Un week-end au Futuroscope – Poitiers (France)


20.06.16 - Guillaume
- Infos pratiques -

Il y a une gare TGV pour le Futuroscope. On peut déposer directement les bagages à la consigne en sortant du train et ceux-ci seront acheminés directement à l’hôtel( c’est un service payant) . Pour ceux qui viennent en voiture, les parkings d’hôtels sont gratuits avec des navettes, sinon ceux du parc sont payants.

Prix

L’entrée du parc est à 43 euros par jour par adulte (et il y a des tarifs préférentiels en réservant à l’avance sur futuroscope.com).

J’ai sélectionné un week-end du samedi 23 au dimanche 24 juillet, donc en pleine saison haute, pour une famille de 2 enfants (7 et 12 ans), j’arrive sur un tarif tout compris « Entrée Parc + Hôtel » entre 369 et 451 euros en gros. Si je rajoute des repas pré-achetés (avec dîner gastronomique au Cristal) + les transferts des bagages de la gare à l’hôtel, j’arrive à un total de 728,60 euros.

- Le résumé -

Le Futuroscope, j’y avais été peu après son ouverture à la fin des années 80. Je gardais le souvenir d’un parc d’attractions un peu « sérieux » dans la mesure où il est axé sur les sciences et non sur le strict entertainment, mais néanmoins fun : je découvrais alors le procédé des banquettes qui bougeaient en accord avec l’action du film, l’effet était impressionnant.

Plus de 25 ans plus tard, me voici invité à couvrir l’offre gastronomique du Futuroscope. Le parc a en effet décidé de miser sur une  cuisine variée, 7 restaurants à thèmes et 9 points de restauration, et les recettes ont été élaborées par les chefs et les plats sont cuisinés sur place. C’est une différence de taille avec d’autres parcs.

Au-delà de la gastronomie, j’ai aussi profité des attractions du parc et voici donc mon compte-rendu. Bien qu’invité à un voyage de presse, je reste fidèle à mes impressions et ne travestis pas mon texte.

C’est le 2ème parc de France avec 1,8 millions  de visiteurs. Fun, festif et familial sont les trois adjectifs mis en avant. Il y a seulement 8% d’étrangers parmi la clientèle du parc, ce qui me semble peu car j’imagine que peu de parcs en Europe  proposent une telle thématique scientifique à cette échelle. Il y a des audio-guides en espagnol et en anglais et j’ose espérer que le spectacle de féerie nautique « La Forge aux Etoiles » est disponible en langue anglaise. Je n’arrive pas à me dire qu’il n’est pas possible d’attirer plus de 8% de visiteurs étrangers à l’année, d’autant qu’il y a un accès direct TGV.

Plus globalement, le parc a su se renouveler et nombre de ses attractions phare sont changées tous les deux ans. Certaines ayant moins de succès mériteraient un coup de frais: quand on voit le fond du bassin qui accueille les barques, on se dit qu’un coup de peinture serait bienvenu.

IMG_6845

Les points forts :

– Le parc est original et audacieux, on peut être fier d’avoir su proposer de l’amusement tout en étant intelligent.

– certaines des attractions qui font le succès du parc depuis toujours (lunettes 3D et banquettes mobiles) marchent toujours aussi fort, qui plus est avec la 4D (Arthur)

– le parc a beau avoir noué des partenariats avec de grosses productions cinématographiques pour certaines attractions, (l’Age de glace, Arthur et les minimoys, les lapins crétins), si bien qu’à la sortie de chacune d’elles il y a une boutique remplie de merchandising, on n’en ressort pourtant pas avec l’impression d’être une pompe à fric. Tout n’est pas prétexte à vendre.

– on apprend véritablement des choses (Futur l’Expo, La Loi du Plus Fort, Le Monde de l’Invisible, Les Yeux Grand Fermés, …)

– un effort certain a été apporté à l’offre gastronomique. C’est fait sur place et c’est globalement bon. Il semble que les sandwiches soient très corrects eux aussi.

– la musique diffusée dans le parc est au diapason de ce qui a été décrit, elle est bonne et variée, ce n’est pas de la soupe commerciale. Là aussi il y a une exigence culturelle bienvenue qui prévaut sur le tout commercial.

– bravo au fait d’avoir mis une signalisation claire dans le parc et d’avoir mis à certains endroits des personnes chargées d’informer.

