L’improbable Mekong Express – Paris (75012)


05.02.18 - Guillaume
Mekong Express
193-197 rue de Bercy
75012 Paris
09 83 84 97 18
Ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 20h30
Bus : Van Gogh (24, 57, 63), Gare de Lyon (20, 24, 63, 65, 87)
RER : Gare de Lyon (A, D)
Transilien : R (Gare de Lyon)
Autolib' : 46 Quai de la Rapée, 24 Boulevard Diderot
- Le résumé -

Mekong Express c’est l’histoire d’un traiteur asiatique perdu dans une galerie commerciale face à la gare de Lyon. Pourquoi je vous en parle? Parce que tout est fait maison et que j’ai un faible pour ces galeries d’un autre temps.

 

- La petite histoire -

J’étais venu assister à une présentation de start-ups en relation avec le tourisme au Welcome City Lab, l’incubateur dédié aux nouvelles manières d’explorer la ville. J’avais découvert cette tour Gamma et sa galerie à l’occasion. Comme j’aime ces lieux à l’écart des zones qui excitent les médias, j’avais demandé à la personne en charge de l’accueil, au rez-de-chaussée si elle avait un restaurant à recommander dans le coin, elle m’avait dit que le traiteur asiatique était très bien. Une fois dans le Lab, j’avais re-demandé conseil à une personne. Lorsque je lui avais dit qu’on m’avait mentionné le traiteur, elle m’avait répondu : « Ouais, vraiment pas exceptionnel ». J’étais donc allé faire un tour après la présentation, j’avais engagé une brève discussion avec la patronne, avais deviné qu’elle était cambodgienne et avais vu que ses plats n’étaient pas du gras glutamaté de traiteur « chinois » lambda. Je m’étais juré d’y revenir à l’occasion. Quelques mois plus tard, alors que j’avais un train à prendre le soir, je décidais de venir en avance et de dîner au Mekong Express.

- Lieu -

Il est au fond de la galerie sur la gauche.

IMG_1616

Je m’étais mis en terrasse avec vue sur la mer. Il était 19h45, les passants se faisaient rares, j’étais le dernier client de la journée car le resto ferme à 20h, j’étais au calme avant de rejoindre la foule de la gare de Lyon.

IMG_1608

- L'équipe -

Elle est touchante car elle est seule, cuisine tout maison, commence à 6h30 le matin et s’arrête à 22h. Elle a repris le lieu il y a 7 mois. Pour peu qu’on s’intéresse un tantinet à ses plats, elle explique alors bien volontiers ce que c’est, comment elles les a préparés.IMG_1613

- Le repas -

Un men à la viande, un autre aux légumes, bien. Alors que je mangeais, seul client dans le restaurant, je remarquais qu’elle était assise derrière moi et je supposais qu’elle mangeait aussi. Non, elle préparait ses nems sur une table.
IMG_1602

Elle me demande ce que je veux manger. Je réponds que je souhaite quelque chose de réconfortant et pas trop gras. Elle me dit : « une soupe alors, je vous mets des crevettes fraîches, de la viande, de la coriandre ». « Ah que oui! ». La voilà, ce n’était pas la meilleure soupe que j’ai mangée de ma vie, mais elle était faite avec sincérité et le côté « fait minute, sur mesure » lui donnait du charme. Ce n’était pas la meilleure soit, mais elle était bien bonne, un peu salée pour moi.IMG_1619

Je suggère que c’est peut-être le bouillon qui donne ce goût salé. Elle m’explique qu’elle l’a fait maison avec des carcasses de poulet, je suis assez surpris alors elle me propose derechef de venir voir dans sa cuisine. Mazette! Nous en avons alors déduit qu’elle avait sans doute été trop généreuse avec la sauce Nuoc Mam, ce qui expliquerait le salé.
IMG_1609

Nous papotons. Elle m’apporte des herbes qu’une amie à elle lui a rapporté du cambodge. Elle va s’en servir pour cuisiner des soupes au poissons avec du tamarin, si je me souviens bien.IMG_1612

Elle me vante les mérites de son tapioca bananes frais du jour, va pour un tapioca!IMG_1620

- Le bilan -

2 nems, une soupe, un tapioca bananes, 2 bières (1664, elle n’a pas de Tsing Tao) : 19,50 euros. J’aime ce genre d’adresses qui montrent que l’authentique peut surgir n’importe où à condition d’avoir les yeux et le coeur ouverts.