Thaï Yim 2 – Paris (75013)


04.09.21 - Guillaume - 716lavie
Thaï Yim 2
70 Rue du Château des Rentiers
75013 Paris
01 45 70 74 38
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 15h et de 19h à 22h
Bus : Ponscarme (83)
Métro : Olympiades (14)
https://drive.google.com/file/d/1dE6K8kyS9lMLaHOEAyRj1xsL9Fg-cUIZ/view
- Le résumé -

Un resto thaïlandais au coeur du 13ème qui propose une véritable cuisine du pays, ne cherchant pas à rentrer dans des standards européens, alors oui c’est plus cher qu’un thaï lambda mais moins qu’un thaï branché, puisqu’à Paris on est souvent coincé entre les deux.

- La petite histoire -

1ère visite

Bon alors c’est une amie chinoise qui me l’a recommandé car son amie thaïlandaise l’emmenait ici, elle m’avait dit : « les thaïlandais y vont, parce qu’on ne trouve certains plats qu’ici. C’est un peu plus cher qu’ailleurs mais ça vaut le déplacement. » Je l’avais dans mes notes mais il y a un Thaï Yim (que j’avais en fait déjà chroniqué) et un Thaï Yim 2 et il me semblait bien qu’on m’avait parlé du 2 mais une fois sur place je n’étais plus sûr. Bref, je revenais de la banlieue sud, il était 18h et j’avais envie d’une soupe. Je les ai appelés, la jeune femme m’a dit qu’ils n’avaient pas de terrasse et que c’était donc à emporter. Je me suis inquiété de ce que ma soupe puisse traverser tout Paris en scoot sans rien perdre de son attrait, elle m’a rassuré là-dessus, ses réponses étaient claires et le ton accueillant. J’ai donc décidé d’y aller. J’ai su après que selon mon amie chinoise et son amie thaïlandaise, Thaï Yim 1 est meilleur pour les desserts, Thaï Yim est 2 meilleur pour les plats.

2ème visite

Cette fois-ci, nous étions assis, j’étais en compagnie d’Estérelle à qui je voulais faire découvrir l’adresse et l’idée était d’explorer ensemble les spécialités.

- Lieu -

Il y a deux salles, celle du fond est plus sympa.

- L'équipe -

1ère visite

Sur place j’ai bien papoté avec la jeune femme puisqu’on était seulement tous les deux. Elle m’a tout raconté. Sa mère était chef à Thaï Yim 1 puis en 2017, la mère et la fille ont repris le resto qui était ici pour ouvrir Thaï Yim 2. C’est donc la mère en cuisine et d’ailleurs je l’ai vue passer une tête.

2ème visite

La jeune femme était toujours là mais c’est un serveur qui s’est occupé de nous. Au début c’était un peu impersonnel, en tout cas par rapport à mon envie de savoir exactement ce qu’il fallait prendre et puis en papotant, petit à petit, le monsieur s’est lâché et m’a sorti des très belles recommandations. Point positif du restaurant, il sert tard. D’ailleurs élément qui ne trompe pas, sur les coups de 14h, deux jeunes thaïs sont entrées, elles ne parlaient ni français, ni anglais, autant dire que comme me l’a dit mon amie Yu, cette adresse est bien connue des thaïlandais, même ceux de passage à Paris. Quand nous sommes nous-mêmes partis à 15h passés, les deux chefs étaient en train de manger assis à une table et ça se vouait qu’ils étaient gourmands et aimaient ce qu’ils concoctaient.

Je passe énormément de temps à décortiquer les avis des restos, on en apprend beaucoup, notamment à travers les réponses de “la direction”. A propos de Thai Yim 2, je lis les avis essentiellement positifs ce matin et tombe sur cet avis gronchon laissé par une personne résidant à Francfort, la réponse de l’équipe est fantastique et a la palme du genre parmi tout ce que j’ai vu depuis un an : enjouée, sympathique, défendant ses traditions avec aplomb et bienveillance (si, si c’est possible de conjuguer les deux), le tout dans un français impeccable. Meilleure pub possible pour la cuisine du resto.

- Le repas -

1ère visite : repas à emporter

Donc j’ai demandé une soupe qui sorte de l’ordinaire afin de profiter de cette cuisine authentique. Elle m’a conseillé « un genre de phò mais à la thaï », ça m’a parlé. Ca s’appelle Kwai Teow Nam Tok.

