Chez Ramona – Paris (75020)


20.12.08 - Guillaume - 716lavie
Chez Ramona
17, rue Ramponneau
75020 Paris
01.46.36.83.55
Ouvert le soir du Mardi au Dimanche
Métros : Belleville, Couronnes
- La petite histoire -

Un pote me l’avait recommandé comme “one spot to check” et vu la source, je savais que je ne serais pas déçu. Nous y avions débarqué un soir mais malheureusement pour nous un groupe avait réservé toute la salle et nous étions donc repartis gros Jean comme devant.
Entretemps j’étais allé check’ sur le net et pour un “boui boui” (no disrespect Ramona) comme celui-ci, à savoir une devanture d’épicerie roots rue Ramponneau (qui n’est pas exactement Les Champs Elysées de Belleville), j’avais été étonné de la prolixité de Google. On y vantait le caractère chaleureux de cette adresse d’initiés.

- Lieu -

Ramona est une spécialiste des produits ibériques et nous accueille depuis 35 ans dans son épicerie-restaurant. C’est Cuca sa fille (cf. photo) qui a repris les fourneaux.
Compter 25-30 euros par tête pour un bon gueuleton vin compris. Régalez-vous de la fraîcheur et de l’authenticité.

Personnes cardiaques, attention à la déco
Photo034

- Le repas -

En entrée nous avons partagé à 8 : assiette de jambon (superbe), assiette de chorizo (nickel), tortilla (géniale), calamars à l’ail (over the top).
Ensuite les plats : paëlla nickel à ce qu’ont dit les 4 qui l’avaient prise et quant à moi les enfants, j’ai pris une sole sur les conseils de Ramona mais alors quelle sole! Superbe!

Ramona m’avait montré les 4 soles qu’elle avait dans son frigo en me disant : “j’ai des superbes soles que j’ai achetées ce matin”.
Et bien moi qui passe mes vacances dans un port breton, ça m’a fait plaisir de manger un poisson aussi frais dans un resto parisien.
Et surtout il n’ avait pas le défaut que je reproche si souvent aux poissons français, à savoir être complètement saucé. Non là cette sole était nature comme une grillade brésilienne du bord de plage ou un loup méditerranéen arrosé d’huile d’olive : simplement aillée et accompagnée de patates à l’eau, à tomber!
On a fini sur un aguardiente de haute tenue franchement, ce qui n’est pas fréquent. On lui a d’ailleurs fait faire plusieurs tours de manège. (ça doit se sentir au ton de cette chronique)
Comme j’avais que mon téléphone portable, j’ai pris plein de photos nulles donc je ne vous les mets pas ici (c’étaient des photos nulles d’un portable Nokia de 2008, vous vous imaginez les dégâts)

 

- Le bilan -

Et bien, je n’ai pas été déçu, j’ai passé une excellente soirée, definitely a “certified 716 address”!