Le Bourgeon vient d’éclore – Paris (75009)


09.04.18 - Guillaume - 716lavie
Le Bourgeon
17 rue de Châteaudun
75009 Paris
01 40 18 99 99
Ouvert tous les jours, midi et soir
Métro : Notre-Dame de Lorette (12)
Bus : Carrefour de Chateaudun (26, 32, 43, 67, 74), Chateaudun - Lamartine (26, 42, 43, 85)
- Le résumé -

Les restaurants sichuannais à Paris sont à la mode depuis plusieurs années, très peu tiennent plus de 5 ans, certains offrent des plats où le gras l’emporte sur la finesse. Pourtant, j’aime manger chinois. C’est pourquoi j’espère que ce Bourgeon sera aussi solide que Shanxi par exemple – même si ce ne sont pas les mêmes spécialités – , situé dans le même arrondissement et qui reste de bonne qualité malgré les années.

IMG_2861

- La petite histoire -

Je finissais ma visite guidée de la nouvelle Athènes quand j’ai vu cette nouvelle façade face à l’église Notre-Dame de Lorette. Cela m’a intrigué, il n’y a jamais eu de tel resto par ici. Le soir même nous y étions.

- Lieu -

On a mis les moyens sur la déco, murs quelque peu végétaux et cet éclairage original à base d’ampoules au bout de grosses cordes.
IMG_2881

IMG_2863

- L'équipe -

Au début j’ai eu peur, un serveur parlant quasiment pas français, les français dans la 1ère salle en entrant, les chinois au fond, on nous installe dans la 1ère, je demande à regarder d’abord l’ensemble du resto, on souhaite être au fond près de la cuisine. J’explique ensuite à la serveuse que je connais un peu la cuisine chinoise et que j’aimerais des conseils sur la spécificité de la carte. La personne ne parle pas bien français et m’appelle donc une collègue, à partir de là tout va bien se passer. Ils viendront tous régulièrement nous voir et nous aider sur la manière de manger. J’ai reconnu aussi une ancienne serveuse de Shanxi cité plus haut, qui était toute surprise que je la reconnaisse. A la table derrière nous, la plus proche de la cuisine, il y avait un couple d’environ soixante dix ans accompagné d’une autre personne : le chef est venu les saluer puis s’installer à leur table. Le chef a de beaux habits et paraît maitriser son affaire.

- Le repas -

Je leur ai demandé plusieurs fois la région de la spécialité des plats, je n’ai pas bien compris. J’ai d’abord cru entendre Sichuan et Yunnan, puis quand ils me l’ont répété, je n’étais plus sûr de ce que j’entendais. Je crois que le chef est de Sanhe, dans la province de Hebei, au nord-est du pays. Sans déclencher l’unanimité sur le site chinois de référence pour les avis de restos à Paris, le Bourgeon s’en tire bien auprès de ce public de connaisseurs avec une note de 4,5 sur 5 : les jeunes étudiants chinois à Paris vont beaucoup au resto, ont une grande culture culinaire et savent juger avec précision l’exécution des recettes. Pour celui-là, ils semblent préférer le hot pot aux pâtes maison qui ont un goût original (j’ai lu tous les avis traduits par google).

1ère spécialité : la bière de licorne que tous les chinois buvaient autour de nous. J’avais demandé à la serveuse si elle avait autre chose que de la Tsing Tao, je ne m’attendais pas à être aussi bien servi. Cette bière servi en carafe est légèrement sucrée et se marie parfaitement avec les bouillons épicés.

IMG_2867

La personne qui m’accompagnait a pris une soupe tofu, crevettes, viande. Elle était délicieuse car relevée mais pas trop, bien goûtue et pas grasse.IMG_2890

J’ai pris le bouillon de canard aux piments de Hongrie (?). Vous avez la base et il vous faut ensuite choisir les ingrédients que vous allez plonger dans ce bouillon chaud. Je n’en savais rien alors je m’en suis remis à la serveuse qui m’a conseillé les suivants en photo ci-dessous. Je lui ai aussi demandé de concocter ma sauce car pour les sauces, vous avez une quinzaine d’ingrédients parmi lesquels devez en choisir 3, 4. Je trouvais le goût du bouillon pas assez prononcé donc je lui ai demandé une sauce un peu pimentée. Au final, j’ai préféré la soupe de la personne qui m’accompagnait, car elle était plus facilement appréciable, mais j’aime découvrir de nouveaux goûts et par ailleurs ce bouillon de canard était fin et les ingrédients à tremper dedans de bonne qualité, ça se voit sur les photos.

IMG_2887

Calamars

IMG_2869

Viande de boeuf

IMG_2875

Nouilles

IMG_2886

Crevettes

IMG_2888

- Le bilan -

Combien de temps cela va durer? Est-ce que les néophytes vont y trouver leur compte avec un service qui ne parle pas toujours français? On verra, mais ce restaurant m’a donné envie d’écrire une chronique. C’est agréable, bon et authentique.