Pizzeria Napoli – Saint Ouen (93400)


15.02.11 - Guillaume
- Le résumé -

Un des bons plans des Puces, ambiance à l’ancienne et pizza super correcte. Café très bien aussi, je n’ai pas goûté les pâtes.
Avertissement : j’y suis retourné et le service était moyen (on a demandé 4 fois l’addition, 5 fois le café) et l’ambiance un peu lourde. Affaire à suivre car les pizzas, elles, sont toujours excellentes.

- Le lieu -

Ah la déco ne s’invente pas. C’est Napoli, ou les Puces, enfin y a des points communs quelque part. 

P1120050

La petite histoire
J’y étais entré pour un café il y a quelques mois et non seulement il était très bon mais j’avais halluciné sur la dégaine de quelques-uns à l’intérieur dont un monsieur en pantalon à pinces à l’ancienne, croix en or sur col roulé noir rentré dans le futal et cheveux longs bouclés qui tombent sur la nuque. Un style à l’italienne, ou gitan, comme on n’en voit plus trop sur Paris : ça m’a fait plaisir.
Donc j’avais mis la Napoli dans ma Top liste des restaurants à aller voir mais le fait est qu’aller manger à l’aventure à Porte de Clignancourt si on n’a rien à acheter aux Puces ne coule pas de source.
Entretemps j’avais regardé sur le net et à part Fonelle qui le citait sur le site du Fooding comme l’une de ses 3 adresses préférées et un certain Cyril Abbas qui eu un coup de coeur sur son blog, je n’ai rien trouvé mais rien de rien; ce qui à posteriori est franchement étonnant.
Une visite récente aux Puces et voilà-ti-pas qu’à peine arrivé au marché Paul Bert, j’avais déjà la pizza qui me trottait dans la tête.

- L'équipe -

On rentre, on est reçu par le patron. Si la personne que je décris dans « la petite histoire » était raccord avec le resto, c’est pareil pour celle-ci en plus âgée : gros gilet en laine beige, lunettes de vue dorées posée sur un visage à la Francesco Rosi.

- Le menu -

A peine installés on nous importe deux bouts de pains grillés à la sauce tomate, ça ne se fait plus ça, non ? En tout cas je ne l’ai pas vu dans un restaurant italien depuis des lustres.

Pizza Margarita
9 euros, impeccable. Le serveur était très sympa, il y avait une bonne ambiance, un brin survoltée mais pas frénétique, faut dire que ça défile.
Le pizzaïolo était juste à côté de nous, j’ai glissé une tête pour lui demander un conseil de pizza, j’ai compris que je n’en aurai pas : « tout est maison, vous pouvez y aller ».
Pas grave, c’est à l’image de la maison, c’est speed mais pas agress’.
J’étais avec une personne de New York et dieu sait si les américains ont souvent du mal avec les pizzas qu’on trouve ici, là elle s’est régalée.

P1120048

- Le bilan -

Si je reviens aux Puces, j’irai y refaire un tour, histoire de tester quelques pâtes aussi.
La pizza était bien mais c’est l’ensemble du repas qui m’a comblé : l’ambiance, la simplicité, le style général, la déco, y a pas à dire, j’aime vraiment bien ces atmosphères.
Bon ça se prêtait bien à un déjeuner rapide un jour de chine, je dois encore y retourner avant de pouvoir garantir le dîner en amoureux.