– l’application mobile gratuite

Les points faibles :

– le personnel n’est parfois pas assez souriant, j’ai trouvé plein de gens adorables, mais à plusieurs reprises, je suis tombé sur des gens un peu raides. Attention : amusement veut dire enchantement et donc sourire.

– pour la gastronomie, l’offre haut de gamme pourrait être peaufinée sur certains détails (attente, pain, service un peu plus précis)

– il faudrait diversifier les principes des attractions à sensations, on retrouve trop souvent le mix banquettes/lunettes 3D. Certaines attractions toutes simples, comme les barques sur l’eau, mériteraient un coup de frais car elles peuvent intéresser du monde désireux de ne pas faire la queue et d’avoir un moment de calme.

– un package train/parc serait bienvenu, bien que ce soit semble-t-il la faute de la SNCF qui ne le  permet pas  à cause de ses tarifs sans cesse changeants.

– le retour de nuit du parc vers le Plaza pourrait être balisé, mieux éclairé et plus sûr pour les parents avec poussette.

– l’appli mobile pourrait mieux aider à se guider dans le parc en indiquant les itinéraires à pied. Il semble qu’il y ait cette fonction, mais je ne l’ai pas trouvée.

IMG_6844

- Un peu d'histoire -

Le parc fut ouvert en 1987. C’est René Monory, alors président du Conseil général de la Vienne, qui porte le projet. Il en fallait de l’audace et de la ténacité pour implanter un parc d’attractions dédié à la science au milieu des champs, le tout dans une région qui n’était pas une des plus visitées de France. Il semble que ça change, en témoigne cet article de France 3

« La Vienne a attiré cet été 2015 un nombre considérable de visiteurs, en très nette augmentation par rapport à la période d’été 2014. Le nombre de familles ayant choisi le Futuroscope comme une destination « de courtes vacances à part entière est en croissance de 50% en deux ans », indiquent les responsables du Futuroscope qui annoncent 100.000 visiteurs supplémentaires par rapport à l’été dernier, pour un total de 600.000 entrées. Le chiffre d’affaires a de son côté bondi de 20% par rapport à 2014. »

La raison avancée?

« Plusieurs raisons expliquent cette tendance, selon les professionnels du tourisme qui constatent qu’en temps de crise, les parcs à thème deviennent un substitut aux vacances en donnant la sensation d’un dépaysement et de beaucoup d’émotions sur un court laps de temps avec des familles qui n’hésitent plus à rester trois jours sur place. »

Pourtant ça ne m’a pas semblé donné pour une famille si on met à bout à bout les entrées sur 2 jours pour deux adultes et deux enfants en y ajoutant l’hôtel et la restauration mais il semble qu’il y ait des offres presque tout le temps.

IMG_6802

- Hôtels -

Le Plaza
le site

J’étais logé au Plaza qui se trouve dans le parc, il est confortable.  En allant sur leur site, j’ai trouvé des offres à 165 euros la nuit pour 2 parents et 2 enfants dans une même chambre (lit double + lits superposés), rajouter 45 euros de petit-déjeuners pour les 4. Les petit-déjeuners sous forme de buffet sont conséquents. L’hôtel est bien noté. Je l’ai trouvé pratique et très confortable mais je n’ai pas été renversé par l’accueil. Au petit-déjeuner néanmoins, l’équipe était très bien.

- Lieux -

Voilà un descriptif de quelques-unes des attractions majeures avec mes impressions, je précise que je représente plutôt la tranche d’âge des parents que celle des tout petits.

Ce que j’ai beaucoup aimé : 

Les Lapins Crétins, Arthur : l’expérience 4D, La Loi du plus fort (Imax), l’Age de glace, Futur l’Expo

Pourquoi?

 Les Lapins crétins : on est baladé dans un petit train entre différentes salles dans lesquelles le Futuroscope nous délivre ce qu’il sait faire de mieux, associer l’action de la vidéo à celle de nos banquettes (tremblements, air froid, sensation de poils qui nous passent sur les jambes). C’est fun et drôle.

Arthur : l’expérience 4D. De loin l’attraction la plus impressionnante selon moi, on est happé par ce film en 4D qui nous fait voler, tout en associant notre banquette qui se cabre à tout va.

