Yodia – Paris (75005)


23.04.13 - Guillaume - 716lavie
Yodia
3, rue des Patriarches
75005 Paris
01 82 09 43 86
Ouvert du lundi au samedi midi et soir
Métros : Place Monge, Censier Daubenton sortie 1
- Le résumé -

CE RESTAURANT EST DESORMAIS FERME

Note :

Attention les prix ont changé, il n’y a plus deux formats et deux prix de plats, ils sont tous au prix unique d’environ 8 euros.

716 - Yodia - Paris (75005)

Une adresse de poche qui a ouvert fin août 2012 dans cette très agréable rue des Patriarches.
Il manquait des adresses authentiques et pas chères dans ce coin-là de Mouffetard, celle-ci est parfaite dans le genre : mignonne, propre, bonne!, pas chère, on pourrait risquer la vanne Maître Yodia.

 

- Lieu -

Il est tout petit, c’était une pizzeria avant.

C’est tout neuf, c’est très propre. Il y a peu de places mais comme c’est calme, ça le fait.
Ca a beau être relativement récent il y a plein de messages laissés par des clients sur des bouts de papier au mur, c’est mignon.

- L'équipe -

Il y avait un jeune qui nous a dit être le patron et le cuisinier qui est Tibétain.
Le patron nous a très bien recommandé, il était sympathique et avait envie qu’on passe un bon moment. Pendant que nous mangions, deux autres tables étaient occupées, l’une par deux jeunes chinoises et l’autre par un français et une chinoise. Sans doute que la clientèle est encore assez chinoise pour le moment mais cela ne devrait pas rester indéfiniment ainsi car c’est un pur plan qui convient parfaitement aux étudiants du quartier.

- Le repas -

Il faut un peu de temps pour comprendre la carte mais on s’y fait.
Chaque plat est disponible en 2 tailles, Classique à 5 euros, Gourmand à 10 euros.
Ensuite on choisit si on le veut le avec des nouilles maison ou des raviolis qui ne sont pas maison elles.
N’hésitez pas à demander conseil. Sur certaines photos de la carte on a l’impression qu’il n’y a que le type de pâtes qui change alors qu’en fait l’assaisonnement n’est pas le même non plus.

Plats
Je suis parti sur les conseils du patron :
– Suan Cai Rou Mo
Choucroute à la façon chinoise : nouilles de carottes, viande hachée, porc, cacahuète, germes de soja, coriandre, ciboulette.
Délicieux.

– Ensuite j’ai pris un autre plat à base de nouilles de betterave.
Ces deux plats m’ont coûté 5 euros chacun, incroyable, pour 10 euros j’ai mangé à ma faim, sans excès, j’étais rassasié tout en me sentant léger et sans aucun problèmes de digestion.
Aussi bon que le précédent.

– La personne qui m’accompagnait a pris elle une soupe de poulet aux raviolis.
Elle était ravie aussi mais attention pour ceux qui ne sont pas habitués, le poulet chinois est servi avec plein de petits bouts d’os, il faut faire un peu le tri.

La fabrication des nouilles de betterave.

– Dessert
Un gâteau de riz au miel fait à partir d’un fruit qu’on ne trouve que dans la ville de Yibin, la ville dont est originaire le patron.


A l’intérieur. C’est très bon et là aussi de très bon rapport qualité/prix, 3,80 euros le dessert et ça se partage facilement puisqu’il y en a deux.

- Le bilan -

Excellent plan. Non seulement ce n’est pas cher, c’est charmant et pratique mais en plus ce n’est pas gras et c’est délicieux : très sain!
Le seul point améliorable, le prix de la Tsing Tao (3,80 euros la petite), vu l’atmosphère du lieu on aimerait trouver la grande de 65 cl à 4,50, ou un peu plus, comme ça se fait ailleurs.
Tu me diras, du coup on fait un repas sans alcool et ce n’est pas plus mal non plus.