Lalibela (Ethiopie)


26.02.16 - Guillaume
- Infos pratiques -

Y aller :

– en avion

C’est le plus pratique depuis Addis. L’aéroport est assez loin du centre, il vous faudra une voiture.

– en bus

6 heures de route pour Bahir Dar ou Gondar. Impossible de faire Addis-Lalibela dans la journée.

Agence de voyages : Travel Ethiopia
info@travelethiopia.com
Tel: +251-11-5508870
le site

Cette agence est une des plus anciennes du pays et certainement une des plus réputées. Samrawit est une femme entrepreneur de caractère, qui a créé cette entreprise avec conviction et  y apporte tout son sérieux. Mon voyage à Lalibela a été entièrement organisé par Travel Ethiopia et je le recommande chaudement pour ceux qui veulent un voyage organisé aux petits soins, avec un très grand sérieux, une haute exigence culturelle. C’est plus cher, mais la différence est là. Dès l’aéroport, il y avait mon chauffeur et mon guide Teri qui m’attendaient dans une voiture privée. Avec ces deux-là dans une ville aussi touristique que Lalibela, on se sent comme un poisson dans l’eau, toujours dans les meilleurs plans.

Capture d’écran 2016-02-25 à 19.31.52

- Le résumé -

Lalibela est la 8ème merveille du monde selon beaucoup d’Ethiopiens. Ces 11 églises creusées au XIIIème siècle à même la roche, afin de les protéger des invasions et autres guerres de religions, sont une construction unique et incroyable. Malgré cela, ou à cause de cela, j’ai rencontré nombre de voyageurs  déçus de leur voyage à Lalibela : ils s’étaient sentis harcelés, par les enfants leur demandant de l’argent ou par des personnes les interpellant, ou leur proposant des services. Ils n’avaient souvent pas été impressionnés par les églises et,  après en avoir vu quelques-unes,  avaient estimé en avoir fait le tour. J’en parle ici car cela s’est passé de nombreuses fois.

Lalibela est enclavé, il vaut mieux venir en avion, ou alors en bus, mais cela prend deux jours. Résultat : quand on arrive ici, les attentes sont grandes (trop?). Par ailleurs après avoir vu les églises, beaucoup ne voient pas tellement l’intérêt de rester, ce qui augmente encore un peu plus leur déception. J’avais la chance d’avoir un guide avec moi, et l’un des meilleurs de la ville : ça change tout. Honnêtement, l’intérieur des églises n’est pas dingue, il n’a en tout cas rien à voir avec ce à quoi nous sommes habitués en Europe. A chaque fois, il y a une pièce cachée contenant une copie des tables de la loi. Il reste peu d’espace, et celui-ci est occupé par des tapis, des objets, un éclairage blafard sous forme de néons. Sans guide, on se lasse effectivement vite j’imagine.

L’autre avantage d’avoir un guide c’est qu’il a pour effet d’éloigner les gens qui voudraient vous interpeller. Ca n’ a l’air de rien, mais on y gagne énormément en tranquillité.

Et puis j’avais aussi un jeune chauffeur et j’ai pu sortir avec lui dans Lalibela. Or la ville ne manque pas de charme, les jeunes que j’ai rencontrés y sont plutôt heureux, bien que le manque d’université soit un problème. Du coup,  la ville regorge de jeunes qui n’ont pas poussé leurs études. La tentation est grande également de ne vivre que du tourisme. Mais il y a un côté chill, on se sent en sécurité. Je pense que le pari de la ville dans les prochaines années est d’attirer une clientèle un peu aventurière qui resterait deux, trois jours à Lalibela à profiter pleinement du mode de vie local. Pour ceux qui aiment le khat, il est très bon là-bas :)

- Hôtels -

Lalibela Hotel
Geterge Street, Kebelle 02, Lalībela, Éthiopie

J’étais logé là et je l’ai trouvé très bien. Il est à l’écart du centre, si bien que c’est calme. Toutes les chambres donnent sur le jardin, bien entretenu. Et le rapport qualité-prix est bon : autour de 30 euros la nuit.

