Lübeck à Noël (Allemagne)


14.02.22 - Guillaume - 716lavie
- Infos Pratiques -

Y aller

Comme dit précédemment pas d’aéroport à Lübeck, le plus proche est celui de Hambourg donc depuis Paris, le plus évident est de voler jusqu’à Hambourg puis prendre un train. Je venais d’Allemagne et j’ai donc pris un train Heidelberg-Lübeck et pareil au retour. C’est très agréable de traverser l’Allemagne en train du nord au sud, il passe par Francfort donc pensez peut-être à la possibilité de prendre le train  pour revenir sur Paris ou en venir, ça peut être sympa.
le site de la Deutsche Bahn

Sur place

La ville se parcourt facilement à pied mais il est bon de pouvoir prendre le bus ou le tram de temps en temps. Pour dire bonjour on dit Moin!

L’office du tourisme
Holstentorplatz 1
le site

- Le résumé -

Suite à la lecture d’un article dans le Courrier International à propos d’une exposition à Lübeck consacrée au peintre Hans Kemmer (voir la partie “Musées” plus bas), j’ai eu un coup de coeur pour sa peinture et décidé de monter de toutes pièces un voyage afin d’aller voir cette expo et découvrir la ville.

J’ai pris un grand plaisir à découvrir cette ville du bout de l’Europe et ai trouvé quelques pépites culturelles et gastronomiques. Il y a un côté cosy, on se sent bien et c’est une ville qu’on rejoint en train nécessairement. D’ailleurs j’ai pris au retour le Hambourg-Heidelberg du dimanche après-midi, un train immense avec beaucoup de monde, des passagers très divers : des jeunes, des vieux,  des ni jeunes- ni vieux, des couples, des familles, des personnes seules, des soldats, etc… mais dans une ambiance calme, bien au chaud alors que dehors les paysages enneigés étaient sombres et hostiles : un grand moment, d’autant plus qu’il desservait beaucoup de grandes villes : Hanovre, Göttingen, Francfort.

Les points forts
– la culture hanséatique
– la beauté et l’histoire de la ville
– les environs que je n’ai pu explorer, la côte baltique

Les points faibles
– des carences dans l’accueil chez certains
– prix des hôtels, notamment à Noël
– le côté touristique de certaines enseignes

- Un peu d'histoire -

Fondée au 12e, Lubeck prospère jusqu’au 16e siècle comme le port le plus important d’Europe du Nord, elle est l’ancienne capitale de la Ligue hanséatique et reine de la Hanse, désormais classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Elle a tiré une grosse partie de sa fortune du commerce du sel, ci-dessous les anciens hangars qui servaient à l’entreposer, le sel étant acheminé par le canal du Stecknitz, premier canal à écluses en Europe, jusqu’au port avant d’être exporté.L’église Saint-Pierre était d’ailleurs l’église des bateliers qui transportaient le sel.

Côté architecture, on y trouve du gothique, du classicisme néerlandais, du classicisme français, du baroque rococo ou encore du rococo, cette rue, Große Petersgrube, a le mérite de concentrer toutes ces architectures.

La ligue hanséatique a duré plus de 400 ans mais s’est affaiblie au 17e siècle, Lübeck a cessé d’être l’un des principaux acteurs du commerce maritime et a disparu de la scène historique : aujourd’hui le beau paysage urbain de celle qu’on appelait autrefois la reine de la ligue Hanséatique est le seul vestige glorieux de cette époque.

La porte ci-dessous a été construite en 1464, la devise “Concordia Domi Foris Pax” signifie “la concorde à la maison crée la paix à l’extérieur”. Rappelons que Hanse signifie en allemand groupe ou communauté.


Durant la 2ème guerre, Lübeck est la 1ère ville d’Allemagne à être bombardée par les forces alliées, la Royal Air Force, en 1942. 3 des principales églises sont détruites dans la ville aux 7 clochers, dont celle de Sainte Marie, ainsi que des quartiers d’habitations qui disparaissent entièrement. L’église Saint-Jacques située dans le quartier des marins fût préservée car ce dernier fût le seul à ne pas être touché par le bombardement.

Après guerre, il y eut un grand projet de rénovation pour reconstruire la ville selon ses plans d’origine. Un des chantiers principaux fût celui de l’église Sainte Marie car cette basilique reste le modèle des églises gothiques de la région baltique, pour la 1ère fois, le style français des cathédrales gothiques en pierre avait été adapté à la brique de la région, la pierre y étant rare . C’est la plus haute voute en briques d’Europe.

L’armée napoléonienne a occupé Lübeck et aussi Rostock. Ci-dessous la plaque indique la défaite du maréchal prussien Blücher qui fût fait prisonnier en 1806. Le maréchal napoléonien qui le défit, Jean-Baptiste Bernardotte, est devenu par la suite roi de Suède sous le nom de Charles XIV.

