Mon boucher m’a dit : la bonne viande rouge c’est sans matière grasse ni sel ni poivre, 1 min. max de chaque côté et basta. Avec évidemment la mise à température avant et le laisser reposer ensuite. Mais ça tue de ne mettre rien, que de la pure barbak au goût de barbak quoi. Du coup je sors ma moutarde par réflexe et puis je l’ouvre pas. Ni sel ni poivre comme ça tu te poses pas la question de savoir si tu sales avant ou après (puisque tu sais : y a la moitié qui dit avant et l’autre après). Ce n’est pas du parmesan sur les asperges mais des oignons nouveaux roses.

Pour les asperges j’ai suivi cette recette toute simple de filet de boeuf aux asperges poêlées en me concentrant juste sur la partie Asperges. J’ai donc remplacé les échalotes par des oignons nouveaux roses. Et je n’ai pas mis de cognac. Donc j’ai fait revenir huile d’olive et beurre et y ai jeté mes oignons nouveaux émincés. Ensuite j’ai un peu épluché les asperges vertes, les ai coupées en bouts de 3 cm environ et mélangées au reste. J’ai alors mis un couvercle pour que l’humidité aide à attendrir les asperges. Et de temps en temps j’ai remué le tout, je veux dire la poêle avec couvercle elle-même. Ca m’a donné une belle coloration et une parfaite consistance. J’ai fait cuire à part sur un grill ma viande. Quand je dis grill, c’est un type de poêle que je pose sur ma plaque de cuisson, non je n’ai pas de barbec’ à Paris, pas encore.

C’était parfait. On peut mettre un chouia de gros sel sur les asperges mais rien ne sert de surligner le trait.

Voici une salade de concombre toute simple qui permet de profiter de ce légume de manière un peu différente. Il s’associe très bien à la feta qui donne à l’ensemble un peu plus de goût.

J’épluches mon (demi)concombre, je le coupe en morceaux et j’y verse de la fleur de sel histoire de le faire dégorger un peu. J’ajoute ensuite ma feta, des bonnes olives, un oignon rose tout frais, quelques pignons de pins et de la ciboulette. J’ai du bon poivre que j’ai parsemé. Enfin j’ai versé sur le tout un mélange d’huile d’olive et de citron, ça marche comme pour les tomates mozza ou tomates basilic, il faut bien doser son mélange pour trouver l’équilibre entre l’amertume de l’huile et l’acidité du citron, on ne doit sentir aucune des deux trop fort.

C’est l’époque des oignons nouveaux tellement plus économiques que les autres, tu as tellement à manger dessus. Doc j’avais fait les soupes avec le vert, classique, la tarte, je cherchais d’autres trucs. Je suis tombé sur cette recette de salade sur potagercity (la photo d’illustration n’a rien bizarrement à voir avec le plat), ils ont qq bonnes recettes). L’originale prévoyait de la salade verte en plus, je n’en avais pas. J’ai rajouté du Roquefort car un bon ami qui se reconnaîtra m’en avait offert un véritable pavé soixante-huitard, de Carles en plus. C’est très bon, frais, croquant, un peu trop salé. Ca me fait mal de dire ça mais le Roquefort était de trop en fait. Prochaine fois je déglace les lardons au balsamique comme dans une salade de pissenlits et je fais une vinaigrette à la moutarde histoire de rajouter de l’acidité. C’est une bonne base propice aux explorations diverses.

Saturday afternoon 30th of may 2020, fucking hot in Paris and that’s the progressive end of the containment’s period. I wanted to play some new records that I had bought just before the Covid’s wave, a mix of ambient/experimental with some cool dancing electro. Of course there are always some old tracks too.

Strictly vinyls, 2 turntables, no edition.

1) John Elder – Again [Bedroom Suck]
2) Suso Saiz – El Mar Que Tendra El Mar [Villalegre Recordings]
3) Future 3 / System – Reverberate [April Records]
4) System Olympia – Yoon [Slow Motion]
5) DB. Source – Ciane (GG Records Trance Mix) [Gravity Graffiti]
6) Gnork – Ur So Fukn Good [Earth Plates]
7) Plein Soleil aka Chloé & Krikor – Casus Belli Casus Belli (Brontosaurus Saga Mix) [Live at Robert Johnson]
8) Ogenki Clinic – Kirei (James Holden vs Main Element Remix) [Easyaccess]
9) Sister Maso – Erotic Holidays Packet (Open Spaces Mix) [Sleeve Records]
10) DJ Neumann / Rare Appearance – Perfect Taxture [TAX FREE Records]
11) Enlight aka Gavin Hardkiss / Hawke – Feel It [Elegal, sublabel of Klasse Wrecks]
12) Donald’s House – 3 A.M. [Filament]
13) Gnork – Lost In X [Earth Plates]
14) Blair Greenberg – Beach [Bedroom Suck]
15) Antonio Garcia – Guitarra Primitiva [Villalegre Recordings]
16) Albert Alan Owen – Following The Light Part II [Libreville Records]
17) Keiichi Suzuki/鈴木慶一 – Satellite Serenade (Trans Asian Express) [WAU! Mr. Modo Recordings]
18) Sam Mallet – Stream Daimons’ Speak [Bedroom Suck]

