Pottoka – Paris (75007)


08.12.12 - Guillaume
Pottoka
4, rue de l'Exposition
75007 Paris
01 45 51 88 38
Ouvert tous les jours
Métro : Ecole militaire
http://www.pottoka.fr
- Le résumé -

Bon j’y ai été trois fois en deux semaines et ces visites n’ont pas levé mon petit doute. C’est vraiment super bon (pas tout mais presque), un serveur est l’un des meilleurs serveurs de Paris, il y a aussi une jeune femme sympa; en revanche on est totalement les uns sur les autres, difficile de sortir de table pour aller aux toilettes, ce samedi il y avait un serveur qui devrait changer de métier (pas de sourire, pas de pêche, pas synchro).
Je ne sais comment dire.
C’est super bon et cool mais il manque un truc pour y aller les yeux fermés.

- Le lieu -

C’est un restaurant tout en longueur, sis rue de l’Exposition : elle n’est pas facile à trouver car elle part de la rue Saint Dominique mais on dirait une voie piétonne.
On est bien assis dans le resto et tout est confort, les toilettes sont top (même si plutôt que de mettre un sèche-mains vertical rouge pour aller avec la couleur des toilettes, j’aurais mis un Dyson : y a pas à dire, ce sont les meilleurs, les autres ne sont que des copieurs, un passage suffit avec Dyson quand il en faut systématiquement deux pour avoir les mains bien sèches avec les autres.)
Amis restaurateurs, n’achetez pas ce sèche-mains, prenez le Dyson plus cher à mon avis mais vu qu’un passage suffit pas sûr qu’on y perde au final.

Le souci réside plutôt dans les tables très rapprochées. On comprend bien évidemment que pour garantir une telle qualité de cuisine à ce prix, il faut remplir mais il n’en demeure pas moins que l’on peut hésiter à venir ici à cause de la promiscuité.

- L'équipe -

L’équipe est vraiment top : sympa, pro, sans complications, on en redemande!

- Le menu -

Le menu à 35 euros est vraiment bien pensé.

En semaine le midi, le menu déjeuner avec entrée à la carte + plat du jour ou plat du jour + dessert est à 19.
Lors de ma 1ère visite, je me suis clairement dit : c’est le meilleur resto que j’ai fait à Paris cette année, si, si.
En termes de cuisine, on est une coudée au-dessus des restos que je fais habituellement.
Pourquoi?
Parce que le mélange des saveurs est extrêmement bien réussi, le sucré et le salé, le croquant et le tendre, le chaud et le froid, comme sur cette tarte au boudin servie chaude ci-dessous.
Après il y a des plats en-deçà (la volaille pas percutante, la clémentine banale) mais bon.

Note :
Comme j’y suis allé trois fois, j’ai mis des photos tirées des différents déjs afin que vous ayez le maximum de vues.

Entrées
Tarte de boudin noir, confit de coing au gingembre, salade d’endives aux noix
Celle-là je m’en souviendrai longtemps, topissime.



Chair de tourteau et avocat, mousse citron, gaspacho à la raviole et betterave, top aussi!

Tartare de gambas et Saint Jacques, glace moutarde et coulis de mangue à l’huile d’olive.
L’intitulé vous fait saliver? Et bien ça goûte comme ce qu’on imagine.

Ce jour-là le plat du jour était : j’ai oublié.


J’ai pris à la carte la volaille jaune, couteaux, chipirons et palourdes, mousseline de butternut et salsa verde.
Pour tout vous dire, je n’ai pas été conquis par les fruits de mer que j’ai trouvés en manque d’âme et de percutant. La volaille était elle parfaite et la mousseline de butternut aussi (mais je la fais très bien à la maison, c’est d’ailleurs simple comme bonjour).

Un plat qui reste tout de même de qualité mais qui m’a nettement moins convaincu que le plat du jour pris lors de ma première visite.
J’avais oublié mon téléphone et j’ai emprunté un Iphone 3, les photos sont tout de même nettement moins bonnes.

Canelonni d’Axoa de veau et aubergines, mizouna à l’huile de noix
Ca, ça reste le plat que j’ai préféré, simple et bon.
J’avais oublié mon tél, on m’a passé un Iphone 3 et ben les photos sont mieux sur le 4:)

Confit de joue de boeuf aux trompettes et topinambours, très bien

Ananas, Pina Colada, riz au lait et glace coco, le meilleur dessert que j’ai mangé là-bas

Nage de clémentines, glace cannelle et financier pistache, bof pas grand intérêt, la glace n’a pas assez de goût, le meilleur reste le financier pistache, absent de la photo.
D’ailleurs ils réussissent particulièrement les biscuits, les madeleines et autres gâteries qui accompagnent le café sont à tomber.

- Le bilan -

Je vous mets l’addition d’un repas parmi les trois, les autres reviennent au même :

Verre Pinna Fidelis
Menu déjeuner 19
Menu Carte 35
Jus de fruits 7
Café 5,60
Total : 73,10

Le bilan, le voici.
Beaucoup d’autres restos se contenteraient d’un menu, et d’un service, 10 fois plus paresseux pour un même prix dans un tel quartier.
Ici on ne se fout pas de votre gueule, en cuisine ça bosse, on le voit en allant aux toilettes, il y a du monde, ça papote gaiement mais ça taffe, chacun à son poste.
Le service est globalement top mis à part l’erreur du samedi et la cuisine est de haute volée question association de saveurs et finition : rien à dire.
Mais il manque selon moi un supplément d’âme pour qu’on y aille régulièrement et les bras ouverts.
D’autres ne tiqueront pas comme moi mais 716 a un léger truc qui lui chatouille l’oreille.