Restaurante Ecuatoriano en Paris – Paris (75017)


26.10.16 - Guillaume
Restaurante Ecuatoriano
13 Rue Dautancourt
75017 Paris
09 80 87 67 10
Ouvert du mardi au dimanche de midi à 1h30
Métro : La Fourche (13)
- Le résumé -

Un restaurant équatorien (mais il y aussi des spécialités colombiennes et péruviennes) qui s’avère une très bonne surprise. C’est fait maison et la cuisine a beaucoup de goût. Un poil cher mais la qualité a un prix.

- La petite histoire -

Nous passions par ici en Vélib’ un dimanche en fin de journée afin d’aller à Varisa quand j’ai aperçu ce restaurant qui m’a intrigué; d’autant plus qu’il y avait autrefois à proximité un de mes restaurants colombiens préférés de Paris, Sabor a Colombia. Je décidais de passer une tête et de regarder la carte. Il y avait un public essentiellement familial et ça m’a donné envie. Par ailleurs, j’aime bien les restos qui servent sans discontinuer, quelque chose qui manque cruellement à Paris.

- Le lieu -

C’est un lieu haut de plafond, assez grand pour le coup.

- L'équipe -

Il vaut mieux avoir quelques codes d’accès pour s’y sentir parfaitement à l’aise. La serveuse ne parlait pas français, donc pratique de l’espagnol bienvenue :) Le patron paraissait assez mystérieux, il était en longue conversation au téléphone au dehors. Mais passé tout cela, tout est très sympa. La cuisinière a un bon air de mama latino, on sent l’expérience et ça se ressent aussi dans sa cuisine.

- Le menu -

On attaque avec des empanadas maison, boeuf et poulet. Ca change de certains restos colombiens qui servent des surgelés.
IMG_1167

Encebollado de pescado, soupe de poissons (thon) à 15 euros . Très nourrissante, belle à regarder et agréable à digérer.IMG_1168

Ceviche à 15 euros. Le poisson était de la perche, pas le meilleur du monde, ni forcément le plus sain, mais soit. Le ceviche était réussi et qui s’en plaindrait? Pas un ceviche hispter tout petit, mais un ceviche généreux comme là-bas.

IMG_1172

Bananes plantain, parfaites, pas trop grasses, ni trop sèchesIMG_1173

- Le bilan -

C’est une bonne adresse latino, comme il y en a finalement peu dans Paris. On aurait tort de se priver.