En ce moment, on trouve énormément d’oignons nouveaux, verts comme rouges, on aurait tort de se priver et il n’y a rien de meilleur au monde qu’une omelette ou une poêlée de pommes de terres nouvelles aux verts d’oignons nouveaux. Bon là, j’avais déjà fait les deux et je voulais faire autre chose avec le reste. Je suis tombé sur cette recette de tarte aux oignons nouveaux qui avait le mérite d’être toute simple. Je coupe mes verts en biais et je les mets à la poêle dans un fond d’huile d’olive chaude mais assez vite je me suis rendu compte que je n’avais pas assez d’oignons et que je courais le risque de répéter la même erreur qu’ici, à savoir un appareil insuffisant. J’ai alors rajouté une courgette coupée en tranches, au final j’aurais même pu en mettre deux. Pour le reste j’ai suivi la recette, à savoir ajouter laurier et thym, couvrir et baisser le feu pendant 15 min. Ensuite on sale et poivre et on dépose ça sur sa pâte feuilletée percée de trous faits à la fourchette.

Pour l’appareil j’ai pris un reste de crème liquide en brique qui devait correspondre à 15-20 cl et je n’ai mis que 2 oeufs au lieu de 3 : ça m’ennuie de claquer autant d’oeufs pour une tarte et puis comme j’avais peu de matière, je ne voulais pas avoir un appareil trop conséquent non plus.

C’est parti pour 30 min à 200° dans le four préchauffé. A mi-cuisson, ma tarte s’est levée au milieu, un truc de malade, on aurait dit une montagne comme si ma tarte voulait toucher le haut du four. Je ne me suis pas inquiété plus que ça et je n’ai aucune idée du pourquoi ni comment car ma tarte était bien percée. Lorsque j’ai sorti ma tarte, j’ai fait quelques trous avec la lame d’un couteau pointu et ça a suffi pour la faire redescendre. Voilà, la tarte était très belle, si j’avais su j’aurais mis une 2ème courgette mais surtout la prochaine fois, je la ferai lorsque j’ai encore beaucoup de fanes d’oignons pour pouvoir bien garnir la pâte à souhait. Une recette pas chère, savoureuse et saine.

Les soupes je maîtrise, c’est simple comme bonjour. J’adore passer toutes mes fanes en soupes et manger ça le soir, c’est léger et nourrissant et derrière on peut s’offrir un bon dessert sans hésiter.

Pour les soupes je commence toujours de la même façon. Si j’ai une ou deux pommes de terre alors je les épluche et je les mets sur le 1er étage dans mon fait tout. En-dessous je mets de l’eau froide disons au tiers. Je mets le feu à fond avec un couvercle.

Pendant ce temps je prends mes fans que j’ai généralement préalablement rincées dans un mélange vinaigre blanc – eau afin d’enlever la terre et les petits gravillons, je les coupe au couteau grossièrement, c’est important de le faire parce que ça permet de faciliter le travail du mixeur par la suite.

Je les rajoute aux pommes de terre et j’ajoute aussi 2 gousses d’ail si j’en ai, un peu de piment frais quand j’en ai (c’est parfait pour relever les soupes de légumes sans recourir à un bouillon cube) et un gros oignon.

Dès que l’eau bout, je la sale, idéalement avec mon sel aux herbes acheté en Autriche sinon du sel normal et je baisse un peu le feu.

Quand c’est prêt, je verse le tout dans l’eau et je mixe avec mon mixeur plongeant.

Cette fois-ci, j’avais des fanes d’épinards, une ou deux patates, mais pas d’ail. J’ai mixé ma soupe en ajoutant un peu de piment en poudre. C’était bien mais ça manquait de goût.

