Tout Bon Le Bistro Zen – Paris (75020)


24.05.11 - Guillaume
Tout Bon Le Bistro Zen
3, rue Planchat
75020 Paris
01 43 79 46 63
Métros : Avron, Buzenval
- Le résumé -

C’est un resto aux allures concept et à la cuisine trans-nationale (asiatique au sens large) – deux éléments qui d’ordinaire me rebutent -, qui parvient au final à proposer une cuisine saine à prix modiques dans un cadre propre, plutôt bien vu.

- Le lieu -

Bon déjà le nom Tout Bon Le Bistro Zen, on a envie de dire Tout Naze Le Nom Qui Fait Fuir mais ça a le mérite d’être original. Ensuite la devanture violette aperçue sur google street view ne m’a pas rassuré davantage mais le mail reçu était assez explicite et sérieux pour que je prenne la peine de voir les choses sous un autre angle.

En arrivant, je ne vois qu’une table de trentenaires de mon âge, aucun personne d’origine asiatique, merde … Nous rentrons. Attention c’est tout petit, il n’y a que quelques tables.
P1130193
C’est clean, petit mais propre. Les tables sont petites et on manque vite d’espace mais en même temps la dame vient retirer les plats assez vite.

La petite histoire

C’est une lectrice du blog, Hélène Van, qui me l’a recommandé et ça, ça m’avait déjà fait plaisir en soi. C’est touchant et d’autant plus gratifiant quand on se rend compte que les gens qui vous écrivent ont 2, 3 avis sur ce qu’est un bon resto qui ne se moque pas du monde. Donc déjà son mail avait attiré mon attention sur l’endroit.

- L'équipe -

C’est un couple qui tient ça, lui est en cuisine et derrière le comptoir, la femme prend les commandes et est au service.

Au début j’avais peur car elle ne comprenait pas bien ce qu’on disait, avait  un air angoissé dès que je commençais à dire autre chose que le simple énoncé d’un plat et ne semblait pas vouloir prendre trop de temps à recommander des plats.
En plus on avait appelé avant, elle nous avait dit qu’elle fermait à 22h30 donc on avait traversé tout Paris vitesse grand V et étions arrivés à 21h50 donc j’estimais pour ma part qu’il n’y avait pas de quoi speeder et qu’on pouvait bien prendre 5 minutes pour choisir notre plat.
En fait elle s’est déridée et détendue au fil du repas, notamment parce que j’étais ce soir-là avec une amie d’origine chinoise et que le couple étant cantonnais ils ont papoté en cantonnais. Tout ça pour dire que ça a permis de mettre de l’huile dans les rouages et que je n’ai pas su au final si ça s’était détendu à cause de ça ou à cause du temps qui nous a permis de nous connaître.
En tout cas à la fin c’était très chaleureux. Son mari a débouché une bouteille de pinard et lui et sa femme, assis à une table, se la buvaient tranquillement après une rude journée de boulot tout en discutant avec nous.
Autant dire que ce repas n’est sans doute pas représentatif de l’ambiance habituelle lors d’un déjeuner aux heures de pointe par exemple. Mais c’est à voir.

- Le menu -

Entrées

P1130174
Raviolis maison, très bien, ils valent le coup : 4 euros

Nems au poulet, très bien aussi

P1130180

Riz cantonais

Lui il m’a marqué, ce n’est pas le riz cantonnais qu’on connaît habituellement à Paris (pour parler en néophyte que je suis). Il paraît simple mais il a beaucoup de goût, vraiment très bon.

P1130185

Salade du bistro

Bien vu par la chaleur qu’il faisait, disons que ça fait plein d’ingrédients de qualité et sympas dans la même assiette; de là à dire que ça constitue un plat homogène, je n’irais pas jusque là.

P1130186

Dessert

Une boule coco maison pas photographiée
Le chef nous a expliqué qu’il n’en faisait que de temps en temps car c’est une tannée à faire :)
2 entrées, 1 plat, 1 riz cantonnais, 2 Tsing Tao, 1 boule coco : 25 je crois me souvenir. Enfin ça le fait.

- Le bilan -

C’est un plan à connaître. Tout le monde ne glissera pas forcément ses pieds dans ces chaussons du 1er coup car il faut un peu de jeu pour que ça le fasse à 100%. Mais je dois reconnaître que cette qualité, cette fraîcheur, et la carte ramassée qui va avec donnent à l’endroit une allure de bon plan. Et j’ai envie de dire : avec l’été qui s’annonce on va particulièrement avoir besoin d’adresses comme celle-ci sur Paris.