Quan Ngon – Paris (75013)


30.09.13 - Guillaume
Quan Ngon
63, rue du Javelot
75013 Paris
01 42 24 35 59
Fermé le lundi
- Le résumé -

Alors ça c’est une trouvaille et je remercie grandement la personne qui en est responsable. Un resto vietnamien calme sur la dalle des Olympiades, qui a la particularité de maîtriser sa carte courte de mets simples et d’avoir à la fois un service efficace et une terrasse à la fraîche aux beaux jours (on est sur la dalle donc pas de caisse).

- Le lieu -

Cela faisait longtemps qu’on cherchait un bon resto sur la dalle, pas évident. Celui-là ne paye pas de mine de l’extérieur, et de l’intérieur pas franchement non plus, si ce n’est qu’on s’y sent bien. Un point que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’en nous installant le serveur nous a tout de suite proposé la meilleure place, celle sur laquelle je lorgnais, alors qu’il aurait pu nous faire le plan classique de nous donner la table pour 2 dans un coin tout pourri « au cas où un groupe arriverait », c’est le genre de détails qui vous mettent à l’aise d’emblée.
Le restaurant existe depuis 13 ans, il a changé de proprios mais l’équipe en cuisine est restée la même.

- Le menu -

Entrée
Une salade de crevettes, piment et citron vert.

IMG_3709
Plat
Bánh xèo 10 euros
Crêpe vietnamienne croustillante aux porc, crevettes, soja et champignons.
C’est une spécialité du Vietnam. En préparant la chronique je suis tombé sur des articles mentionnant quasiment toutes les origines possibles du Vietname : sud-ouest, sud, centre. Finalement en tombant sur cet article  on comprend qu’il existe des variantes de ce plat suivant les régions.
Pour résumer c’est une crêpe servie chaude qui ressemble à une omelette durcie et dans laquelle on a mis porc, crevettes, soja, champignons. On dépose dans la feuille de salade la menthe, les feuilles noires de perille (ou shiso en vietnamien) et les carottes râpées puis on va enrober un bout de crêpe avec le tout.
On ne fourre donc pas les légumes dans la crêpe, c’est la crêpe qu’on enroule de salade, comme pour un nem.
C’est très simple mais cela a beaucoup de goût, j’aime bien ce côté fait maison, tout con mais diablement savoureux.
IMG_3713
Dessert
chè đậu 3,50 euros
Dessert à base de riz gluant avec du maïs servi avec du lait de coco.
Celui-là était délicieux, une vraie surprise. Souvent ces desserts chauds avec du riz gluant sont mignons à Paris mais se différencient peu les uns des autres (c’est mon avis, j’espère qu’il n’apparait pas trop tranché), celui-là était marquant : sans doute le haricot blanc qui était en plus, il y avait en tout cas un goût très agréable.
IMG_3717

- Le bilan -

Ce qui m’a plu et que je retiens : le calme, l’efficacité et l’amabilité du service, le côté paumé/discret/relax, la cuisine maison qui n’est pas là pour tutoyer les sommets mais pour proposer une carte resserrée de spécialités maîtrisées par l’équipe en cuisine.

Je dois explorer la carte pour en dire plus. On trouve des avis intéressants sur Yelp, certains ne trouvent pas tous les plats aussi pertinents, à voir.