Le lendemain j’ai relu des recettes et j’ai vu qu’elles ajoutaient toutes du bouillon de volaille ou de poule. Je m’y suis résolu et c’était fantastique … et oui. J’ai dégusté ma soupe avec un peu de crème fraîche en brique que j’avais, c’est une des meilleures que j’ai jamais faites et j’en ai fait hein. Fantastique. Pas nécessairement photogénique mais absolument délicieux.

J’avais de la rhubarbe rouge, ma préférée, pas la verte plus acide et qui dégorge plus. Je voulais faire quelque chose de sympa, pas une simple compote et pas non plus une tarte. Ah et je voulais quelque chose de simple. Je suis tombé sur cette recette de crumble enfantine, je crois bien que c’est le 1er crumble que j’ai réussi. Je n’avais pas de pommes et oui la saison de la pomme ne coïncide pas avec celle de la rhubarbe et bien c’était très bon sans pomme. Pareil, je n’avais pas de sucre vanillé, j’ai mis du sucre roux à la place sur la rhubarbe, le même que j’ai utilisé pour la pâte à crumble. C’était splendide, je ne savais pas s’il fallait que je laisse plus longtemps pour qu’il dore plus : j’ai soumis la question sur instagram et facebook et on m’a dit que c’était bien comme ça. Effectivement ça l’était, néanmoins la prochaine fois, je prolongerai un peu plus. La croûte à base de farine, beurre et sucre c’est parfait!

J’ai trouvé cette recette-ci sur le site de ELLE que j’ai appliquée à la lettre donc pas beaucoup d’autre chose à vous dire que ça et de vous donner l’envie de la faire, l’essentiel étant de se procurer des câprons, ce qui ne court pas les rues à la différence des pignons et du basilic.

Despite his name Señor Chugger is a young British producer : “I just liked Señor instead of Mister 😀”. This is how he describes himself : “Forged in the darkness of a Welsh basement, Señor Chugger was born through a caustically potent passion for Chug, Italo & EBM.”

He dropped earlier this year a promising Ep full of italo / nu disco with a twist of English funkyness on top, on Moustache, the records label from David Vunk that has been putting out quality stuff regularly for a while now.

Señor Chugger will release more stuff as soon as he gets a new computer. Here is his 716 Mix for now, just on time to celebrate the end of the containment here in France : some italo-ish, balear-ish, nu-disco-ish melting pot in the middle of which you can find a Colombian and a French tracks.

Râble de lapin à la moutarde – tagliatelles. C’est la recette du Larousse, on ne peut ni plus simple ni plus traditionnel (pas de vin blanc). J’ai fait revenir les gésiers à part dans un mélange beurre – échalotes – ail, déglacé au porto puis crème fraîche, sel et poivre.

Je vais être honnête avec vous, je ne sais plus exactement la recette que j’ai suivie car elles se valent à peu près toutes, il n’y a pas de grosse variation entre celles qu’on trouve. Je crois néanmoins avoir suivi celle-ci et fait un mélange avec celle-là. Je me souviens avoir utilisé un peu de cannelle comme dans la 1ère.

Merci à Crazy Little Sue pour sa recette de fondant chocolat – banane. La part est plus jolie que le fondant en entier, je n’ai pas non plus réussi à avoir son épaisseur avec ses quantités, mais c’est délicieux, de la vraie comfy food, bien sucrée donc la boule de glace vanille et le café noir sont des compagnons bienvenus. On pourrait diminuer un peu le sucre et mettre 200g de chocolat. J’aime l’idée que ce soit si simple, qu’il n’y ait ni levure, ni blancs d’oeufs et la banane joue bien son rôle en apportant son côté fondant.

Croque-monsieur d’Alain Ducasse, trop simple et je n’aurais jamais deviné qu’on utilise un mélange emmental – parmesan – crème fraîche et pas de béchamel (ça me va bien, je n’arrive toujours pas à faire une bonne béchamel). Voici la recette en vidéo simple comme bonjour. Un conseil qui ne mange pas de pain, investissez dans un bon pain de mie de boulanger, ça change tout et vous soutenez votre boulanger.

