14 - Guillaume
La Goulette
2, rue Roger Salengro
94270 Kremlin Bicêtre
01 43 90 89 40
Métro : Porte d'Italie
Bus : 47, 185, 125
http://restaurant-la-goulette.fr/
- Le résumé -

Un vrai bon plan de cuisine tunisienne comme il en manque à Paris. En effet, sorti des couscous, il est souvent dur de s’aventurer dans cette cuisine pourtant si riche. Je remercie donc chaleureusement la personne qui me l’a recommandé.

- Le lieu -

Il est à quelques mètres de la Porte de Choisy. Ce jour-là il faisait beau et il y avait donc plusieurs tables dehors. A l’intérieur ça s’active car non seulement il y a des clients mais aussi du personnel en nombre.

IMG_1032

IMG_1033

- L'équipe -

Elle est nombreuse. Pendant que je mangeais dehors, j’entendais la table de 3 à côté se demander si l’équipe avait changé car ils trouvaient que le service était bien meilleur qu’avant. Plus tard, ce fut un client sur ma droite cette fois-ci qui trouvait aussi que l’organisation s’était améliorée.

Du coup j’en ai parlé au jeune homme qui nous servait et qui était particulièrement classe. Il m’a expliqué que le concept du lieu n’étant pas exactement celui d’un restaurant, il leur avait fallu du temps pour se roder. Là ils attaquent la 4ème année et on dirait que ça y est. A verifier sur le long terme.

Ce que j’ai beaucoup apprécié avec notre serveur c’est sa disponibilité, son didactisme, sa souplesse : il nous a ainsi proposé de nous apporter un échantillon d’un plat typique mais au goût particulier, la mloukhiya,  afin que nous décidions si nous le prenions comme plat principal ou non. Le service avait l’air un peu plus roots avec d’autres.

IMG_1035

- Le menu -

D’abord nous avons commencé avec une belle salade tunisienne pour deux.

IMG_1038

Donc voilà notre mloukhiya qui consiste un ragoût de boeuf ou d’agneau, ici d’agneau, avec une sauce à base de corète potagère (en gros des épinards) ou jute rouge. Le plat nécessite une journée de préparation car les feuilles mijotent longuement, « on attend que l’huile d’olive remonte » dixit le serveur.
On le sert généralement le jour de l’an musulman qui correspond à la naissance du prophète. Il est aussi préconisé dans le cas de troubles intestinaux car il a des vertus thérapeutiques, il joue le rôle de pansement.
C’était bon et bien meilleur que l’aspect qui pouvait sembler peu ragoûtant au 1er abord. Cela étant, je n’en aurais pas fait mon plat principal.

IMG_1036

En boissons on a fait dans le tunisien aussi : une boisson au citron et une autre au cidre, « le coca cola tunisien » m’a dit le serveur.

IMG_1039

En plat on a succombé au couscous bien que je voulais tenter autre chose.
Il était superbe, graines de semoule très fine, viande d’agneau parfaitement cuite. Très bien. On notera qu’il y avait peu de sauce, intéressant.
IMG_1042

A côté de nous il y avait une dame qui avait pris une kaftaji soit des légumes et des oeufs servis chauds avec des frites maison. Généralement c’est un plat d’accompagnement de viande ou de poisson.

IMG_1040

Une petite crème pour finir.IMG_1050

Un thé à la menthe et l’addition. La totale? 27 euros pour 2, on est bien au Kremlin Bicêtre.IMG_1051

- Le bilan -

Assurément un bon plan pour qui veut goûter de la cuisine tunisienne traditionnelle. On fera juste attention car ce n’est pas véritablement un restaurant dans le sens classique du terme, ainsi le service peut éventuellement être un peu funky mais il n’empêche que c’est une maison sérieuse qui va dans le bon sens, la preuve : tout le monde se régale, c’est souvent plein et IL VAUT MIEUX RESERVER. C’est le bouche à oreille qui a fait le travail.

Moi j’applaudis des deux mains à ce genre de projets. Il aurait été situé en plein Paris, on aurait eu tout un foin sur le néo-sandwich tunisien à 12 euros en plein Montorgueil et ça m’aurait gavé d’une force. Là au moins la clientèle est mixte, les recettes authentiques et les prix aussi!