La loi du plus fort : ce film sur la loi du plus fort dans le monde animal bénéficie d’un nouveau procédé de projection numérique laser qui donne toute sa puissance à la 3D. Nous sommes littéralement dans les éléments qui composent les deux décors principaux du films, la forêt et le désert. Pour les petits et les grands!

L’Age de glace : on nous donne une petite couverture aux motifs de peau de bête et nous voilà, là encore , dans un spectacle typique du Futuroscope associant images et animation dans la salle. On reçoit de l’eau, on ressent le froid, etc… Le film est génial et l’ambiance très bonne dans la salle.

Futur l’Expo : cette expo présente les avancées technologiques dont nous bénéficierons prochainement au quotidien : majordome virtuel personnalisé sous forme d’hologramme qui nous aidera à organiser notre agenda, dressing virtuel (ci-dessous), etc… C’est ludique et intéressant, on vient aussi au Futuroscope pour ça.

IMG_6848

 

Ce qui m’a laissé un sentiment mitigé : 

La Forge aux Etoiles

Pourquoi?

Ce spectacle de féerie nautique qui a lieu le soir nécessite de venir en avance afin d’avoir une (bonne) place, l’attente est donc grande. J’ai beaucoup aimé quand l’animation visuelle allait à fond dans le délire techno, façon feue l’émission « L’oeil du cyclone » sur Canal +, avec des délires et de la grosse électro. Mais il y a des longueurs, notamment dans le discours, on nous raconte une histoire pendant de longs moments sans qu’aucune animation nouvelle n’ait lieu. Par ailleurs la fille, une fois sortie de sa 2CV au début de l’attraction, ne fait ensuite que  des figures sur sa balançoire en forme de lune, jusqu’à la fin du spectacle: c’est répétitif et apporte peu. Au final, une attraction dont on aimerait qu’elle gagne en intensité, en raccourcissant certaines séquences et en n’hésitant pas à aller encore plus à fond dans un délire techno trippé à d’autres car ça marche très bien.

IMG_6898

Ce que j’ai moins aimé :

Robots

Pourquoi?

L’attente est très longue (1h) pour une attraction d’une minute qui n’est pas très riche en sensations, j’ai eu beau mettre le niveau 3 – on peut choisir son niveau -, je n’ai pas été bluffé et , surtout, c’est bien trop court. On est dans des fauteuils au bout de bras articulés qui nous balancent dans tous les sens. Au final cette attraction n’a pas d’intérêt scientifique dans la mesure où elle ne nous apprend rien et les sensations fortes ne sont pas non plus assez présentes.

- Restaurants -

Saveurs du Soleil

Cette brasserie propose une cuisine très honorable pour ce type d’établissement dans un parc, les plats sont entre 17 et 19 euros, mais ils ont aussi des pizzas. En regardant sur le net, je vois qu’on ne trouvait que des avis négatifs en 2014, il semble que ça ait bien évolué. Je trouve que la page consacrée au resto sur le site du parc mériterait d’être bien plus complète, avec mention des menus, tarifs, horaires d’ouverture, etc… Voici le menu en photos :

IMG_6837

IMG_6836

Nous avons commencé avec une pina colada de très bon aloi : mélange de rhum ambré et rhum doux, jus d’ananas

Entrée : le saumon était de meilleure qualité que  je ne le craignais, le foisonnement chlorophylle d’herbes fraîches surprenant, rafraîchissant et réussi. Les chips au wasabi et les perles au vinaigre sont elles aussi bien funky. 9,80 euros

Plat : l’agneau est de bonne qualité mais il était sous-cuit selon moi, les pommes de terre étaient très savoureuses. 18,50 euros

Dessert : mention spéciale pour le sablé qui était parfait, avec un bon goût de beurre comme on aime. Les fruits de saison, le mascarpone et la pipette d’huile d’olive complètent parfaitement le tableau.

IMG_6846

 

Le Cristal

C’est le restaurant gastronomique, compter 42 euros le dîner. Il y a du bon, de l’excellent (le mignon de veau, des associations réussies, le vin) et du moins bon (petit pain de qualité médiocre, pas d’amuse-bouche pour patienter, certains desserts en-deça). Il est ouvert seulement de mi-juillet à fin août.

On commence avec un black mojito : rhum, citron vert, poudre végétale, Badoit, glace pilée, sirop de mojito et de l’eau chaude avec neige carbonique (carbone compressé refroidi à moins 90 degrés)

– entrée : chips de betterave, feuille d’huître (la feuille a un goût d’huître tout simplement), foie gras, velours de carotte, jus sirupeux à la betterave, noix de Saint-Jacques, gelée soyeuse aux algues, perles au vinaigre balsamique, sucette de pigeonneau au suc de soja et citronnelle. Tout était délicieux, une splendide entrée à base de terre et mer. Le foie gras est bien cuit et a bon goût, le pigeonneau au suc de soja et citronnelle est très bien vu et la saint-Jacques est parfaitement entourée de sa gelée aux algues, perles au balsamique. J’ai découvert la feuille d’huître, son goût iodé est impressionnant.

– plat : mignon de veau, émulsion au pain grillé, minutes de légumes aux trompettes des bois, caramel de yuzu. La viande était splendide et les légumes parfaitement cuits.

– dessert : parfait citron basilic, marmelade de mangue, meringue croustillante, cubique chocolat noir, chantilly d’avocat, coulis de framboise, sablé croquant aux cerises, mousseline façon tiramisu, panna cotta poivron, tartare de fraise, chantilly chocolat piment d’Espelette. Le cubique chocolat noir est parfait, le parfait citron basilic très bien, le sablé croquant aux cerises et sa mousseline façon tiramitsu top, mais je n’ai pas aimé – et quasi personne à table – la panna cotta poivron et son tartare de fraises (manque de goût, consistance peu intéressante).

– j’ai adoré les vins : Sancerre blanc « Les Chasseignes », cépages Sauvignon et Pessac-Léognan ,en rouge, « Château Naudin Larchey », cépages  Cabernet et Sauvignon.

Au final, un repas de haute volée, qui plus est face au bassin dans lequel a ensuite lieu le spectacle la Forge aux Etoiles. Le restaurant ouvre mi-juillet et nous étions en dîner de presse mi-juin, peut-être que l’équipe n’était pas encore totalement rodée, mais nous avons trouvé le temps long avant les entrées, si bien que nous nous sommes mis à manger le pain, qui n’était pas dingue et servi sans beurre. Dans certaines présentations de plats, on nous a annoncé un accompagnement pour un autre : rien de très grave mais à 42 euros, les clients vont être exigeants.

IMG_6910

La Table d’Arthur

C’est un restaurant que nous n’avons pas essayé mais les plateaux repas que nous avons eus dans le train au retour venaient de là-bas. Je n’ai pas été convaincu, à part pour le dessert aux framboises, mais le plateau repas est un exercice difficile donc je ne les jugerai pas sur ça. Sur le web, les avis sont globalement bons, à voir.

- Bars -

Lab Bar

Le Lab Bar permet d’expérimenter la cuisine moléculaire d’une façon didactique.

Expérience 1 (photo en bas à gauche) :

– anis
– sucre (saccharose)
– piment mexicain

On vous fait goûter ces différents ingrédients les yeux fermés ou bien la bouche ouverte, afin que vous réalisiez les mécanismes en action dans le ressenti du goût.

Expérience 2 :

On verse une pipette de jus de citron dans une décoction de chou rouge : la rencontre de l’acide (citron) et du basique (chou rouge) créé une réaction sous forme de changement de couleur

Expérience 3 :

On monte une glace à l’azote (parfum de rose), du coup elle est faite minute, délicieuse!

Expérience 4 :

Un café solide-liquide

FullSizeRender

Expérience 5 :

Meringue a l’azote

Moe’s
5, avenue Gustave Eiffel
86360 Chasseneuil-du-Poitou
Tél : 05 49 88 59 64

Il y a un bar-cave à bières derrière le Plaza, donc à l’extérieur du parc mais toujours sur la zone, qui propose des bières originales de qualité, parfois artisanales. Je vous conseille aussi le saucisson aux cèpes :)

IMG_6849

- Magasins -

Moe’s
5, avenue Gustave Eiffel
86360 Chasseneuil-du-Poitou
Tél : 05 49 88 59 64

- Musique -

Il y a de la musique qui sort des enceintes disséminées partout dans le parc et elle est bonne! Il y a du rap, de la musique des Balkans, et bien sûr d’autres trucs, mais on est loin d’un Voltage FM de bas étage. D’une manière générale sur certains points le Futuroscope est moderne et courageux, sur d’autres frileux, ou paresseux. Il gagnerait à jouer plus à fond la carte de l’audace et de l’authenticité.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!