Avec la veste à capuche 716lavie sérigraphiée par Chrome Serigraphie, tu peux randonner en Ethiopie, te poser avec ton gamin dans les Pyrénées, admirer les montagnes du Pakistan, kiffer lors du lancement du site 716lavie.com, faire une pause en Roumanie lors d’une randonnée en montagne, te produire en dj-set à Concrete, admirer la dune protégée de l’île de Nida en Lituanie, poser devant chez Ramona à Belleville avec ton crew ou vérifier la taille dans ta cave à vins du 11ème. Ce n’est pas parce que c’est moi qui les ai fait faire mais j’ai halluciné sur leur qualité et leur solidité lors de mes voyages à l’étranger. C’est un hoodie plutôt chaud pour l’automne / hiver ou les soirées d’été un peu fraîches ou bien quand tu sors de l’eau et que tu veux te mettre bien. C’est bradé 20 balles, 30 frais de port inclus, il n’en reste que 7 sur le shop. Merci à tous ceux qui ont joué le jeu d’envoyer leur photo.

Commander ici

Les épinards c’est comme les blettes, j’adore ça, c’est pas très cher, très sain et ça peut s’accommoder de multiples façons, en souple, plat, gratin, salade. Ici j’avais un reste d’épinards lavés triés. Je voulais les faire simplement mais que ça me constitue un plat. J’ai alors trouvé cette recette d’épinards à la crème et j’ai vu ensuite dans les commentaires qu’une personne disait avoir ajouté un oeuf au plat et que c’était parfait. Ca correspondait exactement au déjeuner léger, rapide mais goûtu que je voulais faire. Donc on fait fondre ses épinards dans le beurre, je n’ai pas remué avec une gousse d’ail piquée au bout d’une fourchette car il me restait une seule gousse d’ail que je voulais garder. J’ai mis un peu crème (un peu trop), muscade, sel et poivre. J’ai versé ça dans mon assiette. Et dans la même poêle chaude, j’ai fait chauffer un oeuf au plat que j’ai gardé relativement liquide afin que l’ensemble baigne dans une joyeuse onctuosité. C’était parfait, pas cher et très léger malgré tout.

Bon cette recette rejoint beaucoup celle des tomates à la mozzarella, mais ça fait jamais de mal d’être un peu plus spécifique. Les tomates à l’huile d’olive c’est tout simple. Vous lavez vos tomates, les coupez en tranches ou en jolis quartier et vous posez les morceaux ou tranches sur une assiette, vous saupoudrez de gros sel et vous laissez bien dégorger, 10 min. au minimum, ça peut être bien plus, parfois comme avec celles-ci, j’ai laissé l’assiette dans un placard afin qu’elles n’aient pas très chaud et je les ai bien laissées une heure le temps de faire autre chose. Ensuite vous allez mélanger de la bonne huile d’olive avec du citron, c’est là que c’est important : il faut ajuster le dosage au coup par coup, cela doit être un délicat équilibre entre l’amertume de l’huile d’olive et l’acidité du citron, l’un ne doit pas prendre le pas sur l’autre, les deux saveurs doivent s’équilibrer gaiement. Vous versez alors sur ce mélange sur vous tomates dégorgées et vous parsemez le tout de basilic lavé, coupé et le tour est joué.

Les asperges blanches c’est très bon, mais ça manque parfois un peu de goût quand c’est servi tout seul. Il y a l’alternative de les servir avec une sauce blanche ou crème fraîche revisitée, mais je préfère cette recette trouvée ici. Il vous suffit d’avoir du beurre, du citron et un ou deux oeuf et hop!, le tour est joué. Voici 2 versions ci-dessous, la 1ère plus liquide et la 2ème (j’avais moins de citron dispo) plus concentrée sur l’oeuf.

I have made a playlist for my dear friend Clément from Creaminal, the Music Supervision Agency. He has published it through soundsgood, but there was a few tracks that were not available on the different platforms, so I have published the entire playlist here.

1) Art Blakey – Comment on Ritual
2) Obatala Sango Ochun – The Beginning (Afrikan Latino Mix) (1989)
3) Donna’s Winter – Caserta’s Groove (Mixed By Caserta)
4) Luiz Gonzaga – Numa sala de reboco
5) Daniel Melingo – Cuando La Tarde Se Inclina
6) Hasna el Becharia – Koul Chi Al Oualidine
7) Karl Berger & Edward Blackwell – Just Play
8) Nat Adderley – Fortune’s Child (Instrumental)
9) Cannonball Adderley – Jeannine
10) Outerzone Band – Space Chord 1
11) John Elder – Again
12) Belia Winnewisser – Voices
13) Finzy Kontini – Cha Cha Cha (Roe Deers Loud Mix)
14) Bandolero – Paris Latino (Petko Turner Edit)
15) Black Dice – Endless Happiness
16) Blair Greenberg – Beach



Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris

Subscribe

* indicates required