La Laiterie – Paris (75007)


16.09.09 - Guillaume
La Laiterie
64, rue de Bellechasse
75007 Paris
01.45.51.74.62
Fermeture le dimanche
- Le menu -

Nickel chrome, impeccable et puis une carte variée (cf. photo plus bas)
En entrées on prend un velouté de pommes de terre et fenouil, bon et relevé, très réussi.
La salade de fenouil et courgettes au parmesan est nickel aussi.

Dans la carte, j’aime la diversité des plats : une viande rouge (onglet), une viande blanche (lapin) et un poisson.
Le bar cuit au four est une réussite, et le pesto qui va dessus aussi. Quant au flan de choux fleur, ben pareil!

En dessert, une tarte aux figues de très bon aloi, sincère en tout cas, mais pas assez « régalade » pour moi, figues pas assez caramélisées.

Une réussite ce repas. C’est dans les à côtés qu’on est un peu plus gênés.

(désolé pour ma petite main)

- Le bilan -

Alors celui-là me met dans l’embarras car sur ce blog, j’ai décidé de ne mettre que les coups de coeur – en gros – et ne pas faire de jugements mi-figue mi-raisin qui mettent le lecteur dans l’embarras. Après tout la seule question qu’y compte, c’est : est-ce qu’on y va?

La Laiterie a une carte comme je les aime, elle sent le chef sympa et d’ailleurs c’était le cas.
Mais le bruit : insupportable. Me voyant prendre des photos en partant, le patron super cool m’a rattrapé et m’a demandé si je bossais pour un guide et ce que j’avais pensé du repas.
Je lui ai dit : « bouffe : nickel, bruit : impossible », j’ai fait l’impasse sur sa collègue aimable comme une girafe. Il m’a dit : « oui on sait pour le bruit, beaucoup de gens nous le disent mais je suis trop content, j’ai enfin trouvé des panneaux isolants que je fais poser dans 2 semaines ». Sympa, ce mec.

Donc points forts : patron sympa et dynamique, cuistot au taquet.
Points faibles : collègue un peu débordée, manque d’intimité dans cette salle carrelée qui résonne comme un trombone.
Allez-y le soir, en tout cas dans les 3 semaines quand les fameux panneaux seront posés.