Coup de coeur pour Pouzenc – Paris (75012)


09.02.18 - Guillaume - 716lavie
Pouzenc
67, rue de Charenton
75012 Paris
09 53 52 32 90
Ouvert lundi et mardi soir, mercredi, jeudi et vendredi midi et soir
Bus : Ledru Rollin - Faubourg Saint-Antoine (61, 86)
Métro : Ledru-Rollin (8)
Autolib' : 88 avenue Ledru-Rollin
Vélib' : 3 rue de Charonne
https://www.facebook.com/restaurant.pouzenc
- Le résumé -

Ce resto est rare dans la mesure où il combine 2 particularités : le chef est le patron (ou vice-versa) et cette activité est le fruit d’une reconversion. La cuisine est ainsi originale (il y a une part de formation mais aussi une grosse part de création) et d’un très bon rapport qualité-prix (le salaire du chef étant aussi celui du patron).

- La petite histoire -

Je l’avais repéré et mis dans ma liste des restaurants à essayer. Un jour que je refaisais le tour cette dite liste et examinais de plus près chacune des tables, Pouzenc m’est apparu comme une option sérieuse au milieu de la jungle des tables bistronomiques bien sous tous rapports et tellement semblables qui s’ouvrent toutes les semaines. Le temps d’explorer plus avant et j’ai vu que ma collège de Parisianavores l’avait recommandé chaleureusement.

- Lieu -

C’est un petit bistrot discret rue de Charenton. Il n’y a qu’une personne pour le service, le chef est seul en cuisine. Attention c’est souvent plein, prenez la peine de réserver si possible.

AUSH4442

- L'équipe -

J’ai eu une bonne discussion avec le chef avant de partir. Généralement je ne me présente pas lors de ma 1ère visite mais s’il y a coup de coeur ou alors autre chose, il se peut que le fasse. Ce fût le cas ici car j’ai vu que le chef sortait sa tête de sa cuisine en fin de service. Je suis allé me présenter et j’ai tout de suite vu qu’il était réceptif à mon travail #vraisreconnaissentvrais, de mon côté j’ai entendu son langage de vérité : c’est un choix de vie assumé de sa part que de se limiter à un petit restaurant et de pratiquer des prix aussi bas pour une telle qualité de produits et de plats. “Je fais ça pour prendre du plaisir et non pour faire fortune”. Cela m’a touché.

- Le repas -

C’est simple, tout est délicieux, comme dans les autres bistronomiques “simples” mais en mieux, il y a toujours un ingrédient en plus qui fait la différence. Et les prix mes enfants : 2 jus de fruits à 6 euros, 1 verre de Roanne à 6,60, 2 formules à 22 euros entrée-plat-dessert, 1 café à 2,40 euros : 65 pour deux en se régalant et sans compter.

Avouez que la carte du jour fait envie. Les assiettes de charcuterie à base de produits sourcés à 4,5 ou 8 euros donnent le ton.

IMG_9925

Je veux goûter le velouté de cardons, un légume ancien proche de l’artichaut, crouton au gorgonzola et citron confit. C’est intéressant de mélanger du gorgonzola et du citron confit, le type d’associations qui me plaît.

IMG_9920

Terrine maison de sanglier au cognac

MMOI8975

Saucisson pistaché brioché aux oignons caramélisés

IMG_9924

Mon coup de coeur  : pot au feu crémé de noix de Saint Jacques, chou vert, carottes, noisettes. Qui a déjà vu ce plat à la carte d’un resto à Paris? J’ai adoré car c’est une relecture légère et doucement fruitée du pot au feu, un plat qui aurait pu devenir star s’il avait été conçu dans une table en vue.

IMG_9921

Un excellent vin pour l’accompagner : un Gamay côtes roannaises, cuvée Les Troisgros, Domaine Serol

Tomme de brebis au lait cru

BEMF1568

Je conclue avec une soupe de pomme, sablé breton au blé noir, glace maison au caramel. Alors là parlons-en! Ce type d’association pomme/sablé au blé noir/ glace caramel,  je l’ai vue dans plein de restaurants, mais jamais aussi bonne qu’ici. Le sablé et la glace étaient tous deux parfaits mais plus encore, la consistance de la soupe de pomme était d’une grande originalité.

HCHM9765

- Le bilan -

Mon coup de coeur bistronomique de l’année ex-aequo avec l’Abri, mais c’est dommage qu’on ne puisse pas venir à 4 personnes ou plus sans assurance d’être bien posés.