L’Initial – Paris (75005)


07.02.17 - Guillaume
L'Initial
9 Rue de Bièvre
75005 Paris
01 42 01 84 22
Fermé dimanche et lundi
http://restaurant-linitial.fr/
- Le résumé -

En voilà une belle découverte dans le 5ème, un quartier qui manque de bonnes tables solides et humbles. L’équipe japonaise propose une cuisine française dans un cadre raffiné et pour un prix correct : 36 euros pour un déjeuner de 4 plats.

IMG_1708

- La petite histoire -

Je l’ai découvert grâce à Alex le Gastronome Parisien dans cet article. J’avais mis longtemps ce restaurant de côté dans mes notes et  fin janvier l’occasion s’est présentée.

- Le lieu -

Il est situé dans la discrète rue de Bièvre, une position assez stratégique quand on cherche une table entre Saint Michel et l’Institut du Monde Arabe.IMG_1697

- L'équipe -

Aux commandes, Kazuyuki Fujinuma et Yoshi Nitta, le 1er étant le chef ( infos trouvées sur le site du Gastronome Parisien). Le service est précis :j’ai laissé un message pour réserver, on m’a rappelé pour bien confirmer. Ensuite ,rien à redire durant le repas, les plats sont bien présentés, c’est chic et détendu. Toutefois,lorsque j’ai demandé au serveur  de me conseiller un vin, j’aurais aimé qu’il tranche, comme je le lui  demandais, mais il n’est pas sorti d’une prudente réserve.

- Le menu -

On a deux menus, un à 36 € ( 4 plats) et un à 48 € ( 5 plats). Evacuons une petite critique d’emblée, si les prix des menus sont justes, celui des poissons est légèrement excessif, quand ce n’est pas plus : 8 euros le jus de tomates!, 9 euros le verre de vin, 4 le café.IMG_1692

IMG_1693
On démarre avec des jolis amuse-bouches

IMG_1698
Ensuite j’ai complètement oublié de prendre la photo de l’entrée qui était pourtant fort réussie. J’avais d’ailleurs soigneusement noté : coquilles Saint-Jacques de Dieppe poêlées, purée de fenouil, salade de fenouil et sauce au cresson.

Donc je passe au 1er plat : barbue aux semoules. Le poisson est très bien cuit. J’aime aussi la quantité de chaque plat, il n’y en a pas trop pour qu’on puisse en manger 4 mais à l’inverse, il n’y en a pas trop peu non plus.IMG_1709

Ris de veau, coulis de citron. On voit que les classiques sont maîtrisés, ces ris de veau sont cuits à la perfection, l’idée de les associer à un coulis de citron est judicieuse, j’aime beaucoup la composition de ce plat.IMG_1710

Tartelette aux noisettes et noix de pécanIMG_1702

- Le bilan -

Disons-le sans ambages : parmi toute cette vague de tables de cuisine française ouvertes à Paris par des chefs japonais, peu m’ont séduit, alors que la presse a,me semble t’il, tendance à s’extasier bien rapidement sur ce phénomène . Il a souvent manqué  à plusieurs ces restos un supplément d’âme qui m’empêchait de me réjouir comme il se doit de cette cuisine de terroir. Pas de cela ici : c’est très bien pensé, agréable, l’équipe a bien compris l’exercice. C’était calme ce midi-là, ce qui rajoutait au confort du repas, espérons juste qu’ils aient assez de clients pour durer.