IMG_1792

IMG_1793

Top 12 hotel
le site

J’ai rencontré une maman française qui y était avec son fiston et elle m’a dit que c’était très bien.

- Guide -

Terekbe Mersha (guide)
Tél : 0911034463
Email : tflalibela@yahoo.com
sa page sur tourHQ

Mon guide s’appelait Terekbe mais on l’appelle Teri. C’est un des tout meilleurs guides de Lalibela. Toutes les personnes que j’ai croisées à Lalibela me l’ont dit, Teri est connu ici, et je  m’en suis aussi rendu compte dès le début de la visite. Etant guide moi-même, je reconnais vite un bon guide. Son tarif est de 600 birrs par jour soit 26 euros et ça les vaut carrément. Teri est aussi guide dans les montagnes Simien. Il est fils de pasteur et son éducation fut stricte. Après l’école il devait travailler aux champs, si bien qu’il n’a jamais traîné. Il construit actuellement un lodge sur les hauteurs de la ville. L’endroit est entièrement éco-responsable et tous les matériaux et artisans proviennent de la région. Suivez l’affaire!

IMG_1943

Henok (chauffeur)
Tél : +251921525331
Email : henokworkyealem@gmail.com

Mon gars sûr comme disent les rappers, Henok est un bon loustic, le parfait contact pour explorer le Lalibela underground… :)

Tilahun (guide francophone)
Tilahun_64@yahoo.com

Tilahun est un rasta très cool que j’ai rencontré le dernier jour car il était pote d’Henok, mon chauffeur. Il a collaboré au film « The Great Run » de Nicolas Barthez, sur les coureurs éthiopiens. Vous pouvez le contacter même si vous n’avez pas spécialement envie de booker un tour. C’est un gars cool, fou de musique.

- Evenements -

Noël est l’occasion de cérémonies absolument dingues, des dizaines de milliers de personnes habillées de blanc convergent vers les églises pour les messes. C’est apparemment aussi le cas, à moindre échelle, le dimanche.

- Lieux -

Les 11 églises de Lalibela

Les Eglises étaient construites d’un bloc pour se protéger contre les croisés et les musulmans qui envahissaient Jerusalem à cette époque. C’est le roi Lalibela qui voulut construire une « Nouvelle Jérusalem » après que les conquêtes musulmanes eurent mis un terme aux pèlerinages chrétiens en Terre Sainte. Lalibela connut un grand épanouissement après la chute de l’empire d’Aksoum. Les églises sont faites de pierre volcanique. L’avantage aussi d’avoir un guide, c’est qu’il organise son tour de façon logique, si bien qu’on enchaîne les églises sans perte de temps et qu’on commence tôt, si bien qu’on évite les touristes. 

Je ne vais pas vous les détailler ici une par une, mais sachez qu’il y a deux types de constructions, celles qui sont faites par en haut et les autres par le côté. Soit on a creusé les églises en commençant par le haut, soit un flanc de l’église est attaché à la paroi de la grotte et on a retiré la pierre sur tous les autres flancs. Je vous laisse lire le texte de l’Unesco qui est très bien fait.

Emmanuel Church est la préférée de mon guide Teri, elle est construite sur le modèle des basiliques romaines typiques, qu’on retrouve aussi à Axum, avec une orientation est-ouest.

Saint Georges est ma favorite, c’est aussi la plus connue car elle est entièrement séparée de la roche (ci-dessous).

12313762_525565297608503_5042063912722174414_n

12360352_525565307608502_296563063375808153_n

Pendant qu’on visite les églises, on croise des personnes qui lisent et relisent la Bible à longueur de journée.

12369221_525563944275305_6463882427972128519_n

12360270_525564164275283_5493038958083589768_n

Il y a plus d’une quinzaine de monastères alentour, si vous avez un guide il  vous en montrera deux ou trois.

Le Monastère du St Naa Cutoleab 

Compter 200 birrs pour entrée et photos. C’est plus pratique d’avoir une voiture pour y aller. Henok le chauffeur m’a donné les prix suivants pour avoir recours à son minibus. Les prix sont à diviser entre les passagers, mieux vaut être un petit groupe!

Prix monastère St Naa Cutoleab  : 700 birrs

Prix monastère Asheten : 1500 birrs

Mais on peut y aller en minibus : 20 birrs pour les locaux ou 50 birrs pour les farenji (étrangers), le départ a lieu devant 7olive qui fut un des premiers hôtels de la ville et qui est encore un café présent dans tous les guides, facile à trouver.

Le prêtre vous montre les reliques, ou cette bible de 600 ans écrite sur de la peau de veau. Le monastère est lui aussi creusé dans la roche.

12375982_525779940920372_5049377584459123678_n

12390896_525780030920363_6584377814388191492_n

12341113_525779984253701_232232705530983134_n

Monastère de Asheten

Certains y vont à pied depuis Lalibela, mais je n’ai pas compris comment ils font car c’est loin, et ça grimpe. Même mon guide Teri,  randonneur aguerri, n’a pas compris. De toutes façons, la voiture ne peut pas aller au bout et il faut marcher 15 minutes pour y accéder. Ce n’est pas difficile, mais pas sûr que tout le monde puisse y accéder.

Les abords sont sublimes, une terre fertile.

12391102_525780387586994_756714125583008555_n
12371006_525780427586990_8316533143509759526_o

A l’intérieur, le prêtre vous montre les reliques, comme d’habitude :)

78

77

Mon guide Teri et ma pomme

12348089_525780497586983_7216029450514695289_n

- Restaurants -

Ben Abeba
Sekota Road, Lalibela, Ethiopia
0333360215

Ce restaurant/bar absolument dingue a été créé par une écossaise et un éthiopien (photo de gauche).

Lire l’article sur Ben Abeba

34 37 43

 

Mekaneleelt (butcher place)

C’est un resto du centre ville avec une boucherie intégrée comme souvent. On attend longtemps et le service est aléatoire mais ça veut la peine! Il est pas loin de l’agence Ethiopia Airlines, demandez :) C’est exquis. J’ai pris de la viande crue et des grillades.

65

66

67

Blulal restaurant

J’y ai très bien mangé, c’est Henok le chauffeur et son pote qui m’ y ont emmené . L’injera est magnifique, pas sèche, de belle couleur.

12342532_525564380941928_5774926360530556606_n

12347940_525564424275257_5921069607196582816_n

Zewditu Bar Restaurant

Je l’ai découvert par hasard le dernier soir. Je crevais de faim et j’étais avec un jeune local qui m’a emmené ici. J’ai attendu je ne sais combien de temps, une demi-heure peut-être, pour un simple shiro, interminable; sauf que lorsqu’il est arrivé, c’est le meilleur shiro que j’ai jamais mangé. Il avait été entièrement cuisiné à la commande, splendide, même si la photo ne l’est pas.

IMG_1975

- Cafés -

Café en face de l’agence Ethiopian Airlines

Le chauffeur Henok m’emmenait toujours là. Il n’y a pas d’adresses en Ethiopie comme vous savez, donc là c’est sur la petite place en face du bureau d’Ethiopian Airlines. Quand vous tournez le dos à l’agence, vous avez deux cafés, c’est celui le plus à gauche et donc le plus haut.

11219641_525564597608573_2475083549681051053_n

12345456_525564360941930_8066944267165670453_n

 

Meskel Kebra Coffee

C’est le café cool des potes d’Henok le chauffeur. La déco est réussie, mais ce jour-là, celui qui servait le café n’était pas doué et le café n’était pas terrible. En Ethiopie ce sont les femmes qui servent le café et les hommes qui achètent la viande rouge. Donc ici, celle qui fait du bon café est une femme mais elle n’était pas là ce jour-là.

12316239_526168227548210_8055817697347191135_n 12342689_526168237548209_2771277029109508201_n 12376113_526168207548212_3363246000157825049_n

- Bars -

Torpedo

C’est le bar culturel touristique.

Kasch

Un bar local cool recommandé par Teri mon guide, qui m’y a emmené. Ces bars  sont assez sombres, lumières de bar de nuit même s’il n’est que 18h. L’avantage c’est qu’il n’y a aucun touriste.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!