Le Petit Marguery – Paris (75017)


25.11.13 - Guillaume
Le Petit Marguery
64, avenue des Ternes
75017 Paris
01 45 74 16 66
Ouvert tous les jours midi et soir
Métro : Ternes
http://www.petitmarguery-rivedroite.com
- Le résumé -

On connaissait le Petit Marguery rive gauche que je ne cautionne pas du tout et le Comptoir Marguery que, lui, je recommande dans son genre : le Petit Marguery rive droite ouvert depuis 2012 semble avoir emprunté au 1er un certain classicisme du cadre et une cuisine de brasserie traditionnelle et au 2ème une esprit frais et dynamique et un sens de la relation clients. Les formules à l’avenant du déjeuner permettent de trouver son compte dans ce quartier des Ternes qui n’est pas jojo question restos il faut bien le dire.

- Le lieu -

J’ai mis cette photo qui n’a rien à voir avec le restaurant si ce n’est que c’est la façade d’un immeuble de l’avenue des Ternes (je n’avais pas pris de photos de l’extérieur du resto).

IMG_5783

C’est une ambiance de brasserie bourgeoise traditionnelle, nappes en tissu, tables plutôt larges.
On y est plutôt bien.
Ce qui est agréable c’est l’efficacité du resto qui se voit jusque dans le site internet : il est bien fait et on y trouve tous les menus en pdf, très clairs.

IMG_5774

- L'équipe -

Nous avions une serveuse qui était très bien mais toute seule pour toute la salle, j’ai trouvé ça juste. Elle a oublié plusieurs fois notre carafe d’eau, non pas par négligence – car elle était au taquet sur le reste – mais parce qu’elle avait beaucoup à faire. Sinon le service était très efficace.

- Le menu -

Pour le déjeuner on a notamment des menus à 19 et 24 (entrée-plat ou plat-dessert) et 27 entrée-plat-dessert, ce qui est correct pour le quartier, surtout que l’offre de plats est plutôt diverse et séduisante.
Pour les dessert, c’est moins ça mais j’y reviendrai.
C’est donc parti pour un menu Bistro déjeuner à 24 entrée-plat.

Entrée
Os à moëlle
C’est vrai que c’est un menu à 24 mais tout de même, quel bel os à moëlle, cela faisait longtemps que je n’en avais pas mangé un aussi beau.
IMG_5775
Plat
Filet de haddock du « moulin du couvent » au vinaigre balsamique, pomme fruit et endives meunières.
Sans crier au génie, voilà un plat qui a de l’allure : c’est sain, léger et les associations sont réussies. Bien joué.
IMG_5778
Un mot sur le vin, j’ai pris un Gamay au verre que je n’ai pas trouvé convaincant, trop fruité/léger. Je sais que c’est le propre du Gamay d’être assez léger mais celui-là n’était pas à la hauteur du plat selon moi. Le prix est sympathique : 3,90 euros.

Desserts
Désireux de poursuivre, nous avons opté pour des desserts.
La personne qui m’accompagnait et qui est une habituée des lieux ne jurait que par le coulant tiède au caramel au beurre salé, sorbet poire.
Elle était toujours aussi contente mais a regretté qu’il soit moins coulant que d’habitude.
IMG_5780
Histoire de goûter autre chose, j’hésitais entre les deux recommandations de la serveuse, le soufflé au Grand Marnier qui est la spécialité maison et le gratin de poires Williams sabayon au chocolat blanc, sorbet cacao.
Aucun ne me disait vraiment, je choisissais le second, vraiment trop sucré pour moi comme ce que je craignais.
IMG_5782
En fait autant les propositions d’entrées et de plats (rognons, joue de boeuf, saumon, haddock) sont variées, autant celles des desserts ne le sont pas assez (coulant caramel, soufflé grand marnier, gratin au chocolat blanc, tarte aux pommes). On aimerait y voir des choses plus légères, plus de fruits aussi.

- Le bilan -

Il ne s’agit pas ici de vous inciter à réserver le premier samedi soir venu pour venir y dîner entre fins gastronomes mais plutôt de louer la belle initiative, l’intelligence des formules. Je retrouve là ce qui m’avait plu au Comptoir Marguery : un esprit brasserie qui sait jouer sur l’authenticité de la cuisine mais aussi se mettre au service du client. On pourrait appeler ça de la brassonomie.