Kropa (Slovénie)


22.02.15 - Guillaume - 716lavie
- Le résumé -

Kropa est un village de forgerons protégé à cause de son architecture préservée. En revanche parce qu’il est coincé dans le creux de la vallée il y fait sombre tout au long de l’année. On y viendra pour se faire une idée de ce qu’était un village de forgerons, on peut visiter le musée mais sa muséographie est bien vieillotte, c’est dommage. En revanche il est intéressant de pouvoir découvrir un ancien atelier, adressez-vous aussi au musée pour cela.

081

088

084

089

Le fer vient des montagnes avoisinantes et c’est l’eau de la montagne qui fait tourner la rouer qui fait marcher la pompe à air qui chauffe le four, la cuisson doit se faire à 600, 700 degrés.

085

Il y avait à la grande époque de Kropa 20 ateliers comme ça. Dans chaque atelier il avait 3 fours avec 6 forgerons autour de chacun, mais aussi les assistants, les femmes et des enfants de plus de 10 ans. Les conditions de travail étaient terribles : il faisait très sombre dans l’atelier et surtout il y régnait un vacarme assourdissant. Les forgerons avaient pour habitude d’avoir des oiseaux chez eux afin que leur chant les change du bruit de la forge. Un atelier devait tenir la cadence de 2000 clous par jour minimum.

086

Joza Bertoncelj était le maître forgeron le plus célèbre de Kropa, il a travaillé pour Pieznik, l’architecte de Ljubljana. Il faut savoir que les forgerons d’ici travaillaient beaucoup pour les riches Vénitiens (portails, etc…)

082

087

A question? A reaction? We'd love to hear your feedback!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*






Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.




Votre inscription est confirmée.

S’inscrire à la Newsletter









Membre de l'Office du Tourisme de Paris

Office du Tourisme et des Congrès de Paris