Le Grand Pan – Paris (75015)


20.04.10 - Guillaume
Le Grand Pan
20, Rue Rosenwald
75015 Paris
01 42 50 02 50
Fermé le samedi et le dimanche
Métro : Convention
- Le résumé -

Une bonne adresse, à retester cela étant pour être sûr que l’accueil mérite qu’on aille au fond du 15ème.

- Le lieu -

Il est situé assez loin dans le 15ème à un croisement de rues assez tranquille. La déco est plutôt sympa, la salle pas très grande, on repère tout de suite une clientèle d’habitués entre ceux qui travaillent dans le quartier, deux dames âgées dont on devine qu’elles viennent souvent, une famille allemande qui a l’air de connaître l’adresse.

La petite histoire
Un restaurant « foodingé » et tutti quanti, appartenant à la catégorie des néo-bistrots tenus par de jeunes chefs talentueux. Sauf que j’ai toujours des craintes vis-à-vis de ces adresses dont certains journalistes aiment louer sans réserve la cuisine mais parlent bien trop peu de l’accueil. Or je suis toujours heureux qu’on mette la lumière sur la jeune génération, chose trop rare en France mais je dois dire que souvent il manque la rondeur de l’accueil, la bonhomie de celui qui en a vu d’autres.
Là c’est une amie dont le copain est chef qui me l’a recommandé. Elle me dit : « c’est un plan que j’adore mais c’est vrai que nous sommes toujours bien reçus car nous connaissons l’équipe ».
Je me dis : on va aller voir ça de plus près vu que dans ces cas-là on peut être quasi-sûr de la qualité de la cuisine avant même d’y aller, c’est sur l’accueil et le rapport-qualité-prix-sympathie que ça va se jouer; et c’est bien ce dont il s’agit sur ce blog.
Trouver des adresses où l’on mange bien sur Paris, ce n’est pas bien compliqué, trouver celles dans lesquelles on a plaisir à revenir, c’est une autre paire de manches.

- L'équipe -

Il y a un jeune homme dynamique et souriant et une jeune femme dont on sent tout de suite qu’elle va pas forcément nous régaler de sourires gratis. C’est dommage. Déjà quand on traverse tout Paris pour manger, on est plus sensible à l’accueil. Mais en plus dans un bistrot assez réduit, si sur les deux il y en a un qui est plus froid, ça se voit vite.
Je vais faire court : pas méchante et on sentait qu’elle était plus sympa qu’elle en avait l’air mais quand même.
On attend déjà pas mal de temps avant qu’on vienne nous voir, pas la petite proposition d’apéro à la cool histoire de se mettre en jambes. Finalement on l’appelle. Elle arrive et dit : j’allais venir avec le sourire. Oui mais vous n’êtes pas venue :)
Bon on commande.
Je tournais le dos à la salle, les plats me sont apportés par derrière et posés direct sur ma table sans annonce rien, je trouve ça un peu cash.
Ce sera comme ça le long du repas.
A la fin on prend deux cafés et je demande à l’avoir en même temps que le baba. A la moitié de mon baba, nous n’avons pas les cafés. On redemande. Ils arrivent mais sans beaucoup de sourire non plus.
On va peut-être me trouver dur.
Si je traverse Paris pour un plan dont tout le monde dit que c’est un plan en or, je veux mon coefficient de sympathie.

- Le menu -

Formules entrée-plat ou plat-dessert à 23 euros.

Entrée
Une tarte au parmesan avec des anchois frais et de la roquette. Le voisin s’exclamait en la mangeant du coup on a suivi.
Très fraîche, bonne, vraiment, juste la pâte sablée un peu trop dure à mon goût mais ça c’est pas grave.

P1080504

Plats
Du lieu, bien, mais j’ai pas été renversé non plus par la cuisson, la sauce m’a un peu surpris.
Mais on a à faire à d’excellents produits.
P1080507

Desserts
Le plat le plus réussi ce jour-là : un baba au rhum exceptionnel, fin, concis, percutant avec une floppée de bouts d’ananas.
P1080509

- Le bilan -

Une équipe jeune qui bosse bien, un super chef au plus près de ses produits.
Ils n’ouvrent qu’en semaine et ça c’est plutôt couillu.
Sans doute qu’il vaut mieux venir avec plus d’argent qu’il n’en faut pour la formule du midi (compter 40 voire plus au lieu de 30 pour kiffer bien et s’aventurer dans la carte) donc c’est tout de même assez cher : à réserver pour les occasions de ripaille.
Mais c’est là qu’est le noeud gordien : est-ce un resto qui se prête bien à une ambiance ripaille « on fête un truc » si l’on n’est pas du quartier?, je ne sais pas.
A refaire donc et vos avis sont les bienvenus.