Ukraine – Paris (75009)


09.09.11 - Guillaume
Ukraine
17, rue de Trévise
75009 Paris
01 45 23 46 55
Fermé le Samedi midi et le Dimanche
Métro : Cadet, Grands Boulevards (7,8,9)
http://www.resto-ukraine.com
- Le résumé -

C’est la nouvelle création de Saidjon qui possède déjà les restaurants ouzbekhs Boukhara : un vrai restaurant ukrainien à Paris. On retrouve la formule de Saidjon à savoir des plats authentiques exécutés avec une grande finesse, le tout dans un répertoire culinaire assez méconnu à Paris, et des menus un peu chers quand même (tous autour de 30).

Précision C’est la rentrée soit mais je reste bluffé par la piètre qualité de mes photos, par conséquent je n’ai pas pu en utiliser beaucoup.

- Le lieu -

Saidjon m’avait parlé de son projet mais je n’avais pas tilté en passant devant. C’est un ami qui a été attiré par la musique live de Tonton Sergueï et du coup nous sommes allés voir.

Ca va, il y a pas mal de places, l’intérieur est assez sympa, il y a aussi des tables dehors.

La petite histoire

Sur le Sergueï j’étais partagé au départ ; pas du tout à cause de lui mais le fait d’avoir un musicien à table me casse les coconuts generally surtout quand il te demande de chanter avec lui. C’est perso mais au resto j’aime être tranquille et faire ma vie, c’est quand même l’un des rares moments dans nos vies citadines speedées où l’on peut réellement se poser sans se soucier du reste. Bon mais là c’est passé et la personnalité de Sergueï y fait beaucoup, tu peux difficilement le zapper et il met beaucoup de coeur dans ce qu’il fait.

Un Vysotsky pour la route

 

- L'équipe -

C’est un jeune ukrainien qui était au service ce jour-là et il y avait une chef en cuisine.
En salle Tonton Sergueï, qui joue du Vysotsky à la demande de mon pote. Sergueï demande aux tables ce qu’elles veulent qu’il joue.
 le site de Tonton Sergey (pour le moins sommaire) :http://tontonsergey.com
 

 

- Le menu -

Assiette de charcuterie 11 euros

L’assiette était bien mais je trouve qu’une charcuterie en plus aurait été bienvenu. On trouvait là le gros saucisson classique et de la viande de porc qu’on mange généralement avec de la vodka.

Plats
Galoubsi Chou farci au boeuf haché, riz, herbes et tomates, servi avec salade, crème fraîche et sarrasin cuit…

L’ami était ravi.

Côtelette Pojarski mélange de poulet et de filets de boeuf, d’herbes fraîches, salade et purée de pommes de terre maison.

C’était une tuerie qui nécessite 20 min d’attente et ça les vaut carrément. Les viandes sont fines, bien cuites, la purée maison est sympa. L’ami qui m’accompagnait regrettait l’assortiment de crudités un peu simple sur le côté mais il y a tellement de pays où c’est la règle que je ne m’en suis pas plus ému que ça.

- Le bilan -

30 et quelques par personne pour entré-plat vin, c’est sûr que ce n’est pas l’ukrainien qu’on se fait sur le pouce mais il y a une qualité que j’aime chez les restaurants Boukhara et celui-là : ils sont authentiques et de qualité constante. Celui-là vient d’ouvrir et on verra sur le long terme mais c’est une super nouvelle d’avoir un ukrainien pur jus à Paris. Et Tonton Sergeï vient parachever la peinture 100% roots, avec sa coupe de viking, ses baskets fluos sorties de Do The Right Thing, son fut’ et son col roulé noirs et ses bagouzes, autant dire qu’il envoie le bousin.

On fait pas dans le violon pénible de certains restos russes à touristes.