Elle m’a dit que traditionnellement, c’est ce qu’on servait sur les bateaux quand c’était encore un des principaux moyens de transport (11 euros la version au boeuf). On m’a mis les pâtes à part car elles ne se réchauffent pas aussi longtemps que la soupe. Elle a parfaitement survécu au transport et au réchauffage maison. C’était délicieux, je n’avais jamais rien mangé de tél, ça peut évoquer un phô soit dans la composition, mais les goûts sont très différents.

J’avais envie d’autre chose alors elle m’a proposé les brochettes de porc telles qu’on les trouve cuisinées dans la rue au pays. Elles ne sont pas sur la carte, ce n’était pas forcément donné (autour de 9 euros) mais il y en avait 4 et elles étaient bien marinées dans une sauce intéressante.

Une autre spécialité qui a beaucoup de succès et qu’on ne trouve quasiment pas ailleurs sur Paris c’est le Khao Kluk Kapi : du riz sauté à la pâte de crevettes fermentées, porc caramélisé, saucisses thaïes, servies avec des légumes.

 

2ème visite, repas sur place

Cette fois-ci, nous étions deux et il s’agissait d’envoyer du lourd en testant la carte dans ses recoins. Il y a bien un menu du midi mais on cherchait de la spécialité.

Entrées

Incroyable soupe très relevée parfumée au citron, à la citronnelle, galanga, cumbawa, lait de coco et crevettes. Il y avait le choix entre crevettes, poulet et calamar, le serveur très sympa m’a conseillé les crevettes et il a bien fait, curieusement ici elles sont bonnes alors que c’est souvent le parent pauvre de ce type de plats.

Salade de papaye au crabe relevée comme jamais, elle m’a évoqué la première que j’avais mangée comme ça (plutôt nord de la Thaïlande) chez Mali cuisine thaï. Attention après celles-ci vous ne pourrez sans doute plus en manger ailleurs, c’est simple elle est plusieurs coudées au-dessus de toutes celles que j’ai mangées à Paris, à part celle de Mali.

 

Mention spéciale aux beignets de poisson gourmands et pas gras et la sauce, la sauce, ça s’invente pas une sauce pareille, tu sens que le chef veut que tu kiffes comme lui aimerait qu’on lui serve, sinon tu t’emmerdes pas à faire un truc aussi garni

Plats

Curry vert crevettes impeccable

J’ai donc enfin goûté le Khao Kluk Kapi et c’est délicieux ce truc! Du riz sauté à la pâte de crevettes fermentées, porc caramélisé, saucisses thaïes, servies avec des légumes. Y en avait tellement, car c’est un autre atout ici : tout est copieux, que j’ai rapporté le reste chez moi et ça réchauffé au micro-ondes, mon dieu!

Le tout avec 2 Tsinga : 67 balles, amen. Service qui s’est réchauffé, pas froid mais un peu distant, faut donc aller les chercher un peu pour sortir les spécialités.

3ème visite, repas sur place
Là on a eu la patronne au service ainsi qu’une jeune dame très sympathique. J’ai demandé conseil à la patronne, elle m’a orienté vers un plat nouvellement à la carte, le Yen Ta Foo Talay, compliqué à faire car la sauce rouge au tofu est entièrement maison : une soupe de nouilles parfumées, tofu fermenté, fruits de mer, boulettes de poissons et liserons d’eau. On la trouve souvent dans la street food thaï m’a-t-elle dit.

Elle nous a conseillé aussi une soupe de nouilles épicées cacahouètes, boulettes et pousses de soja, raviolis crevettes.

Enfin elle nous a aussi dit que le riz sauté au curry vert était intéressant car on le cuisine directement avec le curry vert alors que souvent on est habitué à la sauce au curry vert seule. Je l’ai prise avec du porc, j’étais étonné que le porc paraisse peu cuit selon mes standards, trop mou. En fait la patronne m’a expliqué que les thaïs sont habitués à manger du porc au goût peu prononcé donc ici ils le font mariner dans du lait. A partir de là, ça allait, j’ai mieux « compris » mon plat.

Pour finir, un flan thaï très bon

- Le bilan -

Le meilleur restaurant thaï dans lequel j’ai mangé à Paris. On a la chance d’avoir des restos comme ça à Paris et je suis fier que le sticker 716 y trône en bonne place.

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Captcha loading...

Commentaires (2)
    09.06.21 - 15 h 35 min - Werling Barbara

    Merci Guillaume pour ce nouveau format hebdomadaire . J’ adore .
    Bonne continuation .

      09.06.21 - 22 h 29 min - Guillaume - 716lavie

      Merci beaucoup Barbara, c’est adorable, ravi que le format vous plaise. A bientôt, Guillaume




Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris