Le Daraton – Paris (75014)


20.06.13 - Guillaume
Le Daraton
22, rue Edouard Jacques
75014 Paris
01 40 47 69 77
Ouvert lundi, jeudi, vendredi de 19h30 à 22h30 - les samedi et dimanche de 12h30 à 15h et de 19h30 à 22h30
Métro : Pernety
- Le résumé -

Un coup de coeur : enfin une table grecque (crétoise) savoureuse et authentique à Paris, avec des prix doux. Alors ça peut être un peu long car la patronne et chef est seule mais c’est assurément savoureux et la déco ajoute au charme de l’endroit. Les horaires d’ouverture sont eux aussi assez uniques :

Note : une personne m’a écrit pour se plaindre de la lenteur un soir de week-end. Comme la dame est seule en salle et en cuisine, il vaut mieux éviter d’y aller un samedi soir avant de filer au ciné. Mais que cela ne vous décourage pas d’y aller:)

 

- Le lieu -

Je l’avais vu en passant devant en scoot’, avais regardé ce qui se disait sur le web et je ne sais pas pourquoi mais je n’avais pas percuté. C’est grâce à un lecteur de 716 que mon attention s’est reportée sur le Daraton, je l’en remercie ici.
Le resto existe depuis 10 ans, la patronne voulait un nom qui n’évoque ni les îles ni l’antiquité. Finalement elle a trouvé ce nom Daraton qui était pour le coup un pain de l’antiquité, sans levain, aplati comme une galette.
La salle est franchement mignonne, en revanche je me demande ce que ça donne lorsqu’elle est pleine, question intimité et question rapidité du service. Ce soir-là nous n’étions que deux tables et c’était parfait.

IMG_9776

- L'équipe -

J’avais appelé avant d’y aller et dès l’échange téléphonique, j’avais un bon pressentiment.
En arrivant, elle voulait plutôt nous placer loin de la fenêtre et ça m’énerve toujours un peu quand on veut me mettre là où je ne veux pas juste « au cas où » d’hypothétiques clients arriveraient; surtout qu’il faisait chaud et nous voulions être près de la fenêtre ouverte. Nous avons convenu que nous bougerions si ce mystérieux groupe de 4 convives débarquait soudain. Comme je le soupçonnais, il n’est jamais venu et nous avons donc dîné tranquille. Ce détail fut vite oublié dès que nous avons parlé cuisine. La chef était adorable, elle prenait son temps pour discuter avec nous, nous conseiller.
On se sentait bien.

IMG_9773

- Le menu -

Il est précisé sur la carte que les aliments servis ici viennent de l’agriculture biologique, que l’huile d’olive vient de la production familiale (je ne suis pas sûr de me souvenir à 100% mais c’était l’idée). L’origan vient aussi des terres appartenant à la famille de la chef. Bref ici on fait dans le frais.
Comme on le voit ce sont de justes prix.

Entrée
Nous avons choisi l’assortiment de 3 entrées, la chef nous a dit l’avoir un peu chargé pour accompagner nos ouzos en même temps.
Pikilia : tarama, tzatziki, yiyantes (haricots géants)
Un régal, tout a du goût.


IMG_9781

Plat
Mpoureki : feuilleté aux courgettes, pommes de terre, herbes, fromage.
C’est délicieux et ça l’est encore plus si vous êtes prêt à attendre un bon moment.
Elle nous l’a servi puis nous a expliqué qu’elle le préférait un peu plus grillé mais que nous aurions dû attendre 15 minutes de plus, j’ai dit banco, on me l’a remis au four.
C’est une cuisine comme j’aimerais en trouver plus souvent à Paris : le goût du  » fait maison ».
J’en ai rapporté un bout chez moi que j’ai réchauffé le lendemain et c’était toujours aussi bon.

IMG_9785

- Le bilan -

40 euros pour deux ouzos, un assortiment d’entrées et deux mpoureki.

Nous étions les derniers clients et avons donc longuement papoté avec la dame.
Je suis fan de l’endroit ; il faudrait que je revienne pour vérifier 2, 3 trucs comme l’attente et le degré d’intimité en cas d’affluence ou les autres plats.
Mais ce qui est sûr c’est que ça respire la Crète ici.