AN Japonaise – Paris (75002)


23.09.20 - Guillaume - 716lavie
AN Japonaise
11 Rue Poissonnière
75002 Paris
01 42 33 91 74
Ouvert tous les jours midi et soir
Métro : Bonne Nouvelle (8, 9)
Bus - Poissonnière - Bonne Nouvelle (32)
https://www.facebook.com/anjaponaise/
- Le résumé -

AN Japonaise est un restaurant très agréable ouvert en juin 2020 dans le bas de la rue Poissonnière, côté Sentier. Il brille par son authenticité et sa simplicité, reste juste à ce que le service finisse totalement son rodage.

- La petite histoire -

C’est une amie, grande fan du Japon, qui avait posté dessus et ça m’avait intrigué.

- Lieu -

Il s’appelle AN car c’est le nom de la fille du patron. En ces beaux jours de fin septembre, le restaurant a la chance de disposer à la fois d’une terrasse intérieure et extérieure. J’ai apprécié le fait de pouvoir réserver le midi même si quand je suis arrivé, le service était trop occupé, si bien que je me suis installé à une table libre en attendant qu’on vienne.

- L'équipe -

Le patron avait un bar à vins à Tokyo et son associé une agence de promotion à New York et Tokyo, c’est sans doute cela qui explique le caractère atypique et authentique de l’adresse. Le service est sympathique et prend le temps de conseiller malgré le feu de l’action. Il semble en revanche un peu dans le jus mais se rattrape. Par exemple, une table arrivée bien après nous a eu ses entrées en premier et il a fallu que je le dise à la serveuse qui n’était pas la même que celle qui avait pris notre commande. Ensuite on avait oublié notre bière et au final on l’avait aussi oubliée dans l’addition, mais on l’a dit. Une des deux personnes au service ne parle pas bien français donc ça complique. Nonobstant tout ceci, le service est prévenant et agréable. On nous a par exemple offert deux desserts en plus quand on a fait gentiment remarquer que le soba manquait de goût comparé au udon. On a beaucoup aimé la qualité du service.

- Le repas -

J’avais vu le menu déjeuner à 18 mais en fait le menu du chef est à 20 euros avec un plat de viande ou de poisson. En revanche il y a aussi les menus Udon, Soba, Don ou Curry qui sont aux alentours de 15 euros.

La maison a par ailleurs une belle sélection de vins, sakés et shochus qui donnent envie de venir se poser le soir, encore faudrait-il que je sache à combien est la carte pour le dîner. En tout cas on retrouve l’intérêt pour le vin et les alcools qui découle du bar à vins précédemment tenu par le patron, cela donne envie d’explorer ça car cela reste rare à Paris, les restos proposant une cuisine japonaise et ayant de quoi l’associer à une belle sélection de vins français ou d’alcools japonais, surtout à ce prix-là.

Les couverts sont fort jolis, les assiettes et la table aussi, j’aime bien, c’est design tout en étant confortable.

On nous sert une carafe d’eau avec de la menthe et du citron alors là, pour nous c’était déjà gagné vu que c’est quelque chose que j’adore dans plusieurs pays dans lesquels je suis allé (notamment les pays baltes où c’est systématique). J’aime le fait qu’on glorifie en l’arrangeant l’eau publique.

Là ça devient tout de suite sérieux quand on attaque les accompagnements du menu. La soupe miso aux petites crevettes est qualitative et la salade de choux est fantastique : le chou est croquant, les edamame parfaits et la vinaigrette délicieusement acidulée mais pas trop. Je n’ai pas compris ce que c’était dessus en revanche, on aurait dit du thon mais je pense faire fausse route, faudra que je leur demande à l’occasion.

Nous avons demandé conseil, la dame nous a dit que ce qu’elle préférait c’était l’udon au boeuf, nous avons aussi pris un soba. L’udon était très bien, simple mais avec un bon goût et de la viande de qualité.

Le soba manquait lui cruellement de goût et la comparaison entre les deux ne faisait pas photo.

J’ai pris une bière française à 5 euros, la seule disponible. Elle est brassée chez Brew Unique située juste à côté du resto, rue des Jeuneurs. Les deux patrons se connaissent alors celui de Brew Unique a proposé, après avoir mangé ici, de choisir une bière qui colle à la cuisine. Chose étonnante : la bouteille n’a aucune étiquette, mais sinon, la bière est bonne.

En dessert une purée de haricots rouges avec une crème fraîche de qualité.

Ici une gelée de matcha maison, la serveuse nous a dit que cela prenait beaucoup de temps à faire.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris