Foujita – Paris (75001)


21.10.17 - Guillaume
Foujita
41 Rue Saint-Roch
75001 Paris
09 83 96 77 55
Ouvert du mardi au dimanche midi et soir
Bus : Pyramides (68, 95, 27, 21, 81)
Métro : Pyramides (7, 14)
Autolib' : 12, rue des Pyramides

- Le résumé -

Foujita propose un des meilleurs rapports qualité-prix de la capitale question sushis. Vous aurez de plus l’occasion de les savourer dans un décor traditionnel. Attention cependant, vous êtes un peu serrés, le service est sympathique mais pas des plus calés et enfin les suhis sont tous bons mais pas forcément excellents. Une belle option pour budgets raisonnés.

- La petite histoire -

Je l’avais chroniqué en 2011 à une époque où le resto n’était pas au mieux de sa forme, si bien que je l’avais retiré du blog depuis. Lors du dernier dîner mystère 716, un ami qui connaît bien Rob le chef, me disait le plus grand bien du resto sous sa nouvelle formule, à savoir depuis qu’il avait été repris par Rob justement qui n’avait pas voulu voir le resto disparaître après qu’il eut été vendu par ses précédents propriétaires. Ni une, ni deux, j’allais le rester dans les jours qui suivirent.

- Le lieu -

Le lieu a du charme, désormais avec le succès il a aussi de la vie, fini les trois tables occupées dans une ambiance morne, désormais c’est plein et il faut réserver. Ne cherchez pas l’intimité mais de toutes façons dans les sushis à moins de 60 euros par tête à Paris, ce n’est quasiment jamais le cas.IMG_8243

- L'équipe -

Coté service un jeune homme assure le service en salle, il est aidé d’un monsieur qui aide à débarrasser. Le premier est fort sympathique mais ne connaît pas forcément tous les sushis qu’il apporte, le second est un peu bourru sans le vouloir et ne parle pas super bien français. Il nous apporté un seul thé vert (que nous n’avions pas commandé) en même temps que la glace au thé vert, si bien que j’ai cru qu’il s’était trompé comme j’avais répété deux fois « thé vert » au moment de commander ma glace. Il a répondu un truc assez incompréhensible si bien que je lui ai redit que nous n’avions pas commandé, il a alors répondu « calmez-vous, c’est un cadeau » : drôle de manière d’offrir.

Côté chef, Rob est aux manettes (ci-dessous à droite), avec son acolyte japonais, les deux veillent à leur salle comme à leur cuisine. On n’est pas dans le schéma du chef à sushis tellement absorbé qu’il en devient hermétique à ce qui se passe dans son resto.HBQJ7302

- Le menu -

Comme les sushis à la pièce n’étaient pas donnés, on s’est dit qu’on allait prendre un assortiment de sushis à 23 et leur donner un budget pour le sushis à la pièce, 35 euros en l’occurrence. Le serveur nous conseillait de mettre 50 à 60 par tête dans les sushis à la pièce pour nous faire plaisir, ce qui était au-dessus de notre budget. Notre option s’est avérée payant, ça nous a coûté 58 pour 2 soit 29 par tête et on a eu la dose. Ci-dessous l’assortiment de sushis à 23.IMG_8244

Et voici pour ceux à la pièce, le serveur est arrivé à peu près à tous nous les décrire, mais il en manquait qq-uns à l’appel, peu importe. On a reconnu les coquilles Saint-Jacques, le Toro, …. Je me suis souvenu de cette remarque de cette collègue gastronome Sophie Brissaud à propos du riz de Foujita qui était perfectible. Effectivement la remarque m’est revenue à l’esprit alors même que je tiquais sur le riz : il manque de consistance et sans doute d’un petit goût vinaigré plus prononcé. Je ne suis pas spécialiste alors j’émets ces remarques avec des baguettes, mais effectivement le riz est encore perfectible mais ce n’est en rien rédhibitoire.IMG_8245

Une glace au thé vert pour deux en digestifNHCD0140

Et la compotée d’azuki (haricot rouge japonais) qui va avec

UWPC6392

Le fameux thé vert qui a débarqué en solo sur notre table
IMG_8246

- Le bilan -

Un excellent rapport qualité-prix en plein coeur du 1er arrondissement. Ce n’est pas un coup de foudre mais une option très agréable et pratique avec une ambiance globalement agréable, si le monsieur qui débarrasse peut faire plus d’efforts, ce serait bien. Dans le même genre, j’aime aussi Kokoya à l’entrée des Batignolles mais l’atmosphère est devenue plus froide avec la nouvelle direction.