 

Thomas Mann n’était pas très aimé de son vivant à Lübeck car beaucoup de familles se sont reconnues dans son livre. Sa femme était moitié brésilienne moitié allemande, fille d’un riche marchand qui avait fait fortune dans le café au Brésil et avait épousé une brésilienne là-bas. C’est donc une de ses filles qui a épousé Thomas Mann mais elle n’a jamais été acceptée par la communauté locale, de plus le fait que lui était homosexuel dérangeait aussi.


Notre guide, Ruth, affiliée à l’office du tourisme, nous l’explique très bien ici.

A Lübeck, les ouvriers et les plus pauvres vivaient souvent entassés au fond d’arrière-cours appelées les gangs, ce sont devenus des lieux très prisés des habitants pour leur quiétude bien qu’il y ait peu d’espace, aucun jardin, aucune terrasse. Certains ont voulu empêcher les touristes de s’y promener mais la ville a argué qu’il s’agissait d’un patrimoine à même d’intéresser les visiteurs dont la ville a besoin donc ceux qui acquièrent une petite maison au sein d’un gang savent à quoi s’attendre.

- Hôtels -

J’ai eu beaucoup de mal à trouver un hôtel dans le centre car ils étaient hors de prix en cette période de Noël, autour de 150-200 euros la nuit pour des établissements qui n’avaient pas l’air extraordinaires. J’ai donc privilégié l’option ci-dessous, la pension Stadtranzimmer.

Pension Stadtrandzimmer
le site

Attention, elle n’est pas à Lübeck mais à 2 stations de train, à Herrnburg (3,05 euros l’aller simple), on y est en 10 minutes et ensuite l’hôtel est à 200m de la gare. Si vous êtes en voiture, c’est pratique car il y a un parking gratuit et  le centre de Lübeck semble par ailleurs peu adapté aux voitures. On l’a trouvé car lors du marché de Nöel, les prix des hôtels étaient très élevés, rien à moins de 150-170 euros en ville pour une double et encore pour des hôtels qui n’étaient pas proches du centre et pas franchement sexy. L’avantage de ce “motel” est d’être très calme, en revanche le propriétaire ne semble clairement pas venir du milieu de l’hôtellerie et a plusieurs affaires donc le contact est assez distendu. Par ailleurs il y avait quelques points perfectibles comme les oreillers trop mous ou l’absence de savon dans la douche mais en un message whatsapp, c’était réglé. Nous avions pris la dernière chambre disponible, une triple à 100 euros la nuit et sans ce plan, on aurait été bien dans la m… pour trouver une option abordable, c’était le meilleur rapport qualité-prix haut la main.

Motel One
le site

En discutant avec une cliente au resto Schlumachers, elle nous a donné ce bon plan, les Motel One qu’on trouve dans toutes les grandes villes d’Allemagne et aussi en Suisse. Elle nous a dit que les prix étaient autour de 100 euros la double et que par ailleurs le buffet du petit-déjeuner était richement garni (11,50).

Park Inn
le site

J’ai découvert cette gamme du Radisson à Kaunas, je suis tombé sur celui-là en me rendant à la gare de Lübeck, il n’est pas loin.

Lübecker Krönchen
le site

Une demeure familiale à 30′ à pied du centre ville.

- Evènements -

Marchés de Noël
le site

C’est le marché de Noël le plus célèbre d’Allemagne du Nord, il y a plusieurs marchés dans la ville, disons 3, 4. En fait j’ai enfin compris ce qu’était un marché de Noël car les produits ici ne sont pas forcément beaucoup mieux que ce que j’avais vu ailleurs, alors que j’imaginais des produits locaux et des stands de restauration à tomber : le vrai but du marché de Noël est de permettre aux locaux de socialiser en fin de journée, alors que la nuit est déjà tombée, autour d’un verre de vin ou d’un en-cas chaud sur le pouce car l’hiver et son manque de lumière réduit les interactions sociales.

Le festival de musique du Schleswig-Holstein
le site

Il a lieu en juillet – août et sa programmation associe musique classique et grandes starts, Tom Jones, Gregory Porter, Maria Joao Pires par exemple.

- Lieux -

Musées

Les musées de la ville
le site

Il y a notamment le St Annen dédié à l’art médiéval et à l’artisanat, le Kusnthalle qui se concentre sur les oeuvres d’après 1945 et le Behnhaus Drägerhaus qui a une collection mixte de moderne et classique.

St Annen Museum
St.-Annen-Straße 15
le site

C’est donc le musée dans lequel se tenait l’exposition sur Hans Kemmer qui m’a mené à Lübeck. Le musée est situé dans un couvent qui date de 1502.

On connaît souvent plus le nom de Lucas Cranach qui fût son professeur à Wittenberg située à 350 kms au sud-est de Lübeck et qui était alors le centre de la Réforme. Pour plusieurs des toiles exposées, les conservateurs ne savaient pas bien s’il s’agissait de l’un ou de l’autre. Je vous mets ici celles qui m’ont marqué.

