Au Poincaré – Paris (75020)


18.09.19 - Guillaume - 716lavie
Au Poincaré
5 Rue Henri Poincaré
75020 Paris
01 83 89 81 02
Ouvert de du mardi au samedi 12h à 15h et jeudi, vendredi, samedi soir
Métro : Pelleport (3 bis)
Bus : Pelleport - Gambetta (60, 61, 64)

https://www.facebook.com/pages/category/Restaurant/Au-poincar%C3%A9-182381015649241/
- Le résumé -

Coup de coeur pour la bonne surprise culinaire, le bon rapport qualité-prix et l’emplacement, moins totalement convaincu par l’ambiance et petit bémol sur un mal d’estomac qui a démarré en le quittant; mais quoi qu’il en soit l’envie d’aimer.

- La petite histoire -

L’ami d’un ami qui vient d’emménager dans le quartier m’a vanté cette adresse : Au Poincaré, au-dessus de Pelleport. Je n’avais jamais entendu parler de l’adresse, un rapide coup d’oeil aux avis et aux photos m’a donné envie d’aller voir; en plus je ne suis pas tous les jours dans ce quartier donc ça donnait l’occasion de pédaler jusqu’à un quartier dépaysant, ce qui ne fait jamais de mal quand on veut sortir du centre bruyant un samedi chaud de septembre.

- Lieu -

Le spot est cool car il fait l’angle de deux rues calmes, ce quartier est encore aujourd’hui relativement préservé comparé à d’autres et quand on voit son potentiel, pour combien de temps encore?
Donc en cette soirée chaude de septembre c’est agréable. Il y a une table de 2 libre en terrasse tant mieux, sinon il y a un anniversaire donc le l’intérieur et la sortie sont un peu occupés.

- L'équipe -

Le monsieur qui nous a servi en 1er était adorable mais n’est pas le patron, donc on a dû attendre le retour de la responsable pour commander des vins. Elle est tonique. Je ne sais pas si c’est leur 1ère affaire ou juste le début d’une nouvelle, mais on sent que ça va encore se rôder. Elle est carrée et se préoccupe de la satisfaction des clients.

- Le repas -

Je prends un jus de cerise pour commencer, très bon. Le soir c’est tapas, mais tapas de compét’.

Puis poulpe grillé à l’ail, pommes de terre vapeur, crème de chorizo et huile de coriandre à 12 euros et, mais ce n’est pas précisé dans l’intitulé : beaucoup de poivre. Là tout de suite, c’est très bon, il y a de multiples saveurs et elles cohabitent bien. C’est étonnamment bien travaillé pour ce type d’adresse : dans ces cavistes – restos – épiceries souvent les assiettes ont de bons produits mais pêchent dans la composition et le dressage, ce n’est pas le cas ici.

Le tataki de boeuf au carpaccio d’ananas, bien que plus simple en goût, plaît à la personne qui est avec moi. 8 euros ce n’est pas cher et la viande est bonne.

Entre-temps la patronne était revenue et nous conseille un vin dont j’ai complètement la référence alors qu’on l’a beaucoup aimé – pas très pro tout ça – , un super rouge à 14 euros la bouteille avec seulement 7 euros de droit de bouchon. Il avait un goût légèrement épicé qui allait très bien avec cette cuisine et il s’est avéré tout aussi bon lorsque nous avons fini la bouteille à la maison.

Pour la suite, je me laisse tenter par la dame qui me dit que les coeurs de canard sont à essayer. Ils sont servis avec concombre, lentilles beluga frites et sauce worcestershire. Là, déception pour la 1ère fois, les coeurs sont trop cuits et ont donc peu de goût. C’est tellement déroutant par rapport à la tenue du repas jusqu’ici que j’en avertis la dame qui transmet à son chef. Celui-ci me dit que si je les avais voulu saignants, j’aurais dû le dire avant, mais la question n’était pas là : le problème n’était pas une simple appréciation de cuisson, là la cuisson excessive avait ôté tout goût.

La patronne tient à ce que nous ayons une nouvelle assiette cuite de la bonne façon, sympa, on nous apporte cette fois de gros coeurs de canard non pas saignants mais presque.

Nous partons repus avec notre très bonne bouteille sur le bras.

- Le bilan -

Une belle découverte qui me réconcilie avec les épiceries – caves à vin – caves à manger : non pas que j’ai quelque chose contre elle, mais trop souvent question restauration ce fût la déception, on m’a servi le contenu de boîtes de conserves de qualité accompagné de légumes sourcés, sans plus de façon et sur une petite table, rien de tout cela ici. C’est bon, gourmand, le vin que nous avons goûté était (très) bon, les prix sympas, ça donne envie de dépenser.

Cette histoire de Poincaré me donne furieusement envie de finir avec ce “Cicéron c’est pas carré” de Piero

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

2 comments
    18.09.19 - 19 h 28 min - Quentin

    Quelle efficacité ! Dommage pour les désagréments, j’y étais allé au déjeuner : c’était d’une très belle (et tout aussi bonne) créativité. Fin et gourmand franchement. Le service était impecc’ et le choix du vin parfait (manifestement madame s’y connait!) La preuve:je n’attends que l’occasion d’y retourner!👍👍👍

      18.09.19 - 19 h 40 min - Guillaume - 716lavie

      Merci de ton commentaire Quentin! Effectivement ça donne aussi envie d’y aller au déjeuner, tu me diras pour tes prochaines visites, ce sera intéressant de voir l’évolution

Inscrivez-vous à la newsletter !

* Champ obligatoire