La Vague – Paris (75010)


11.01.18 - Guillaume - 716lavie
La Vague
38 Rue du Faubourg Saint-Martin
75010 Paris
09 86 69 80 70
Ouvert du lundi au samedi midi et soir
Métro : Château d'eau (4), Strasbourg Saint-denis (4, 8, 9)
Bus : Mairie du 10 (38, 39, 47, N13, N14), Porte Saint-Martin (20)
Autolib' : 6 rue de Metz, 1 rue Pierre Chausson
http://lavague.restaurant/
- Le résumé -

Une cevicheria dans l’air du temps qui dénote par la qualité de ses produits et de ses plats. Les tables sont bien serrées donc ayez ça en tête. Sinon c’est sérieux et bien troussé.

- La petite histoire -

Je cherchais un restaurant dans ce quartier, un rapide coup d’oeil à ma google map perso sur laquelle figurent tous les restaurants que je veux essayer et je repère cette vague dont je n’avais guère entendu parler depuis que je l’avais inscrite. Les avis sur google m’ont donné envie d’essayer.

- Lieu -

La configuration des lieux est assez ingrate pour les gérants de ce resto car il y a la cuisine derrière un comptoir sur la gauche et des tables pour 2 alignées sur la droite. Ensuite un long couloir étroit mène à une petite pièce qui semblait servir de stockage le jour de ma visite. Nous n’étions pas nombreux ce midi si bien que nous avions la place. Je note que la responsable nous a invité à poser nos plats sur la table à côté inoccupée, ce que j’ai trouvé sympathique. Sinon la décoration est plutôt design mais néanmoins colorée.

CEFZ1419

- L'équipe -

Il y avait un jeune chef et la responsable qui connaissait fort bien sa carte (c’est loin d’être toujours le cas). Elle prenait le temps de décrire le concept (mélanger péruvien et japonais) ainsi que les spécialités traditionnelles et les créations de la maison.

- Le repas -

Donc le midi vous avez un plat avec un accompagnement dans la formule. Certains accompagnements viennent avec un supplément donc on nous dit de compter sur 18, 19 max au total, j’ai trouvé ça fair-play de l’annoncer. Cela change du resto que j’avais fait la veille dans lequel aucun prix n’était affiché (rien sur les murs et pas de carte).

IMG_1301

Je choisis le ceviche péruvien traditionnel à la daurade : le poisson est servi en gros morceaux et le plat est naturellement bien relevé (oh que oui), deux éléments qui nous été annoncés lors de la présentation de la carte. Dès les 1ères bouchées, je trouve ça excellent. J’ai beau aimer les plats relevés, il faut avouer que j’aurais du mal à finir celui-là, ce n’est pas une critique, juste un constat. Mais je préférerais toujours des plats étrangers trop épicés à d’autres trop fades pour plaire au plus grand nombre.

IMG_1324

La personne qui m’accompagne choisit un ceviche tahitien, une création de la maison : sébaste, lait de coco, poivrons, oignons rouges, échalotes grillées, menthe, coriandre. C’est bon et beau.

IMG_E1322

En accompagnement, un causa au poulpe, crème de kalamatas, ciboulette, oignons rouges, aji amarillo. Le causa c’est une pomme de terre réduite en purée puis mélangée à du poisson (thon, poulpe, crabe)  ou de la viande (poulet). Ici c’est thon ou poulpe, je choisis le 2ème. Le poulpe sur le dessus est top mais je regrette que la pomme de terre seule en dessous manque de liant avec le reste. Je la préfère bien mélangée au reste comme à la Mancora Cebicheria

IMG_1321

En dessert un tres leches, c’est une génoise imbibée de sauce aux 3 laits (lait entier, de lait concentré sucré et de lait concentré non sucré). C’est différent de ce à quoi je m’attendais (je ne m’attendais à rien à l’énoncé en fait), meilleur que ce que j’aurais pu craindre et au final bon, même si pas ma tasse de thé.

IMG_1320

- Le bilan -

Pas sûr que j’y retourne le soir sur un coup de tête, de crainte d’être trop serré, mais c’est assurément une option qui étonne par son sérieux. Le service est attentif et didactique, un chouia plus de chaleur? C’est la vague après tout, vague de bonheur sur toi.