Berbèche – Paris (75012)


18.01.12 - Guillaume
Berbèche
53, avenue du Docteur Arnold Netter
75012 Paris
01 47 70 50 58
Ouvert de 9 à 20h du lundi au jeudi, ferme à 14h le vendredi et le dimanche et toute la journée le samedi
Métro : Picpus
- Le résumé -

Enfin des sandwiches casher qui tuent sur Paris, il y en a sûrement d’autres mais pas assez.

P1150899

- Le lieu -

P1150884

C’est une boucherie casher nouvelle génération qui a ouvert il y a 2 ans, ils ont commencé à faire des sandwiches l’année dernière. C’est censé se développer puisqu’ils m’ont dit qu’une salle et des toilettes étaient en préparation au sous-sol. Pour le moment c’est plutôt à emporter, sinon il y a une seule table avec 3 chaises pour se poser.

- L'équipe -

Tous ceux auxquels j’ai parlé étaient très sympas, ce qui correspondait d’ailleurs à la description que m’en avait faite l’ami qui me l’avait conseillé.

- Le menu -

P1150894

Comment ça se passe? On choisit son pain, il y en a une bonne variété sous plastique posés sur un présentoir. Puis l’on demande le sandwich que l’on veut : choix des viandes, de la sauce, salade ou non. Comme c’était la 1ère fois, je m’en suis remis à la personne qui les faisait et qui m’a concocté le sandwich mélange de charcuteries avec pastrami de dinde au miel + pickel de boeuf me semble-t-il ainsi que mayonnaise et salade verte, le tout dans un pain au pavot préalablement chauffé.

C’est délicieux mais la prochaine fois je serais plus aventureux dans le choix des viandes. Je n’en ai photographié qu’une partie mais il y en a vraiment beaucoup, toutes maison.
L’ami qui m’avait conseillé l’endroit m’avait dit : « tu verras c’est un peu cher mais ça vaut le coup ». Ils font une formule avec boisson à 6,90 que je trouve parfaitement raisonnable, je n’avais d’ailleurs plus faim à la fin.

P1150887

- Le bilan -

P1150896

Je garde de mon séjour à Montréal un souvenir ému de Wilensky (articles, pas de moi, ici et là) ,un deli datant des années 30 et dont la formule n’a pas changé depuis (ou si peu avec l’arrivée du fromage). Je suis donc ravi d’avoir découvert cette adresse, il y a plusieurs Berbèche dans Paris : rue Richer dans le 9, rue Vandrezanne dans le 13, rue Lauriston et avenue de Versailles dans le 16, rue Jouffroy d’Abbans dans le 17.Il ne faut pas opposer les différentes cuisines mais de mon point de vue de gourmet, je suis nettement plus excité quand la cuisine casher, qui se développe à Paris, innove du côté de la charcut’ (qu’elle pratique et maîtrise depuis des lustres) plutôt que dans certains sushis ou pizzas – voire les 2 à la fois, dans le 17ème et le 19ème par exemple – qui ne m’interpellent pas plus que ça. J’ai d’ailleurs testé un sushi ultra couru rue David d’Angers et c’était sympa mais pas fou. Il doit y avoir de bonnes adresses et je suis preneur au cas où.

A vos sandwiches.