Koyi – Paris (75005)


25.03.22 - Guillaume - 716lavie
Koyi
12b Bd de Port-Royal
75005 Paris
01 43 31 97 69
Ouvert du mardi au samedi midi et soir
Métro : Les Gobelins (7)
Bus : Les Gobelins (27, 47, 59, 83)
- Le résumé -

Koyi est un petit restaurant du Sichuan situé dans un coin très sympa à l’écart de la foule, le boulevard de Port-Royal côté Gobelins, cela concourt à son charme, en plus d’une cuisine maison pas trop relevée (surtout pour du Sichuan) et sympathique.

 

- La petite histoire -

C’est Sophie Brissaud qui m’a proposé d’y aller.

- Lieu -

Il est dans un quartier hors mode, au calme. Il y a une plaque qui indique le passage de la Bièvre juste devant le restaurant, le bras vif ici. Si vous voulez en savoir plus sur la Bièvre et le 13ème arrondissement, suivez ma visite guidée de la Butte aux Cailles jusqu’au quartier chinois.

Le resto est petit et lumineux, le jeune homme propriétaire des lieux voulait me donner la table de 2 collée à la porte mais j’ai négocié pour avoir une table pour 4 bien plus confortable. J’ai remarqué pas mal de nourriture en-dessous de la table et je n’étais pas convaincu qu’elle venait d’être laissée là, en tout cas ce n’était pas franchement ragoûtant. Sinon c’est cosy et agréable. Le resto est plein, très vivant, il y avait quelques chinois mais aussi beaucoup de personnes non chinoises qui travaillent dans le quartier.

- L'équipe -

Le service était très sympa, le resto est petit avec une seule cheffe en cuisine et le patron est au service donc faut être un peu patient le midi car c’est plein, le jeune homme a néanmoins réussi à prendre du temps pour nous conseiller.

- Le repas -

Parmi les entrées, il y a des choses qu’on ne voit pas ailleurs comme du navet pimenté et poivré et de la pomme de loup.

De la tête de lapin, ça c’est rare, il y a les têtes d’agneau à la Goutte d’Or et la tête de lapin ici, Paris a de la ressource. Sinon il y a peu de plats, un par page, environ 6 options, une carte courte et rassurante donc sur la fraîcheur.

J’avais envie de me faire plaisir car il y avait enfin une autre bière que la TsingTao, une bière de Taïwan qui est distribuée par un ami du patron mais en revanche elle était quand même bien chère, 7 euros.

Navet pimenté et poivré, c’est délicieux ça, tout simple et très relevé mais une parfaite mise en jambes. Nous ne l’avons pas fini et j’ai emporté le reste chez moi que j’ai fini avec joie.

Excellents ravioli crevettes avec une friture beignet craquante originale.

Ca, ça m’a évoqué la mitmitta, le mélange d’épices éthiopien, c’est un mélange d’épices… chinois.

Sophie me l’avait conseillé, effectivement c’est délicieux, aussi simple que gourmand : un bouillon de poulet au pak choi comme accompagnement.

J’ai pris les nouilles au porc haché (recette de papa) : porc haché, beurre de sésame et ciboulette. On choisit épicé ou non, j’ai pris épicé, ça allait encore, je pense qu’ils peuvent muscler encore un peu si besoin.

Soupe aux ravioli au porc (spécialité “fait maison”)

Ils vendent aussi des trucs assez cools qu’ils utilisent pour leur cuisine, comme du poivre vert en vrac ou des champignons Matsutake déshydratés que j’ai achetés d’ailleurs.

- Le bilan -

Une bonne adresse dans un quartier qui en manque, bon il y a bien Chez Chung et Ase Theodros mais c’est en direction de Saint-Marcel alors que là vous êtes côté Port Royal.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022