Les Saveurs d’Abyssinie – Paris (75005)


26.02.16 - Guillaume
Les Saveurs d'Abyssinie
1 Rue de l'Arbalète
75005 Paris
06 21 36 56 21
Ouvert du mardi au vendredi midi et soir, samedi soir et dimanche midi
Métro : Censier-Daubenton (7)
https://www.facebook.com/lesSaveursdAbyssinie/
- Le résumé -

Voilà un restaurant éthiopien ouvert à l’été 2015. Ses atouts sont notamment son emplacement (en plein quartier Mouffetard), des ingrédients de qualité et la personnalité de sa propriétaire.

- La petite histoire -

C’est Sophie Brissaud de Food & Sens qui m’a signalé l’existence de ce restaurant. Comme je rentrais d’Ethiopie et que je m’étais mis en tête de tester nombre des tables éthiopiennes de Paris, nous y sommes allés ensemble.

- Le lieu -

Le resto est mignon et sans chichis, oui on peut être les deux :) Il est petit, l’atmosphère est assez cosy et on est rue de l’Arbalète, une rue piétonne que j’aime.

5

- L'équipe -

Tout de suite nous sommes accueillis par le sourire de Mileya, la propriétaire des lieux. Je n’ai pas réussi à la photographier en train de sourire, mais elle sourit beaucoup. Elle nous met à l’aise. Ce midi-là, il n’y avait qu’elle en salle. C’est sûr que le fait que je sois allé en Ethiopie permet d’approfondir le contact plus rapidement, mais un néophyte devrait trouver sa place également.

1

- Le menu -

Une bonne Saint-Georges pour commencer. C’est une des meilleures, en particulier pour accompagner un repas, mais c’est dommage qu’à Paris on nous serve systématiquement celle-là, il faudrait que les importateurs enrichissent leur offre (Walya, Dachen, Amber …)2

Nous prenons un menu dégustation et un bere alitcha (ragoût de boeuf à la sauce pimentée). L’injera est bonne, la sauce du ragoût ainsi que celle du Doro ont ce bon goût tomaté/relevé. Les accompagnements manquent un peu de goût et de température selon moi, mais cela reste un joli plat.

IMG_4192

 

On finit avec un café que je n’ai pas adoré, je l’ai trouvé un peu froid et manquant de goût (de café).

4

- Le bilan -

Une bonne impression nuancée, plutôt qu’un constat mitigé. C’est une adresse qui a plusieurs atouts, mais si je veux goûter une cuisine éthiopienne qui me rappelle mon voyage, je privilégierais Ethiopia, voire Habesha.