L’Espoir – Paris (75018)


31.08.14 - Guillaume
L'Espoir
25, rue Marx Dormoy
75018 Paris
01 40 34 94 68 ou Port : 06 23 69 99 04
Ouvert tous les jours midi et soir
Métro : Marx Dormoy (L 12)
- Le résumé -

Un restaurant maghrébin de haute tenue malgré son aspect roots. Ici on a le choix entre grillades et plats du jour, c’est fin, très bon, pas cher, propre et carré.

Le service est du même tonneau : dispo, efficace, quasi-amical.

IMG_3974

- La petite histoire -

Chaque fois que je reviens des Routiers, soit je marche du côté pair de la rue (celui des Routiers), soit je passe en scoot’ côté impair mais va savoir pourquoi, je n’avais jamais repéré cet Espoir depuis les années que je viens ici.

Bref, avant l’été, je rentre à pied du côté impair, en plein ramadan, et voilà qu’à 23h passées, je vois l’Espoir quasi rempli. Intrigué je glisse une tête et suis étonné de l’accueil cordial qui m’est fait, on me renseigne gentiment malgré le monde, on me dit depuis combien de temps le resto existe et enfin on me lance « vous êtes bienvenus quand vous voulez ».

A 85% je savais déjà que c’était une adresse 716, encore fallait-il vérifier sur place. Là c’était le ramadan et donc le resto n’ouvrait que vers 22h.

- Le lieu -

L’extérieur est un peu funky, à l’intérieur, c’est bien aménagé, j’entends par là qu’on trouve vite la table qui nous correspond. C’est propre. En entrant on a une vue en enfilade sur la cuisine et on voit que non seulement ça bosse mais qu’en plus les chefs ont de la tenue, dans tous les sens du terme : quand l’un d’eux est amené à sortir, on constate qu’ils sont soignés.

IMG_3977

Pour la clientèle, elle était strictement masculine en 1ère partie de soirée et puis ça s’est féminisé légèrement en cours de repas.

IMG_3987

C’est le même principe qu’au Restaurant Familial de Barbès, on a un frigo dans lequel sont les brochettes, il ne reste plus qu’à choisir et se servir. On les confie ensuite aux serveurs qui les confient à la grillade.

Certains prennent des plombes à choisir leur viande en laissant le frigo ouvert mais c’est ça de partager le même frigo, y a pas mort d’homme, même si on a quand même envie de hurler : « bon tu la fermes cette porte , tu réfléchiras aussi bien si elle est fermée, c’est une vitre, c’est transparent en fait » :)

Sinon vous vous êtes demandés ce que donnait une photo panoramique ratée, typiquement prise quand vous êtes dans un resto où l’ambiance n’est pas de prendre des photos de partout avec son téléphone, ben voilà.

IMG_3979

Il y a une carte bien troussée avec des plats du jour marqués à l’ardoise.

IMG_3986

IMG_3978

- L'équipe -

Gros point fort, deux jeunes au service, tous les deux avec la même tenue : jean et chemise en jean. Le plus âgé était le plus expérimenté, il connaissait la carte comme sa poche, pouvait expliquer tous les plats avec précision, j’ai été impressionné par son sérieux et sa rapidité, un grand serveur! Le plus jeune était tout aussi sympa, ne parlait pas très bien le français et était donc moins à l’aise pour fournir des explications, mais il était tout aussi sympathique.

Il me semble qu’en partant c’est le patron qu’on voyait sortir la tête de la cuisine pour discuter avec des clients amis.

C’est une belle affaire qui tourne rond.

- Le menu -

Entrées 

On a le choix entre la méchouia, les soupes chorba (en gros la même que la harira mais avec des vermicelles) ou harira et d’autres salades ou omelettes.

Apparemment une spécialité appréciée ici est l’omelette aux frites, j’ai discuté avec deux gars qui l’avaient commandée et me la recommandaient. Les frites sont maison.

Pour nous ce sera une bonne méchouia des familles. Comme au Restaurant Familial, le serveur va vous la chercher dans le présentoir réfrigéré des boissons, il vous apporte l’assiette cellophanée et l’huile d’olive, reste plus qu’à déguster avec du bon pain.

IMG_3975

Il y avait la même citronnade qu’Aux Délices de Paris, la boulangerie de Barbès qui fait la fameuse Garantita mais je voulais découvrir autre chose, ce sera pour le Sprite algérien « Hamoud », sympa mais trop sucré pour moi, passe bien quand on se fait succéder verre de Hamoud et verre d’eau.

IMG_3980

 

Je demande conseil au serveur, j’hésitais entre les brochettes et un plat maison, le serveur tranche clairement pour le Tajine d’agneau.

Mais quel tajine mes amis : servi bien chaud, avec des légumes qui ont du goût – il y a même du fond d’artichaut -, qui recouvrent l’agneau.

Délicieux.IMG_3982

 

La personne qui m’accompagne part sur des grillades de boeuf, poulet, foie, rognon blanc. A la 1ère bouchée, j’entends une exclamation de bonheur, celle de la viande bonne et bien cuite qui explose en bouche. Pas de photo des frites maison qui les accompagnaient mais elles étaient très bonnes et pas grasses.

IMG_3983

- Le bilan -

L’espoir fait vivre.

Je reste impressionné par le sérieux de l’endroit avec des prix aussi bas.

A la fin je me suis prêté à mon petit jeu : deviner de combien est l’addition. 42 pour deux tentais-je. Raté, c’était 24, 24!!! pour deux.

Et il y avait deux thés à la menthe, et puis la personne qui m’accompagnait avait pris un coca aussi.

L’endroit manque de sex-appeal mais ce n’est pas ce qu’on lui demande, on viendra ici pour se faire un pur gueuleton, sérieux de chez sérieux, pour pas un rond.

Des cantines comme ça, je n’en connais pas des masses.