Le Beurre Noisette – Paris (75015)


07.12.10 - Guillaume
Le Beurre Noisette
68, rue Vasco de Gama
75015 Paris
01 48 56 82 49
Fermé Dimanche et Lundi
Métro : Lourmel
- Le résumé -

Un bon plan quand je l’ai testé. Cuisine maligne, équipe  réactive.

- Le lieu -

 Il est situé dans cette rue de Vasco de Gama qui se trouve plutôt bien lotie en bonnes tables (L’Os à Moelle, le Vasco de Gama, Autour du Mont). 

Quand on rentre on voit vite que c’est assez rempli, les tables sont un poil serrées par endroits.
Mais surtout ce qui m’a rassuré tout de suite, c’est la jeune femme derrière le bar qui m’a salué en me souriant alors que je poussais la porte. Là ça met tout de suite bien. Je suis rentré l’autre jour dans un restaurant et je me suis retrouvé face à une statue grecque derrière le comptoir : vous savez le genre de personnes qui non seulement ne vous saluent pas mais en plus vous regardent comme si elles se demandaient ce que vous veniez faire ici. Ca me fait penser à la blague de Bigard : – c’est pour manger ? – non c’est pour un tennis.
Ensuite, pour en revenir au Beurre Noisettes, le serveur avait lui aussi une bonne tête. Vous me direz : – « qu’est-ce que c’est une bonne tête? » – « rien, c’est une bonne tête, une mine à l’abord sympathique ».

La petite histoire

J’ai rencontré une personne travaillant dans le tourisme, habitant dans le 15ème et elle-même fine gourmette (il n’y a pas de féminin mais franchement je ne vois pas pourquoi). Du coup elle avait quantité d’adresses à recommander parmi celles où elle emmène ses clients. Ca tombe bien, je vais rarement dans le 15 alors que c’est un arrondissement dans lequel on mange bien. Je la rappelle la veille de mon déjeuner : – « si tu devais ne m’en conseiller qu’un, lequel ce serait ? » – « le beurre-noisettes », – « ok c’est parti. »
Je regarde rapidement sur le web avant d’y aller. De bons avis sur cityvox et le Fooding. Ce dernier explique avoir intégré le resto à temps dans l’édition 2011 de leur guide. Le problème avec le Fooding, c’est non pas la qualité de leurs adresses car souvent ça va, c’est plus qu’on ne peut absolument pas savoir si l’endroit est tenu par des têtes à claque ou s’il est vraiment cool. Alors, oui, ils essaient de mentionner lorsque le service et l’accueil ne sont pas à la hauteur mais ça reste encore insuffisant.

Pour le Beurre Noisettes, je me disais : de toutes façons il faut tester pour voir.

Je regarde rapidement sur le web avant d’y aller. De bons avis sur cityvox et le Fooding. Ce dernier explique avoir intégré le resto à temps dans l’édition 2011 de leur guide. Le problème avec le Fooding, c’est non pas la qualité de leurs adresses car souvent ça va, c’est plus qu’on ne peut absolument pas savoir si l’endroit est tenu par des têtes à claque ou s’il est vraiment cool. Alors, oui, ils essaient de mentionner lorsque le service et l’accueil ne sont pas à la hauteur mais ça reste encore insuffisant.
Pour le Beurre Noisettes, je me disais : de toutes façons il faut tester pour voir.

- L'équipe -

A mon arrivée, la jeune femme derrière le bar m’a salué en me souriant . Bonne tête du serveur.

- Le menu -

On attaque.Huitres gratinées aux pieds de porc et au chorizo
J’avais un petit doute, ça s’est en fait très bien passé. C’est dans l’après midi que les choses se sont corsées, pourtant je ne pense pas qu’un des ingrédients n’était pas frais, c’est juste que j’ai eu du mal à digérer.
Mais j’étais très content sur le moment, c’était franchement consistant. Les huîtres étaient délicieuses et parfaitement cuites.

 Velouté de céleri au foie gras
La personne qui m’accompagnait a trouvé ça délicieux.

Bar aux artichauts de Bretagne
Là on retrouve le poisson que j’aime, parfaitement cuit. Dommage que les artichauts aient été si chers, j’ai du mal à me laisser aller à la régalade quand il y a aussi peu d’accompagnements. On se dit, bon prends pas trop d’artichauts d’un coup car il t’en reste plus que deux, reprends plutôt deux bouchées de poisson, ça déséquilibre la dégustation je trouve, ça lui enlève un caractère instinctif. Cela étant le serveur était super sympa, lorsque j’ai demandé un peu plus d’artichauts, il n’a absolument rien dit, ensuite il m’a expliqué que la taille des portions était due au prix du légume et pour finir il a aquiescé sur le fait pour lui aussi c’était un poil léger.
Je me suis permis de suggérer que dans ce cas une petite purée de pommes de terre qui coûte pas cher peut super bien accompagner le tout.

 Ananas poché à la noix de coco

Très bien, léger, aérien, j’avais un petit peu de mal avec ma seul cuiller pour casser le tout comme je voulais mais voilà un beau dessert léger et fruité comme je les aime.

- Le bilan -

Alors c’est un bon plan ! C’est bon et le jour de ma visite l’équipe était sympa. A vérifier sur le long terme. Mais pour un 45 euros par tête, je le classe dans mes favoris avec Les Fougères et Itinéraires (à propos duquel j’ai lu qu’il y avait eu des flottements mais je n’y suis pas retourné pour vérifier).