Sarté – Paris (75018)


15.06.22 - Guillaume - 716lavie
Sarté
15 Rue André del Sarte
75018 Paris
01 42 57 29 27
Ouvert du mardi au samedi midi et soir
Métro : Barbès Rochechouart (2, 4), Anvers (2)
Bis : (85)
https://www.sarterestaurant.com/
- Le résumé -

Une excellente découverte à Montmartre pour le déjeuner avec ce menu complet à 25 euros à Sarté rue André del Sarte à Montmartre.

- La petite histoire -

J’ai longtemps été sceptique sur les adresses de cette rue, l’ayant bien connue il y a 20 ans, quand il n’y avait que le polonais Mazurka, et l’ayant vue devenir l’épicentre de la hype du Bas Montmartre flanc oriental (si c’est la 1ère fois que vous entendez cette expression c’est normal, je viens de l’inventer). Mais là, une proche me dit qu’elle l’a repérée sur google et que pour mes visites guidées, cela pourrait être utile d’avoir une adresse abordable et gourmande à conseiller dans le coin à mes clients. Bon point. Je regarde sur le net, ça a l’air sérieux : déjà il y a ce prix de menu déjeuner que j’aime et qui semble s’être imposé dans ce quartier allant du bas de la rue Clignancourt côté Rochechouart jusqu’au bas de la même rue côté Ordener : 25 euros entrée/plat/dessert. Sachez qu’Andrea del Sarto était un peintre de la Renaissance originaire de Florence. Ci-dessous un portrait de la femme de l’artiste.

- Lieu -

C’est joliment décoré, les tables ne sont pas collées les unes aux autres, mais il y a tout de même une certaine densité. Personnellement, ça m’allait bien de manger dehors, la terrasse est super.

- L'équipe -

J’avais réservé une première fois via la Fourchette et j’avais eu un empêchement, je m’étais juré de les appeler pour les prévenir et ça m’était sorti de la tête. Je les avais alors appelés juste après le déjeuner pour m’excuser, la personne au téléphone voyait tout de suite de quelle réservation il s’agissait et cette réactivité ainsi que le fait qu’il réagissait avec compréhension m’avaient plu. J’ai compris en y allant que c’était le patron qui m’avait répondu : service très sympa et pro assuré par lui. On vous apporte d’entrée une belle carafe ou plutôt on vous propose de choisir entre eau gazeuse et eau plate et si vous hésitez comme ce fût notre cas, on peut vous proposer d’apporter les deux, ça en dit long sur le service client.

Il y avait donc le patron et son chef cuistot ce midi, c’est tout. Nous avons eu l’occasion de discuter avec le patron en fin de service. Son épouse travaille dans les ambassades et il l’a donc suivie au gré de ses affectations : d’abord le Caire, ville qu’il a adorée, puis Rabat, ville plus petite. Il a ouvert Sarté début 2020.

- Le repas -

J’ai parlé du menu déjeuner, le voici. Le soir, il est à 49, je trouve cela dommage qu’il y ait un tel écart avec le déjeuner et qu’il n’y ait pas un menu intermédiaire le soir.

Entrées

Asperges vertes, oeufs de truite et crème de citron

C’est beau, coloré et très bon, il y a un vrai souci de présentation et un jeu sur les textures.

Terrine d’agneau à la menthe, picallili et sucrine

Délicieuse, originale, gourmande et là encore y a ce soin particulier qui amène à composer un vrai tableau (oui bon on se comprend, je ne m’emballe pas mais c’est ce qui me vient, cherche pas à chambrer là-dessus).

Plats

Filet de lieu noir, petits pois, épinards et purée de betteraves

Alors ma marotte, je trouve le poisson pas cuit selon moi, mais vraiment pas, mais je sais que certains l’aiment comme ça. Pour le coup, dernièrement, j’en ai mangé un parfaitement cuit (selon mes goûts encore une fois) à Mieux. Cela étant, j’ai demandé si on pouvait le recuire et on l’a fait sans sourciller et on me l’a rendu parfaitement cuit, c’est-à-dire pas surcuit non plus. Les petits pois et épinards sont magnifiques et la purée de betteraves contraste joliment avec eux.

Le pain est dingue c’est le Phénix de la boulangerie Raphaëlle en face : un pain fait à partir de chapelure de vieux pain et une levure de la brasserie de la Goutte d’Or (si j’ai bien tout compris, j’espère ne pas dire de bêtise), c’est très bon et écolo et si vous allez à la boulangerie pour l’acheter, il n’est pas cher.

Côté vin, un Sauvignon très bien, Callipyge (qui veut dire “qui a de belles fesses”) de Montdomaine.

Desserts

On retrouvait la même envie de marier les couleurs et les textures que dans les plats mais je les ai trouvés tous deux moins marquants côté goût.

Parfait glacé, yaourt au miel et au thym, cerises et gelée de balsamique blanc

Ganache chocolat, rhubarbe et noix de macadamia

- Le bilan -

C’était un déjeuner parfait et c’est le genre d’adresses dans lesquelles j’ai envie d’emmener des amis et proches manger un midi de semaine.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022