Films qui tuent


10.01.11 - Guillaume - 716lavie

La bonne bouffe ça va aussi avec le bon cinéma, les films qu’on kiffe voir à la maison ou en salle. La vie.
Je kiffe le blog Les Introuvables qui s’est donné pour but de mettre en ligne des films jamais édités en dvd. A partir du moment où ceux-ci sont édités, il retire les liens. Du coup c’est l’occasion de redécouvrir des petites pépites, souvent en qualité VHS mais ça n’enlève rien à leur charme.
Je mets ci-dessous une sélection tirée en partie de ce blog mais pas seulement : des films aux petits oignons que j’adore et recommande chaudement.

Cisco Pike
Un film des années 80 se déroulant à Venice Beach avec des moyens modestes mais qui touche super juste. Déjà il y a Kris Kristofferson incroyable et Gene Hackman qui est assez inquiétant ici.
Un vrai très bon petit film comme il en passe trop peu à la télévision.

Danger : Diabolik !
Une production de José Bava entre futurisme 60’s et super héros diabolique. Un espèce d’ovni avec peu de dialogues mais bien délirant. On remarque que Michel Piccoli a purement disparu de la bande annonce US.

Mes chers amis
Une pépite italienne des années 70 réalisée par Mario Monicelli avec Philippe Noiret, Ugo Tognazzi, Bernard Blier , … Des amis quinquas font régulièrement des virées “tziganes” dans lesquelles ils partent à l’aventure, toujours prêts à déconner.

Pas si méchant que ça
J’ai une affection particulière pour celui-là. Il fait partie de ces films des années 70 qui se passent à la campagne, tournés avec peu de moyens mais avec des personnages attachants et un ton juste, un peu comme “Lily aime-moi” avec Patrick Dewaere, Miou-Miou, Rufus et Folon.
Ici il y a Gérard Depardieu, Marlène Jobert qui est exceptionnelle et Philippe Léotard. Une vraie réussite.

L’affaire Mattei
Je suis un énorme fan de Francesco Rosi (Salvatore Giuliano, I Magliari, Lucky Luciano, Main basse sur la ville, etc…). Celui-là a beau avoir eu le Grand Prix ex-aequo du Festival de Cannes en 1972, il n’est sorti que dans une salle à New York d’où il a été retiré au bout de quelques jours.
Trop politiquement vrai ! Il n’est jamais sorti en VHS ni en DVD, je l’ai vu quant à moi lors de la rétrospective Francesco Rosi au festival du cinéma de Paris. Dans le lien des Introuvables, il est malheureusement en VF contrairement à la vidéo ci-dessous mais c’est déjà ça !

The Last Movie
Il est dur à suivre au début, c’est un film de freaks avec une mauvaise qualité VHS, tourné au Pérou en 71. Mais au final on se laisse prendre par cette peinture d’un désastre annoncé. De et avec Dennis Hopper.

Out of the blue
Réalisé par Dennis Hopper, sorti en 80, la promo disait à l’époque : Le “Easy Rider” des années 80. Je ne dirais pas ça mais ce qui est sûr c’est que c’est du dark 80′ parfaitement dépeint, à l’image d’une tête brûlée 70’s en pleine redescente face aux années 80 matérialistes qui s’annoncent. Il est hardcore mais il vaut le coup d’oeil. Fatal !

Meurtre a Montmartre
Le cinéma français old school comme je le kiffe. Tout est shooté en studio mais ça marche. On a une brochette d’acteurs pas piquée des hannetons : Paul Francoeur, Michel Auclair et Annie Girardot et une intrigue qui part dans le vice de manière progressive mais certaine.

Blue Collar
Un bijou ! Avec Harvey Keitel et Richard Pryor en mécanos automobiles aux prises avec leur syndicat.

Point Blank (Le Point de non-retour)
Celui-là n’est plus dispo sur Les Introuvables car il est sorti en dvd.
Un film de John Boorman avec un montage hallucinant. Pas toujours réussi mais très intéressant et un Lee Marvin on top, Boorman expliquait qu’il avait voulu faire un “un documentaire sur le visage de Lee Marvin”. Sixties à mort.

Killer of Sheep
Ce film est d’une poésie rare. Une peinture de la vie quotidienne dans le ghetto de Watts en noir et blanc avec au centre un père de famille travaillant dans un abattoir de moutons. Bien que son boulot l’épuise il choisit de rester à l’écart des activités illégales afin de faire vivre sa petite famille avec des moyens réduits mais dans l’honnêteté.

Le Serpent
Un film d’Henri Verneuil avec Yul Brinner, Michel Bouquet, Henry Fonda et Philippe Noiret et une musique d’Ennio Morricone, le tout sur un fond d’histoire d’espionnage russe. Titre original : “Night from Moscow”. Le cating et le pitch parlent d’eux-mêmes : du lourd.

The Conversation
Palme d’or à Cannes, film de Coppola avec Gene Hackman, Harrison Ford et Robert Duvall. Suspense insoutenbale, du thriller 70’s cousu de fils d’or.

Where the Buffalo roam
Le 1er film sur la vie d’Hunter Thomson, 20 ans avant Las Vegas Parano. Un film bien meilleur que certains ne veuillent bien le dire, avec un Bill Murray en pleine forme et qui s’avère un complément intéressant à la version de Terry Gilliam.

Old School (Retour à la fac)
Plus con tu meurs. Mais qu’est-ce que c’est bon ! Sans doute le meilleur Will Ferrel selon moi. Et il passe très bien en VF. Avec Vince Vaughn qui a quand même bien du mal à cacher ses cernes de fêtard.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris