L’ambassade d’Auvergne – Paris (75003)


20.01.11 - Guillaume
L' Ambassade d'Auvergne
22, rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris
01 42 72 31 22
Ouvert tous les jours jusqu'à 22h00
Métros : Rambuteau, Arts et Métiers, Etienne Marcel
http://www.ambassade-auvergne.com
- Le résumé -

Une ambassade qui contrairement à certaines autres ne fait pas dans le vernis faux-cul mais qui porte au contraire avec sincérité les valeurs de sa région sans tomber – en tout cas lors de mes visites – ni dans le folkore cheap, ni dans le régionalisme lourdaud.
Un paradis pour Office du Tourisme.
Menu entrée-plat-dessert « Que Régional » à 28 euros ; sinon à la carte compter 30 euros entrée -plat, quand même.

- Le lieu -

C’est une grande maison dans cette petite rue du Grenier Saint-Lazare. Une bâtisse agréable dans laquelle il fait chaud et où l’on se sent bien. C’est immense l’air de rien, il y a un paquet de tables disséminées dans les nombreuses pièces. J’arrive à l’étage où l’on nous avait placés. Une bonne table, plutôt grande, assez espacée des autres, ça me plaît.

La petite histoire
Bon la mission c’était « un resto proche du Marais pour un dimanche midi au calme ». Hum… pas facile, en tout cas pour moi qui peine à trouver mes marques dans le Marais. Faire 20 minutes de queue pour un brunch n’est en tout cas pas l’activité d’un dimanche idéal selon moi. Mais je ne demande qu’à découvrir des spots car il doit bien y avoir quelques adresses paisibles et bonnes, ouvertes le dimanche dans le coin.
Du coup, je me dis : on va re-tenter cette ambassade d’Auvergne dans laquelle je n’ai pas mis les pieds depuis des lustres, le genre de maisons devant laquelle tu passes hyper souvent, t’es content qu’elle soit là, t’en gardes un bon souvenir mais tu n’y retournes pas.
Crainte n°1
Je vais sur le site, là il y a de la musique baroque que tu peux pas éteindre, y compris quand tu navigues sur le site. Houlà que c’est naze et dépassé, je me suis demandé si leur webmaster était pas chez caramail.
Crainte n°2
J’appelle pour réserver. La personne me répond puis lorsque je dis « pour dimanche midi » elle me dit d’attendre et là j’attends un peu des plombes. Ca me gonfle toujours, ça, quand t’as l’impression que le cahier de réservations est à 10 lieues du téléphone genre dans la cave à l’intérieur d’un coffre fermé. Bon j’attends, la personne revient, c’est toujours un peu long mais on y arrive. Elle me demande mon téléphone puis mon nom. Puis mon prénom : là je me suis demandé ce que serait la suite, ma note au bac ou mon numéro de permis de conduire ? Bon finalement ça s’est arrêté là.
Bon on va bien voir.

- L'équipe -

Niveau service on a eu du caviar. Le jeune serveur, à mon avis déjà maître d’hôtel en formation, était à la fois sympa, pro, connaissait son terroir sur le bout des doigts sans être ramenard, a encaissé ma remarque polie sur le chou malheureusement trop dur sans s’offusquer, blaguait avec nous mais jamais trop, bref au taquet. Franchement je ne sais pas s’ils sont tous comme ça mais là c’était parfait.

Mes quelques craintes commençaient à se dissiper et me voilà disposé à attaquer… mon repas.

- Le menu -

Entrée

Une salade de lentilles exceptionnelle ! Vous avez déjà eu envie de vous faire une belle salade de lentilles chez vous ? c’est pas facile, hein ? Du coup c’est au restaurant qu’on se fait plaisir en en prenant une de temps en temps mais alors celle-là : incroyable. Elle vaut 9 euros et est servie dans un saladier avec largement assez pour 2. Alors que j’hésitais sur mon entrée, salade de lentilles ou terrine de cerf, le serveur a indiqué que je pourrais tout à fait picorer dans le saladier sans déposséder ma voisine donc que j’étais tout à fait libre pour choisir la terrine. Pro on vous dit.

Il m’avait donc conseillé une terrine de cerf : j’ai été moins convaincu. Déjà elle était trop froide pour moi, encore fraîche du frigo, donc déjà ça coupe les goûts ça. Et je n’ai pas trouvé qu’elle avait un goût renversant. J’aime bien les terrines qui ont du coffre, grasses et charnues, gourmandes. La personne qui a pris du jambon l’a trouvé aussi un peu frais mais il semble qu’il soit pourtant conservé hors d’un frigo (cf. paragraphe du bas).

Plats
Bouchées de Queue de Boeuf en Habit Vert, Mijotée de Carottes 17 €
Alors c’était très bien, sauf que le chou n’était pas assez cuit. Il était trop dur du coup il fallait batailler pour le couper et lorsqu’on y parvenait toute la farce en était sortie et était partie sur les côtés. C’est dommage, j’aurais rêvé de quelquechose de fondant, où le couteau rentre comme dans du beurre et vous coupe des morceaux parfaits de joue de boeuf enrobés de feuille de chou, un peu comme chez le grec quoi. Je l’ai dit au serveur et comme il y avait une bonne entente, je lui ai montré concrètement ce que ça faisait. Il a eu l’air un peu embêté. Comme c’est un plat permanent de la carte et du menu, je n’ai pas compris au final si c’était une petite erreur ce jour-là ou s’ils le cuisinent comme ça tout le temps.
En tout cas, tous les ingrédients étaient de bonne qualité, ça se sentait, bonne viande, bonnes carottes, …

Dos de Truite Fario, Emberrée de Choux
Comme il n’y avait plus de truite, ils ont mis du cabillaud.
Les 2 personnes qui l’ont prise ont trouvé ça délicieux : le poisson était bien cuit, le chou était parait-il un régal et enfin m’ont-elles fait remarquer : les portions n’étaient pas chiches !Dessert
Soupe d’Agrumes aux épices
Impeccable, voilà un dessert parfait après un tel repas. Je me plains souvent que des restos français classiques, genre auvergnat, qui ont de la bouffe qui tient au corps ne proposent pas en dessert une salade ou une tarte de fruits histoire d’alléger un peu sur la fin. Là c’est exactement ça : les fruits sont très bien coupés, c’est très bon, sur le fruit, ni trop acide, ni trop sucré : de bons fruits au naturel dopés par une découpe au poil et des épices intelligemment dosées. Comme me le disait quelqu’un récemment : quand on a réussi son entrée, on peut pas se louper sur la sortie ! Là entre l’entrée en fanfard avec les lentilles et la sortie en douceur sur les agrumes, y a pas à dire : ce cirque ne fait pas dans la camelote.


- Le bilan -

Nous avons passé un excellent moment : tranquillité, service attentif, produits de qualité.
 
Le détail qui tue : j’étais tout de même embêté par cette histoire de chou et je ne savais pas trop quelle note (musicale) donner à ce repas. Les deux personnes qui étaient avec moi étaient très satisfaites mais moi, j’avais quand même mon plat principal à moitié raté.
Du coup je me suis décidé, je les ai appelés et j’ai posé ma question tout simplement. La personne que j’ai eue était adorable et m’a confirmé que c’était un raté car dans cette recette le chou doit être fondant et se mêler parfaitement à la viande, chose qu’elle adore justement. Pour info, je ne lui ai finalement dit que je comptais écrire un article qu’après avoir eu cette discussion technique. Ce qui prouve qu’ils sont à l’écoute du client, en l’occurrence c’était la fille de la patronne que j’ai eue au téléphone.
J’ai aussi évoqué la terrine et le jambon un poil trop froids . Autant pour la terrine elle m’a confirmé que c’était difficile de sortir une terrine trop longtemps du frigo, autant pour le jambon elle était plus étonnée car ils ne le gardent pas au frigo.
Quoi qu’il en soit, j’avoue que j’ai apprécié car j’ai trouvé ainsi le chaînon manquant qui me permettait de remplacer le maillon faible du chou.
Désormais tout se tenait : le repas, l’accueil, le service en salle, le service après-vente si j’ose dire, il y avait là tous les signes d’une maison bien tenue et pas vieillotte donc (à part pour la musique du site) : ça fait plaisir à voir.

P.S : je retournerai quand même tester le chou !