 

Musée Behnhaus Drägerhaus
Königstraße 9
le site

J’ai été marqué par la collection éclectique et pertinente du musée Behnhaus Drägerhaus de Lübeck, j’adore ce genre musées dans lesquels on ne sait pas ce qu’on va trouver dans la pièce suivante ni même sur le prochain mur et où malgré tout, il y a 0 déchet car chaque oeuvre, qu’on l’apprécie ou pas, est digne d’intérêt. C’est rare. Ce qui ne gâche rien, c’est que le musée est situé dans deux anciennes demeures du 18ème siècle, Behnhaus & Drägerhaus, aux  larges pièces avec un très beau parquet composé d’énormes lattes, qui rajoutent au côté confortable de l’ensemble alors qu’il neige dehors.

 

Eglise Saint-Pierre (Sankt-Petri)
b. d. Petrikirche 2
le site

Entrée à 3 euros

Theater Lübeck
Beckergrube 16
le site

Maison Willy Brandt
Königstraße 21
le site

Maison Günter Grass
Glockengießerstraße 21
le site

Sites naturels

Südlicher Priwall Nature Reserve

Brodtener Steilufer
Brodtener Str.
le site

A l’extérieur de Lübeck

Le château de Schwerin, construit sur le lac, à 1h en train de Lübeck paraît fascinant.

Rostock et Stralsund à l’est ont aussi l’air de villes intéressantes et belles, avec des monuments de style gothique en brique.

- Restaurants -

Traditionnel

Im alten Zolln 
Mühlenstraße 93-95
le site

Vieux pub traditionnel

Schiffergesellschaft
Breite Str. 2
le site

Fangfrisch
An d. Untertrave 51
le site 

Un resto qui ressort tout de suite quand on gratte Lübeck, c’est Fangfrisch, spécialisé dans le poisson cuisiné avec des produits exclusivement régionaux. On s’est régalés. C’est exactement ce que je cherchais en allant en Allemagne du Nord, j’adore la culture culinaire du poisson dans cette partie de l’Europe : harengs, pain noir, oignon rose avec bière, …

Lire l’article

Chic

Restaurant Schlumachers
Schlumacherstraße 4

C’est à a ce jour le meilleur repas que j’ai fait en Allemagne.

Lire l’article

Miera
Hüxstraße 57

World

Mem u Zin et Mem u Zin Mangal
Holstenstraße 20

Kebab, il y a en a 2, je n’ai pas compris la différence, mais pour sûr, si j’avais eu un repas de plus sur place, j’aurais été y manger.

Pad Thaï
Mühlenstraße 89

Petit thaï sans chichis.

- Cafés -

Cafés

Cycle Roasters
Wahmstraße 51

A la fois un torréfacteur et un café

Café Hansehof
Wahmstraße 37

Die dicke Berta
Beckergrube 39

Kaffeehaus
Hüxstraße 35

Uter
Fleischhauerstraße 62

Un café-pâtisserie qui semble qualitative

Glaciers

Luicella’s Ice Cream
Hüxstraße 46

- Gastronomie -

Fischbrotchen, fishfrikadelen

Sandwichs au poisson (hareng, saumon) et sandwichs aux boulettes de poissons.

Matje

Les premiers harengs de la saison, plus tendres.

Marzipan

La spécialité de pâte d’amandes développée par Niederegger, j’ai acheté un boîte de chocolats au marzipan à 12,90, en revanche je déconseille le Café Niederegger où on a trouvé le service terrible, pas très sympa, ils éteignent la lumière une heure avant la fermeture, tout est sous tension.

- Bars -

Dietrich’s 
An d. Untertrave 108
le site

Dietrich, LE bar à gin de la ville avec 300 gins, bon esprit pour un drunk quali, à 12 balles, 11,50 euros le tonic avec du gin Königin, 13 euros celui avec le gin Mistral. Assez étonnant, ils servent le tonic à part et c’est à nous de mélanger. J’ai apprécié les glaçons géants.

Blauer Engel
Clemensstraße 8

Un pub avec de la musique live

Sternschnuppe
Fleischhauerstraße 78

Bar plus lambda mais populaire

Tonfink – Kulturcafé & Bar
Große Burgstraße 46

Là aussi pour de la musique live

- Musique -

Treibsand
Lübecker Altstadt
le site

Salle alternative

- Alimentation -

Chocolatiers

Abessa Konditorei & Schokoladenmanufaktur
Fleischhauerstraße 44

- Photos -

La vieille ville

Un chantier la nuit que j’ai trouvé beau avec sa fumée et les façades alentour.

La gare 

 

Le port

 

Les statues

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*





Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

 Paris je t’aime - partenaire officiel 2022