Le Lock Groove – Paris (75014)


06.01.14 - Guillaume
Le Lock Groove
15, rue Roger
75014 Paris
01 43 22 77 52
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 00h
Métro : Gaîté
- Le résumé -

Oh voilà la meilleure nouvelle Rive Gauche depuis… depuis que les années folles à Montparnasse c’est fini; et je la dois à un lecteur de 716 que je remercie à nouveau ici. Comme le disait une cliente : voilà enfin un bar qui me permet de faire bouger mes amis de la rive droite.
On résume : boissons et burgers pas reuchs, ambiance cozy, bonne musique exclusivement à partir de vinyls. Alors oui on aimerait autre chose que la Grolsch, l’orga pourrait être plus carrée sur certains points mais on va pas pinailler : c’est très bien!

- Le lieu -

Il est situé dans une petite rue derrière le cimetière Montparnasse, gros avantage : il n’y a pas de passage dans cette rue du coup on a que des habitués ou des connaisseurs dans ce bar.
Il y a deux salles, attention les places sont assez chère. le jour de notre venue début janvier on nous a dit que c’était l’une des plus grosses affluences depuis l’ouverture en octobre. Donc il faut laisser encore à l’équipe le temps de se roder.
La déco est super bien, ça me rappelle beaucoup des décos que je vois lors de mes voyages à l’étranger, où qu’ils soient d’ailleurs, en Nouvelle Zélande ou en Italie, mais rarement à Paris : une déco cozy et de bon goût, des tables sur lesquelles on peut manger et d’autres coins dans lesquels on peut siroter un verre en mode posé.

- L'équipe -

La personne qui m’a recommandé l’endroit m’a expliqué qu’ils n’étaient pas forcément tous du métier à part le cuistot et que ça pouvait être un peu funky. Je relaye ses propos mais je n’en sais rien moi-même. J’ai trouvé en tout cas un accueil chaleureux. Comme j’étais assis dans la salle du fond à une table non débarrassée, je suis allé demander au bar s’ils pouvaient s’en charger et on m’a répondu sans soucis qu’ils arrivaient de suite, ce qui fut fait.
Ensuite le reste s’est bien passé mais effectivement lors de l’affluence du début, à l’happy hour, c’était un peu flou au bar, rien de grave cependant.

- Le menu -

Les prix sont ceux qu’on aime. Happy Hour : 3 euros la pinte, 5 euros le cocktail ensuite ça passe à 5 et 7.
Quant au burger c’est 8 euros, 10 avec frites ou coleslaw et 12 avec frites ou coleslaw + boisson.
Même s’ils sont petits, on s’en fout, ce sont des prix trop malins et très sympas.
Les desserts à 3 euros aussi sont bienvenus, mais je ne les ai pas goûtés.
De même pour les cocktails, je ne peux me prononcer, à voir.
Pour la bière comme je l’ai dit c’est de la Grolsch, c’est bien mais pas le top selon moi; mais ça passe très bien vu le reste de la prestation.

 

Le burger
Parmi les 5 il n’y en avait pas des masses qui me disaient si ce n’est ce Summer Days.
Boeuf, mozzarella fraîche, ketchup maison, pesto maison, pousses d’épinards.
Par la suite, la barmaid m’a aussi conseillé le Green Light qui est végétarien.
La viande est bien cuite (j’avais demandé saignant, on pourrait croire à la vue de la photo que c’était trop cuit mais moi ça m’allait bien). Il est globalement bon, je lui reprochais un goût peu prononcé, peut-être mettre plus d’épices ou un pesto avec plus de caractère, je ne sais pas. Mais on aimerait sentir plus les ingrédients.
Quoi qu’il en soit pour ce prix-là on ne se plaint pas. Et au moins, ils ne sont pas gras.

Les frites sont maison aussi et passent bien.

En revanche on m’a dit que le coleslaw était maison, j’en doute. Il n’est pas dingue et a le défaut des coleslaw industriels, à savoir d’être noyés dans une sauce au picotis chimique.

Bien vu les assiettes dans des vinyls fondus, surtout qu’on s’en rend compte une fois qu’on a fini son plat.

Le jeune dj passait le live de Led Zep’ en vinyl, j’ai cru me voir il y a 20 ans avec mon paquet de Philip Morris marron et mon paquet d’OCB.

- Le bilan -

Je cautionne, je recommande, j’encourage.
Maintenant c’est clair que c’est du 14 donc assez white et pas forcément ultra-métissé; n’empêche qu’on a débarqué à 20h et qu’on en est repartis à 2h30 tellement on se sentait bien et parce qu’on avait plein de choses à dire avec une personne rencontrée là-bas.
Donc à voir sur le long terme pour des histoires d’affluence, d’orga, de qualité des cocktails mais d’ores et déjà je valide et j’adoube.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!