Quatre Amis – Paris (75012)


03.03.14 - Guillaume
Quatre Amis
29, rue de Charenton
75012 Paris
09 82 28 09 17
Fermé le lundi, ouvert midi et soir du mardi au dimanche
Métro : Bastille
https://www.facebook.com/pages/Quatre-Amis/371610912857203
- Le résumé -

Un bon resto sichuannais, bien tenu : c’est décoré avec goût et on ne sent pas les odeurs de cuisine car elle est au sous-sol, le patron est très sympa; enfin c’est à 2 pas de Bastille, et c’est un mouv’ intelligent que certains restos chinois savent bien faire : avoir l’intelligence de faire un pas de deux et se décaler rue de Charenton plutôt que de s’entasser rue de la Roquette.

- Le lieu -

Il est tout en long. Je ne sais plus comment je l’ai découvert mais les avis sur lesquels j’étais tombé m’avaient bluffé, ça sentait le bon plan unanime à l’écart de toute hype.
La déco est réussie, assez classe et confortable, je remarquais que ce soir-là, la salle bien que pleine était bien silencieuse. Etait-ce dû aux clients? à l’accoustique? Je n’en sais rien mais ça compte.
L’autre bon point c’est que la cuisine est au sous-sol, pour les odeurs c’est mieux. En même temps voir la cuisine s’activer à Noodles Atelier, j’aime ça; mais c’est vrai qu’au 1er étage on a parfois des arrivées d’air pimenté qui nous piquent les poumons. D’ailleurs j’aime bien Quatre Amis mais je préfère Noodles Atelier dont la cuisine a définitivement un je ne sais quoi guilleret et vivant qui me sied.

IMG_8084

- L'équipe -

Ce sont deux couples qui ont ouvert ça ensemble d’où le nom de Quatre Amis.
Quand j’ai appelé à 20h un vendredi le resto était plein, on m’a dit de venir dans 1 heure et demi, j’ai apprécié que je puisse réserver au téléphone. Nous sommes arrivés plus tôt, non seulement la résa avait bien été prise en compte mais on nous a donné une belle table de 4 alors que nous n’étions que 2. Le patron est à la caisse et c’est une jeune femme qui assure le service pour toute la salle.
Le patron m’a expliqué que la cuisine sichuannaise correspond à celle qu’on mange habituellement en Chine car elle n’est pas chère, facile à faire, à base de produits économiques. La cuisine de Canton qui utilise plus de poisson est plus onéreuse par exemple. Lui vient du nord de la Chine et il réfléchit à la possibilité d’ouvrir plus tard un restaurant dédié à cette cuisine.

IMG_8095

- Le menu -

Thé de pamplemousse
Le patron m’expliquera qu’ils le font avec du citron, c’est très bon, pas trop acidulé, très rafraîchissant.

IMG_8090

Porc aux piments
Très bien, la viande est tendre

IMG_8091

Coquelets
Recommandation de la serveuse, comme le poulet à la sichuannaise, il est coupé tranché en petits bouts, os compris.
C’est bon.

IMG_8092

 

Liserons d’eau à l’ail
Un peu de verdure ne fait pas de mal, contrairement à ce que la photo laisse penser, le goût d’ail n’était pas fort.

IMG_8093

Seiches
Le « hit », ces seiches cuisinées ainsi étaient aussi surprenantes que bonnes.
IMG_8094

Voici les autres plats de la carte qui ont attiré mon attention pour une prochaine fois :

IMG_8088

IMG_8086

- Le bilan -

Je résume : déco sympa, possibilité de réserver, cuisine sichuannaise bien exécutée, pas grasse, avec des plats qu’on ne voit pas ailleurs. Il faudrait goûter à d’autres choses mais j’avoue préférer la diversité des goûts de Noodles Atelier Noodles Atelier; ça c’est pour situer le débat mais au final je dis excellent plan à 100 mètres de la Bastille, l’un des quartiers les plus foireux de Paris pour manger.