Randonnée culinaire hivernale dans le Bregenzerwald – Mellau-Bizau-Bezau (Autriche)


07.01.18 - Guillaume

Randonnée culinaire hivernale Mellau – Bizau – Bezau

L’office du tourisme du Bregenzerwald propose plusieurs randonnées culinaires dans la région, avec des variantes été et hiver.

Nous avons suivi celle qui va de Mellau à Bezau en hiver :  elle coûte 60 euros et inclut le petit-déjeuner, le déjeuner et le dessert, vous avez de quoi être occupés toute la journée donc au final la somme est très correcte par rapport au plaisir obtenu. Le jour de la randonnée il neigeait dru et j’ai essayé de la reporter au lendemain car je ne voyais pas ce que j’allais pouvoir photographier par un temps pareil, d’autant plus que j’ai été invité et que la raison pour laquelle je l’étais était de rédiger un article par la suite. Le restaurant du midi ne pouvait déplacer le déjeuner au lendemain donc nous voilà partis. Finalement grand bien nous a pris car c’était épique et drôle à la fois.

Nous avons d’abord pris un bus de Au à Mellau pour le petit déjeuner qui a lieu à l’hôtel Sonne. Nous n’avons pas été impressionnés par la qualité du petit-déj,  mais le service était très prévenant. Je pense que ce serait plus raccord avec le thème de la randonnée  si le petit déj’ avait lieu au Café Deli qui propose un véritable brunch à base de produits locaux.

Il y a tout de même de bonnes choses, comme leur sélection de poissons, ici je me suis concocté un sandwich harengs, concombres, pommes séchées.

IMG_0916

Ensuite nous avons pris la route, nous sortons de Mellau et quittons l’animation de son centre ville pour nous retrouver tout seuls – une dame nous suivait plusieurs centaines de mètres derrière mais c’était tout – à traverser un village très paisible. Un peu plus haut, on traverse une zone résidentielle avec des maisons que j’ai trouvées superbes : le fameux style architectural du Vorarlberg dans toute sa splendeur. Confort et modernité, matériaux traditionnels et respect du paysage environnant.

IMG_0922

De temps en temps il nous fallait nous serrer sur le côté pour laisser passer un chasse neiges à vive allure : dans la région, on ne rigole pas avec l’entretien des routes les jours de neige, les véhicules se succèdent pour maintenir les routes fréquentables.

IMG_0959

La route redescend et on traverse alors une énorme usine de bois, de jeunes locaux en salopettes et tshirts à manches longues ( !, nous sommes emmitouflés jusqu’au dernier degré) passent d’un bâtiment à l’autre.

S’ensuit un long chemin toujours tout droit qui nous mène à Bizau.

IMG_0937

Bizau où nous attend LA surprise de la journée et LA surprise gastronomique de la semaine : le biohotel Schwanen. Je n’avais jamais entendu parler de cet établissement, l’office du tourisme ne me l’avait pas mentionné lors de mon blogtrip en juillet. Et pourtant… cet hôtel familial situé dans une maison de la fin du 19ème a obtenu la certification « organique » en 2009. L’architecture intérieure est très traditionnelle, les sets de table sont en dentelle faite main, les serviettes en tissu blanc ont été solidifiées, le bois est omniprésent, le plafond assez bas.

IMG_0939

Mais le top c’est encore le menu, nous ne sommes là que pour un plat de résistance inclus dans la randonnées, mais déjà, rien qu’à la lecture du menu, l’eau nous vient à la bouche et avec elle l’envie de revenir ici faire un véritable repas. Le jeune propriétaire connaît ses vins sur le bout des doigts, et quels vins ! Des vins naturels autrichiens à tomber, un exemple ? Un Judith Blanck de 2011 pour accompagner le cerf sauvage abattu par un chasseur du village ou encore un Grüner Veltliner de chez Hirsci pour arroser mes käsknöpfle, ces pâtes au fromage traditionnels du Vorarlberg et du Lichtenstein.

IMG_0950

IMG_0949

IMG_0955

Enfin un excellent vin dans la région. En effet au Krone la cuisine est bonne mais les vins plafonnent, on a eu du mal à être ébloui comme ici. Là à la 1ère gorgée ce fut ouhaou. Je lui ai demandé tout de suite où acheter de bons vins dans la région et il nous a recommandé le Winebar de Schoppernau pour rapporter de bonnes bouteilles, malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion d’y aller.

A la fin du repas, nous avons eu une bonne discussion avec le frère et sa sœur, ils nous on bien expliqué le concept de cet hôtel : on vient ici pour bien manger et se détendre, il y a seulement 17 chambres, pas de wifi dans les chambres ni dans la salle à manger pour inciter les clients à déconnecter (ça c’est dommage, je n’aime pas qu’on me force et je peux largement me détendre avec internet aussi, mais c’est un point commun dans plusieurs hôtels de la région, l’internet n’est pas optimum, souvent intentionnellement pour provoquer une relâche d’internet).

Le mobilier des chambres est composé de bois de la région, on se repose et on profite de la cuisine organique cuisinée par la maman, redoutable cordon bleu selon le fils. J’y penserai quand je reviendrai dans la région car les prix ici sont moindres qu’au Krone, autour de 230 euros la double en demi pension contre 330 au Krone. Il n’y a pas de navette de ski ici mais le Land bus 36 passe là et il est gratuit l’été.

IMG_0972

Nous reprenons notre marche regaillardis par un tel festin et une si belle découverte. On décide de prendre le chemin de randonnée qui passe à travers champs au lieu de prendre en sens inverse celui qui longe la rivière. On se retrouve avec de la neige jusqu’en dessous des genoux, c’est assez épique. Après une demi heure de lutte entre efforts et rires on rattrape le chemin d’origine.

IMG_0978

Au moment d’arriver à Bezau, notre halte finale, on a dû faire une erreur : on a traversé le pont au lieu de prendre à droite pour rejoindre le café Katrina, résultat : quelques kilomètres de plus dont on se serait passé mais qui rendent l’aventure encore plus méritante et la pause dessert au Katrina d’autant plus bienvenue ; car sinon les desserts qu’on nous a servis ne furent pas inoubliables mais c’était une halte finale parfaite car le café est devant la gare de bus. Le temps de sortir sous la neige et de faire quelques mètres jusqu’à la gare, d’attendre notre bus une quinzaine de minutes et nous voilà au pied de notre hôtel : assurément une de nos journées les plus mémorables.

Voici quelques-unes de nos jolies rencontres en photos:

IMG_0976

IMG_0990

 

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!