Gallopin – Paris (75002)


29.11.08 - Guillaume - 716lavie
Gallopin (1ère visite)
40, rue Notre-Dame des Victoires
75002 Paris
01.42.36.45.38
Ouvert de midi à minuit tous les jours
Métro : Bourse
http://www.brasseriegallopin.com
- Lieu -

La brasserie Gallopin, c’est avant tout un décor car le restaurant ouvert par Gustave Gallopin existe depuis 1876, ensuite c’est un lieu, la bourse de Paris, très calme le soir et enfin c’est une ambiance plus canaille qu’elle n’en a l’air.
Pour aller dans vif du sujet, je suis un fan du débarquage à 22h30 après apéro costaud pour enchaînement fatal : andouillette de Troyes AAAAA à la ficelle à 15,50 euros puis fameux baba au rhum : “le Baba Gallopin aux raisins blonds de Corinthe punché par vos soins au rhum Saint James ambré”.
Sinon le Châteaubriand poêlé sauce aux 2 poivres flambé à la fine champagne pommes frites est à 26, 50 euros.

Note : Gallopin a changé de mains, la brasserie a désormais été reprise par des Lyonnais, plusieurs plats on pris quelques euros dans la gueule (l’andouillette est à 19 et qq alors qu’elle était à 17 auparavant et 15,50 encore avant). Au service c’est un mix de l’ancienne et de la nouvelle équipe.
J’ai eu un commentaire très défavorable d’un lecteur de 716 sur la nouvelle formule… Perso quand j’y avais été, c’était plus cher et ils avaient changé l’accompagnement de l’andouillette (il y avait aussi des petits légumes, alors que c’est bien mieux avec juste des patates selon moi) mais je n’avais pas trouvé ça si pire comme disent les québecois.
En revanche j’ai peu apprécié une fois l’accueil au téléphone d’un responsable de la nouvelle équipe qui m’a expliqué clairement qu’ils n’avaient plus rien à voir avec l’ancienne direction et qui manifestait l’envie d’une rupture. Quand on est attaché à une maison comme celle-ci, on aimerait voir plus d’attention pour les anciens clients.

Formule à 24 euros avec entrée-plat ou plat-dessert.

Lorsque j’y suis allé, le propriétaire des lieux, très sympa, s’est proposé de m’en faire l’histoire. En fait je croyais que Gallopin appartenait aux frères Blanc ou au groupe Flo mais non c’est la famille Alexandre qui le détient depuis 1997 après avoir revendu Bofinger : ça rajoute à la sympathie du lieu, j’ai envie de dire.

La petite histoire :
En 1876, Gustave ouvre un débit de boissons juste à côté du resto actuel puis l’année suivante ouvre la fameuse brasserie. Il fait venir du bois de Cuba pour le bar exceptionnellement large et l’établissement est inscrit au registre du commerce sous le nom d’American Bar car M. Gallopin voulait en faire un trait d’union entre Paris et New York. On voit encore des inscriptions “American Drinks” ou “Stock exchange” sur les panneaux de bois.

Gustave Gallopin a dessiné lui-même le logo (les 2 G) du restaurant.
Enfin, last but not least, le gallopin de bière (20 cl) a été inventé ici, vous pouvez en demander et on vous servira du coup la bière dans ce gallopin ci-dessous.